09/08/2013

Les rues débaptisées de la Bastide Saint-Louis

Carcassonne ne déroge pas à une règle qui a vu au cours de l'histoire les rues des communes françaises changer de nom ou d'appellation. Ces arrêtés municipaux se sont toutefois espacés dans le temps en fonction d'évènements politiques nationaux ou locaux, des hommages rendus à un personnage illustre ou simplement à un bienfaiteur de la ville. S'il fallait retenir une date entre toutes les autres, c'est celle du 7 juillet 1883 qui devrait retenir notre attention. Pourquoi ? Tout simplement, c'est ce jour là que l'on procéda au plus grand nombre de changement de noms dans la Bastide de toute l'histoire de Carcassonne. Retenez le chiffre 12:

Ancien nom Nouveau nom
Bd du Calvaire Bd T. Marcou
Rue du Calvaire Rue Littré
Rue du Gd Séminaire Rue Victor Hugo
Bd St-Michel Bd Barbès
Rue J. de Beauharnais Rue de la Liberté
Rue Lafayette Rue de la République
Rue Saint-Michel Rue Voltaire
Rue St-Vincent Rue du 4 septembre
Rue Hôtel Dieu Rue de l'Hospice
Square Ste-Cécile Square Gambetta
  Bd du Canal
Rue Mage Grand'rue

Nous voyons avec ces changements que la République a souhaité honorer ses défenseurs et mettre un terme aux symboles de la Monarchie et de l'Empire.

2487015032.jpg

La nouvelle rue Voltaire avec à proximité la Cathédrale Saint-Michel, d'où l'ancien nom qu'elle portait. En face du porche de la Cathédrale, il y avait la rue de la Lune qui a été détruite en 1951 pour construire l'actuel jardin où sont inscrits les noms des Morts pour la France.

Ancien nom Nouveau nom Date de l'Arrêté
Rue des orfèvres Rue Courtejaire 19.01.1877
Traverse de l'hôpital Rue des calquières 1849
Rue des Halles Rue Chartran 15.05.1901
Rue de la grille Rue Coste-Reboulh 7.11.1902
Bd des Tilleuls Bd Roumens 5.06.1911
Grand'rue Rue de Verdun 26.08.1916
Bd du Musée Bd C. Pelletan 8.06.1920
Rue de la gare Rue Clémenceau 8.06.1920
Rue du Mail Rue J. Sauzède 8.06.1920
Traverse (privé) Rue F. Mistral 1934
Bd du Canal Bd de Varsovie 4.10.1939
Rue de l'Hospice Rue G. Brassens 1983

Sur le tableau ci-dessus sont mis à l'honneur un ancien maire (Sauzède), deux bienfaiteurs de la ville (Courtejaire et Coste-Reboulh), deux militaires (Chartran et Roumens), un félibre (Mistral), le Tigre de la Grande guerre (Clémenceau) et la bataille de Verdun.

376193449.jpg

Le boulevard des Tilleuls vu de l'angle de l'actuel café du Dôme. Les arbres ont disparu après avoir été abattu par la municipalité à la fin des années 1990. Il est vrai qu'il fallait créer des places de parking et donner de l'air à ceeux qui voulaient bronzer à cet endroit...

1427779436.jpg

Le boulevard du Musée vu depuis la Caisse d'Epargne.

2353804960.JPG

Aimé Ramond (1918-1944)

Autre fait marquant dans la triste histoire de Carcassonne, celle de martyrs de la Résistance. Hélas, tous ne seront pas traités de la même manière... Ainsi, la ville oublia Christophe Roquefort qui fut exécuté avec Ramond et Bringer à Baudriques en août 1944. Le 8 octobre 1944, 4 rues porteront le nom de résistants audois.

Rue de la Préfecture Rue Jean Bringer
Rue de la mairie Rue A. Ramond
Rue du port Rue Armagnac
Rue neuve du Mail Rue M. Perrutel

A noter que pendant le Régime de Vichy, l'Etat Français avait fait débaptiser en 1941 l'actuel Boulevard Jean Jaurès pour celui de Philippe Pétain. J'ai également oublié la place d'Armes devenue place du général de Gaulle en face de la caserne Laperrine.

 

Crédit photos:

Collection Martial Andrieu

Sources:

Léon Riba, Carcassonne, ses places et ses rues, 11 août 1951 (non édité)

____________________________

© Tous droits réservés / Musique et patrimoine / 2013

 

Commentaires

Seule la rue de la Gare continue d'être nommée usuellement parallèlement à son nouveau nom.
Je me souviens que, dans mon enfance, on disait plus souvent Grand'rue que rue de Verdun.
J'aime bien les anciens noms des rues. Plus représentatifs des lieux (géographiques), aujourd'hui, ils sont plus des hommages aux hommes et au événements (historiques), c'est bien aussi!

