03/09/2013

Une affiche de la distillerie Sabatier vaut-elle de l'or (2) ?

Toujours à la recherche de l'artiste qui aurait décoré la salle des fêtes du Palais de la Micheline situé sur l'avenue du général Leclerc (voir nos précédentes chroniques), nous tentons de résoudre cette énigme à partir des affiches publicitaires de la distillerie. S'il était très peu probable que Mucha en fut à l'origine malgré des ressemblances évidentes, l'affiche de Oury ne nous convainc pas davantage d'une façon formelle. Nous avons donc poursuivi nos investigations jusqu'à retrouver une autre publicité bien moins connue que la première. Elle est signée de l'artiste toulousain Marius Jognarelli dont il n'existe hélas que peu d'éléments biographique. Aidé dans notre tâche par Christelle Escourrou native de Carcassonne, professeur de l'art à Toulouse, nous présentons ce sujet.

JOGNARELLI.png

Affiche 143x110 cm, imprimée chez Roudière à Carcassonne

Cette affiche ventant les bienfaits de la liqueur "La Micheline", est d'un style tout à fait différent que celle de Oury. Il nous semble qu'elle fut destinée, non aux consommateurs mais aux distributeurs. La mise-en-scène paraît moins travaillée et le style antique n'est plus aussi franc. Prime est à l'efficacité, avec l'exposition de la bouteille au centre de la Cité de Carcassonne surplombant les ateliers de la distillerie. La femme possède les formes généreuses des canons de la beauté du début du XXe siècle. Peut-être que l'élixir quelle consomme y est-il pour beaucoup... Les couleurs vives de l'ocre et du vermeil rappellent celles de l'Occitanie, mais aussi celles de l'embrasement de la Cité. N'oublions pas que Michel Sabatier fit oeuvre de mécénat pour accueillir la troupe itinérante des Cadets de Gascogne de passage à Carcassonne, composée de félibres, d'hommes de lettres et de politiciens. C'est également lui qui finança le premier embrasement de la cité médiévale, voulu par Achille Rouquet.

Marius Jognarelli

Cet artiste toulousain est né en 1860, mais on ignore encore la date précise de son décès qui se situe au-delà de 1920. Dans les années 1890, il signe de nombreuses affiches et des plaques émaillées.

927_002.jpg

Il réalisera de 1906 à 1914, la couverture de l'Annuaire des Salons "Tout Toulouse"

23923a.jpg

Plaque émaillée signée Jognarelli pour les Cachou Lajaunie

En 1896, il est l'auteur de l'affiche de la Fête de charité des étudiants et de celle consacrée au centenaire de la lithographie à Toulouse.

2764470020.JPG

Jognarelli a t-il décoré la salle des fêtes de la distillerie de l'Or-kina? Voilà une nouvelle question qui pourrait donner lieu à une expertise et à un beau sujet de thèse d'histoire de l'art.

Mes remerciements à Christelle Escourrou pour son aide

______________________________

© Tous droits réservés/ Musique et patrimoine/ 2013

Commentaires

Après la liqueur de la micheline, les cachous Lajaunie pour digérer. Belle couverture de l'annuaire, joli dessin de femme. Merci à Michel Sabatier pour avoir financé le premier embrasement de notre belle cité ......j'ai hâte de savoir si c'est Jognarelli qui a décoré la salle de l'Or-kina...

Écrit par : constance pressoirs | 03/09/2013

Bonjour,
Nous vous avions transmis (me semble-t-il) des photos de la bannière de l'orphéon (?) de la Micheline ainsi que des plaques de l'Or-Kina. J'espère que vous les avez encore sinon elles sont à votre disposition quoiqu'elles ne rivalisent pas avec la beauté des affiches présentées aujourd'hui !

Écrit par : Mirelha | 03/09/2013

Bonsoir Monsieur,
Merci pour tous vos articles, riches et documentés que je lis avec attention depuis que je me suis abonnée à "Musique et patrimoine".
Je me permets de vous préciser que Marius Jognarelli est né à Toulouse le 29 août 1870, s'est marié à Mirepoix, Ariège, le 28 mai 1895, avec Marie Gironce, et est mort en 1930. Outre ce que vous mentionnez, il a été professeur de dessin à Foix et Mirepoix. Il est enterré avec plusieurs membres de sa famille à Mirepoix.
Bien à vous,
Martine Rouche

Écrit par : Rouche Martine | 25/04/2017

Les commentaires sont fermés.