20/09/2013

Le tour de table

Peu à peu les traditions fuient le temps où elles étaient encore pratiquées. Ainsi en est-il du "Tour de table" ! Macarel, qu'es aco ? Pendant les fêtes de quartier ou maintenant de villages, il était de coutume pour le comité des fêtes de faire gonfler ses finances. A la fin de la messe dominicale, les musiciens de l'orchestre prévus pour animer le bal du jour en compagnie de membres du comité passaient de maison en maisons. Le propriétaire sortait et demandait aux musiciens de leur jouer l'air de son choix, après quoi il remettait aux organisateurs une petite ou une grosse somme. Le tour de table souvent se finissait tard jusqu'au début de l'après-midi, pendant qu'un apéritif était offert aux habitants à la salle des fêtes. Souvent l'ensemble des musiciens revenaient en titubant de ce tour de table, où chaque maison leur proposait un verre de muscat ou d'anis alcoolisé.

2035073837.JPG

Voici la ligne de démarcation entre Trivaliens et Barbacaniens !

Lors des fêtes de St-Gimer (Barbacane), il était formellement défendu au comité des fêtes de ce quartier de s'aventurer au-delà de ce porche pendant le "Tour de table". La frontière s'établissant à cet endroit, quiconque la franchissait faisait craindre un incident diplomatique, voire des représailles. Voyez que le "Tour de table" était une affaire très sérieuse...

________________________________

© Tous droits réservés/ Musique et patrimoine/ 2013

Commentaires

non je ne le savais pas pourtant j'en ai fait des fetes a st gimer que c'était agréable ces bals les gens savaient s'amuser en ce temps la les bals musettes rassemblaient beaucoup de monde j'étais jeune et ma soeur m'a appris a danser notamment le "rock" nous avions la danse dans la peau toutes les deux et les gens s'écartaient pour nous voir danser .......a la fin de chaque bals il y avait une tradition qui s'appelait:le "buffoli"les pandores arrivaient avec leur sac de farine et en jetaient sur les danseurs c'était rigolo...... oui j'aimais ..bien sur il y avait les traditionnelles bagarre des jeunes qui buvaient trop ...mais c'était la fete .....

Écrit par : constance pressoirs | 20/09/2013

Répondre à ce commentaire

Le tour de table est maintenant l'affaire des jeunes qui tournent soit le dimanche matin, soit dans la semaine précédent la fête du village (dans l'Hérault). Mais c'est pour vendre qui des fleurs, qui des brioches, et surtout boire à outrance.
Mais ce folklore, même changé par rapport à la tradition musicale initiale est toujours présent.

Écrit par : Stéphane | 20/09/2013

Répondre à ce commentaire

Pour en avoir suivi de nombreux comme "gafet" et en avoir fait plus grand, je voudrais compléter, on offrait une petite plante en pot aux donateurs (coleus, aegeratum....)
La recette cumulée avec celle des danses de la sucette et la participation du tenancier de la buvette permettait de boucler le budget.

Écrit par : Claude Marty | 20/09/2013

Répondre à ce commentaire

il y avait toujours la petite plante ... j'ai connu des tours de tables à la cartagène .. à la fin les jeunes roulaient.... sous la table !

Écrit par : chantal | 20/09/2013

Répondre à ce commentaire

Je suis du Moulin d'Autan, le tour de table passait à la maison , je ne connaissais pas cette histoire de démarcation, par contre mes souvenirs sont les mêmes que Constance... le buffoli qui nous faisait beaucoup rire, aujourd'hui ce genre de chose n'est plus possible, les jeunes ne rient plus , certains diraient oh !!! la honte..... je n'ai jamais parlé de tout cela à mes filles, mais je vais le faire juste pour voir leur réaction.

Écrit par : Lilou | 20/09/2013

Répondre à ce commentaire

Se rappeler toutes ces fêtes, que de souvenirs...

Pour ceux que le "buffoli" tentent, autant que je le sache, il est toujours de mise à Ladern sur Lauquet le dernier jour de la fête, en aout.

Écrit par : jacqueline | 20/09/2013

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire