26/05/2013

La route minervoise, la belle ombragée (3)

871316779.jpg

Selon les informations que j'ai pu recueillir, la cheminée que l'on voit sur cette photo des années 1930 dans la rue Prosper Montagné, serait celle de l'usine Lauze.

"L'entreprise LAUZE exploitait aussi les eaux d'ALET, avec lesquelles ils fabriquaient la limonade du même nom. D'abord à la porte Cadene, ensuite à la source. Dans les années 30 le gendre RENE BERNAT à pris la suite, puis ce fut le fils charles, jusqu'à ce que les boissons américaines à la composition mystérieuse envahissent le marché français. CHARLES BERNAT fut maire d' ALET de mars 1983 à juin 1995." (J. Blanco/ Le cyclisme et ses champions/ Bull. SESA)

IMGP0070.jpg

Cuve en cuivre dans laquelle était fabriquée la limonade Lauze (Photo: J. Blanco)

 Dans ce quartier de Carcassonne appelé Le Tivoli, se tenaient au début du XXe siècle un grand nombre de distilleries et de Brasseries (Cabanel, Auguste Vialade, Lauth...). Les cheminées ont été démolies à cause des pétitions des riverains qui ne supportaient plus les nuisances olfactives. Certaines de ces usines se sont déplacées sur l'allée d'Iéna (Cabanel, Vialade) et d'autres ont cessé leurs activités. La cheminée de l'usine de boissons gazeuses Lauze a dû être abattue juste après la guerre de 1940, car elle n'apparaît pas sur les cartes postales des années 1950. En 1904, son adresse était: 1, boulevard du Jardin des plantes. Au Tivoli. C'est précisément à cet endroit.

1381434723.jpg

Lors de mes balades carcassonnaises, je me suis longtemps demandé ce que pouvait être cet espèce de bâtiment en plein milieu de la rue Prosper Montagné. Au début du siècle dernier, cette artère portait le nom d'André Chénier. Il s'agit d'un vestige industriel et selon toute vraisemblance, celui de l'usine Lauze dont la cheminée était accolée au bâtiment. Dans le local de Lauze, plus tard il y eut la Maison Rieux, négociant en vins. cette affaire de vins elle aussi a cessé sont activité. Juste à côté de lui se tenaient les transports Laurens. Voilà un des rares souvenir du passé industriel de la ville encore debout. Une mise en valeur serait nécessaire, avant qu'il ne soit la proie d'un investisseur immobilier et de ses bulldozers.

4234212571.jpg

Qui ne se souvient pas des bouteilles de chez Lauze ? Nos grands parents s'en servaient pour y mettre les coulis de tomates. Aujourd'hui, elles sont vendues dans les vides greniers...

____________________________________

© Tous droits réservés/ Musique et patrimoine/ 2013

Commentaires

je ne crois pas que ce batiment puisse representer un interet historique quelconque , le toit est en train de se degrader serieusement , A priori ce batiment ne sert à rien ,même pas de garage , c 'est une belle verrue dans la rue P.Montagné et sa demolition du moins dans la partie rue , donnerait un peu d 'air dans ce coin qui un moment n 'etait pas tres recommande .

Écrit par : loupia | 26/05/2013

Avec cette bouteille de limonade que de souvenirs vous "ravivez": en effet, ma grand-mère mettait, une fois les tomates réduites en bouillie au "passe-purée manuel"et ensuite cuites à l'âtre, la sauce tomate dans ces bouteilles.
Pour une conservation assurée, un caoutchouc (large avec un petit trou) était placé sur le bouchon en porcelaine blanche (si mes souvenirs sont exacts).
Il y avait également des bouteilles de couleur blanche transparente.
A leurs décès, hélas, tout à été jeté.
Par contre, je me souviens très bien de la limonade, un régal.........Je n'ai plus jamais "retrouvé ce goût pétillant".
Une larme à l'oeil, mais le coeur heureux!

Écrit par : LE GOASTELLER Marie-Thérèse | 26/05/2013

Mme Vve Charles BERNAT,qui vit à Alet et qui a toujours bon pieds bon œil,posséde les grandes cuves en terre et cuivre qui permettaient de mélanger (el limon) le citron avec le sucre,afin d'obtenir cette fameuse limonade.
Son beau pére RENE fut de 1935 à 1956 président de l'ASC cycliste.

Écrit par : jacques blanco | 26/05/2013

N'oublions pas au passage un autre fabricant de limonade
Carcassonnais Clément GAYET, à l'époque, route de Limoux, je crois.

Écrit par : Pierre-Baptiste | 26/05/2013

Bonjour Pierre-Baptiste, En tant qu'arriere-petite fillle de Clement Gayet, ma grand-mere Josephine-Marcelle Gayet nous faisait livrer à St Helene, propriete familiale, de la limonade. Merveilleux souvenir d'enfance. Je suis dépositaire d'un siphon signé Clement Gayet et ma mère Annie Marchard Busson d'un bouteille de limonade avec une etoile (celle des brasseurs ??). Neanmoins, il est tres curieux que l'entreprise de mon arriere n'est pas laissé de traces.. Je suis journaliste et je m'interesse à mes racines. Donc si vous aviez des infos, merci de me le faire savoir : nathalie.busson@libertysurf.fr 0661622128

Écrit par : BUSSON | 21/08/2013

Dans ces cuves de terre émaillé ou de cuivre(photo),c'est un sirop qui était fabriqué mélange de (LIMON(citron),sucre,et certaines plantes aromatiques) dont chaque fabricant avait le secret.
C'est ce sirop qui mélangé à l'eau de source dans des cuves plus importantes donnait le pétillant naturel à la LIMONADE.(Cuves peut être que l'on voit à l'intérieur du batiment de la rue Montagné en se hissant à la force des bras à hauteur du "finéstrou"Explications:Mme BERNAT.
Pierre-baptiste,tu a raison, presque chaque quartier avait son fabricant de limonade,mais aussi d'eau de javel.Dans une rue prés de chez toi il y en avait un(je te le montrerai).

Écrit par : jacques blanco | 26/05/2013

Bonjour, je suis une des arrieres-petites fille de Clement Gayet par ma mere Annie Marchard, fille de Josephine Marcelle Gayet. Je suis journaliste et je suis à la recherche d'informations sur l'entreprise de Clement Gayet. J'ai passé mon enfance route minervoise et je buvais la petite limonade Gayet. Peu de documents ou autres objets ont été retrouvés : pour ma part, j'ai un siphon gravé Clement Gayet. Si vous aviez des informations, n'hesitez pas à me contacter : nathalie Busson 06 61 62 21 28. La limonade fait partie effectivment du patrimoine local et familial.

Écrit par : BUSSON | 21/08/2013

Les commentaires sont fermés.