26/05/2013

Contradictions journalistiques sur la Cité de Carcassonne

La pétition que j'ai initiée au mois de janvier sur le mauvais état d'entretien de la Cité de Carcassonne, fut diversement commentée dans les rédactions des journaux locaux. Les griefs exposés contre les pétitionnaires sont devenus aujourd'hui des contradictions devant lesquelles, il me paraît normal de mettre leurs auteurs. Ainsi, par exemple, j'ai décidé de retranscrite ci-dessous deux éditoriaux signés du rédacteur en chef du journal l'Indépendant publiés à quatre mois d'intervalles. Chacun en tirera les conclusions qu'il souhaite...

cite_de_carcassonne.jpg

Dimanche 13 janvier 2013

"Notre chère cité"

Internet est un terrible outil, capable de transformer en brasier la moindre étincelle. Ainsi en est-il de la pétition lancée la semaine dernière sur le web concernant l'état de "délabrement" dans lequel serait la Cité de Carcassonne. En quelques jours, les signatures se comptent par milliers, ce qui, ramené à l'échelle mondiale de la toile - et de la renommée du monument - est finalement peu de chose. Face à ce mini-buzz (on est loin des audiences de Gangnam Style, quand même), le préfet de l'Aude, très sensible aux nouveaux moyens de diffusion de l'information, réagit sous la forme d'un communiqué chiffré. On y apprend tout l'argent public qui est dépensé, mois après mois, dans la préservation de notre belle Cité. Mais que valent, au final, cette succession de sommes assez astronomiques, ces millions d'euros, face aux photos d'un autel de la basilique St-Nazaire recouvert d'une bâche et de gargouilles qui tiennent avec des fils de fer, diffusées via la toile dans le monde entier ? Poser la question, c'est déjà y répondre. Les râleurs de la Cité veulent-ils payer plus d'impôt pour financer les travaux du monument ? Non, bien sûr. Ils voudraient que l'État dépense moins d'argent ailleurs et en mette plus sur son patrimoine. Mais quels sont les services de l'État dont ils bénéficient aujourd'hui et dont ils accepteraient de se passer ? La police, l'école, la voirie, la Sécu ? Tiens, il faudrait faire un sondage Internet pour le leur demander…

Dimanche 25 mai 2013

"Grands sites"

On peut comprendre que les Carcassonnais aient du mal à y croire. Cette semaine, pourtant, un pas important a été franchi vers la mise en place effective de l'Opération Grand Site : désormais, le programme des actions qui vont être menées sur le monument est en cours d'écriture. Visiblement, les financements sont là, et les résultats devraient suivre. Mais que la procédure a été longue ! Le site internet du réseau qui regroupe ces 40 hauts lieux touristiques de France, nous apprend que les prémices de l'OGS de Carcassonne datent de l'année 2000. Treize ans donc pour entrevoir un début de réalisation concrète. Il a d'abord fallu créer un syndicat mixte associant l'État et toutes les collectivités concernées (Ville, Département, Région), puis mener les premières études afin d'analyser comment le site fonctionne actuellement et quels sont les points à améliorer. Ensuite, parvenir à faire travailler tout ce monde ensemble. Enfin, réfléchir à la position de la Cité dans son environnement. Car comment améliorer l'accessibilité du monument et ses retombées économiques sans lien avec les autres pôles d'attraction que constituent la Bastide d'une part, et le Canal du Midi tout proche… Sans oublier qu'il s'agit d'un monument situé en zone urbaine, où vivent et travaillent au quotidien des centaines de personnes… Ne nous leurrons pas, ce sera encore long. En effet, le Mont Saint-Michel, grand rival de la Cité en terme de fréquentation touristique, a démarré son OGS en 1995 ! Et ne l'a toujours pas achevée…

_____________________________

© Tous droits réservés/ Musique et patrimoine/ 2013

20:25 Publié dans Carton rouge | Tags : la cité | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

S'il fallait re-signer je résignerai cette pétition sans réfléchir une seconde si l'état de la Cité n'avait pas évolué, j'en ai rien à faire de ces journalistes médiocres qui ne font plus du journalisme et n'ont aucune honnêteté! Rien à faire de leur avis de girouette. eux non plus sont loin de faire le buzz face aux nombre d'autres journaux lus sur la toile....Certaines tours étaient quand même remplies de merde de pigeon jusqu'à une hauteur déconcertante pour un lieu comme celui-là, ravi de constater le mois dernier qu'elles avaient été rassemblées dans de grands sacs blancs!

Écrit par : Ghislain | 27/05/2013

Ils n'ont pas fait leur boulot. S'informer avant d'informer leurs lecteurs dans l'article de janvier plutôt que fustiger les pétitionnaires qui sont las de voir le statut quo ambiant. C'est étonnant tout de même que le projet grand site sorte de sa torpeur au bout de 13 ans et peu de mois après le lancement de la pétition !!!

Écrit par : Brigitte | 27/05/2013

bien sur que c'est grâce aux pétitions qu'il y a un avancement dans les travaux et des changements ainsi que des projets de toutes sortes carcassonne se réveille en fin d'un très long engourdissement et nous espérons en voir beaucoup plus pour que Carcassonne se hisse en haut des meilleurs oui je suis sure que nous y arriverons ......les journalistes font des articles a sensations tantot d'un coté tantot de l'autre c'est leur boulot mais on aime mieux qu'ils soient de notre coté

Écrit par : constance pressoirs | 27/05/2013

bien sur que c'est grâce aux pétitions qu'il y a un avancement dans les travaux et des changements ainsi que des projets de toutes sortes carcassonne se réveille en fin d'un très long engourdissement et nous espérons en voir beaucoup plus pour que Carcassonne se hisse en haut des meilleurs oui je suis sure que nous y arriverons ......les journalistes font des articles a sensations tantot d'un coté tantot de l'autre c'est leur boulot mais on aime mieux qu'ils soient de notre coté

Écrit par : constance pressoirs | 27/05/2013

journalistes ...? vous avez dit... journalistes ?....

non... là,... je ne vois pas ...

Écrit par : JPP | 27/05/2013

Les commentaires sont fermés.