Écrit par : Brigitte | 09/08/2013

certaines appellations anciennes sont restées dans la mémoire des carcassonnais . c'est ainsi que maman allait chez sa coiffeuse rue du port (y a t il eu un port a carca ? ). nous avons tous arpenté le samedi après midi, la rue de la gare. nous allions,enfants, voir les cygnes au square sainte cécile.... nous passions boulevard st michel pour aller à la place d'armes ...;les habitudes ont la dent dure !!!

Écrit par : chantal | 09/08/2013

Exact, Chantal, très juste pour la rue du Port (en rapport sûrement avec le canal), pour la place d'Armes. Les souvenirs reviennent !

Écrit par : Brigitte | 09/08/2013

Chantal,
ll s'agit du port du Canal du midi

Écrit par : Martial Andrieu | 09/08/2013

alors Martial cette rue a du avoir une autre appellation vu la création tardive du passage du canal et du port à carca....allez au boulot !!!!!! lol ...
merci pour votre travail de recherche , j'adore redécouvrir la ville de mon enfance

Écrit par : chantal | 09/08/2013

les nouveaux noms me sont tous connus pour moi la rue de la gare sera toujours la rue de la gare par contre je ne savais pas que Aimé Ramon et Christophe Roquefort et baudrigue étaient des résistants .....merci .....

Écrit par : constance pressoirs | 09/08/2013

Dans ma famille on continue à dire "rue de la gare", comme tout le monde, mais surtout "Boulevard du calvaire" , "rue de la Préfecture" et "rue St Vincent", nous n'utilisons jamais les "nouveaux"noms, y compris nos jeunes de 15/20 ans.... l'ancrage culturel et familial... j'ignorais même les nouveaux noms (sauf pour la rue jean Bringer : formalités administratives obligent) en tous cas nous n'avons pas "débaptisé" les autres et avons plus d'un siècle de retard...

Écrit par : Annick | 09/08/2013

Après quelques années à Paris et Perpignan dans les années 60 comme facteur aux anciens PTT,mes débuts à Carcassonne en 73 ont connu le courrier adressé avec quelquefois les anciens noms de rue.
tous les matins il y avait "l'appel"au micro effectué par le chef, afin d'acheminer au mieux ce courrier,(autre époque).Les anciens qui avaient connu l'époque précédente avaient toujours la bonne réponse.
Si,"l'appel" existe toujours( ce qui m'étonnerait ),Annick envoyez vos correspondances avec les adresses actuelles,car nos préposés aujourd'hui ne sauront pas les distribuer.

Écrit par : jacques blanco | 09/08/2013

Il me semblait que la rue Armagnac s'appelait rue du marché....
En tout cas, pour la rue de la Gare, on va bientôt fêter ses 100 ans de renommage sans que rien n'ait changé dans l'esprit des Carcassonnais !!!!!

Écrit par : Stéphane | 10/08/2013

il y avait la rue de l'Orient, où se trouvait la Loge Maçonnique, elle a été débaptisée par les collaborateurs et la milice en 1940:la rue Montesquieu a été prolongée
jusqu'a la rue Antoine Marty. A la Libération, la rue de l'Orient n'a pas retrouvée son nom.

Écrit par : Miquelet | 10/08/2013

et l 'avenue du GENERAL LECLERC restera toujours route de NARBONNE ...... Pour info les appels existe toujours dans les centres de courrier , mais reste t il encore des facteurs assez agés pour se rappeler les anciens noms de rue ...?

Écrit par : nini81 | 10/08/2013

Et encore! pour les anciens:
Les jardins Chénier et Gambetta: JARDINS DES PLANTES

Av Roosevelt: Rt de TOULOUSE

Av Jean Moulin: Rt de BERRIAC

Bunau Varilla: Rt de LIMOUX

Henri Gout:Rt de MONTREAL
(sachant que aux quatre chemins il n'y avait pas de séparation)

Place du General de Gaulle: PLACE D'ARMES

Place Auguste Pierre Pont: PLACE St NAZAIRE

Chemin des tramways: IMPASSE DE L'ESTAGNOL.

Écrit par : jacques blanco | 10/08/2013

Bonjour,

Pouvez-vous me renseigner sur les motifs qui ont amené les autorités à rebaptiser le boulevard du Canal en Boulevard Varsovie en 1939 ? Pourquoi Varsovie ?

Merci !

Écrit par : ACCO | 23/06/2017

Bonjour,

Pouvez-vous me renseigner sur les motifs qui ont amené les autorités à rebaptiser le boulevard du Canal en Boulevard Varsovie en 1939 ? Pourquoi Varsovie ?

Merci !

Écrit par : ACCO | 23/06/2017

Les commentaires sont fermés.