26/09/2013

Noël Ramon: Martyr du Quai Riquet

20 août 1944... Noël Ramon, un artisan tôlier de 40 ans, est exécuté froidement sous les yeux de sa femme et de sa fille devant son atelier par les troupes allemandes en déroute. La scène se passe route Minervoise, après qu'un coup de feu venant d'une maison du Quai Riquet ait retenti au moment où passait une colonne de la Wehrmacht. L'histoire au fil du temps s'efface et il ne reste que les vestiges d'une plaque commémorative, qui hier encore serait partie à la benne sans la mobilisation de ce blog. Le nombre de victimes d'attaques terroristes ne nous émeut plus guère. Ce n'est qu'un chiffre... En revanche, la photo des victimes et ce qu'elles étaient, permet de nous identifier à elles.

Noel Ramon.jpg

Noël Ramon (1904-1944)

Noël Ramon est né à Béziers le 25 décembre 1904. Il fait son service militaire à Béziers en 1926 au 81e Régiment d'Infanterie. Après l'armistice de 1940, il sera démobilisé le 15 juillet 1940 au dépôt 369 à Carcassonne.

noel.jpg

Il installe son atelier de tolerie au numéro 1, route Minervoise.

Noel ramon (2).JPG

La plaque à Noël Ramon sur le mur en face de son atelier

_______________________________

© Tous droits réservés/ Musique et patrimoine/ 2013

Commentaires

Il me semble qu'il à été exécuté suite à une prise d'otage au café des familles

Écrit par : ninie 11 | 26/09/2013

Refaire une autre plaque en marbre (celle-ci est fort abîmée) à la mémoire de ce Monsieur serait la moindre des choses.
Le passé fait "avancer le présent" afin que la jeunesse à venir n'oublie pas que leur liberté a été obtenue par beaucoup de "souffrances".
Merci à vous Monsieur ANDRIEU de nous le rappeler!

Écrit par : LE GOASTELLER Marie-Thérèse | 26/09/2013

Martial,

La plaque n'est pas en face de son atelier ,mais du même côté.Six ou sept métres avant,Peut être à l'endroit ou il a été abattu.
Dans son ancien atelier du nr 1 qui fait angle avec la rue Prosper Montagné,il y a actuellement un restaurant.
Les numéros pairs sont à droite en prenant la "belle ombragée".

Écrit par : jacques blanco | 26/09/2013

il a été tué au hasard par vengeance devant sa famille quel malheur oui il faudrait refaire la plaque pour que le souvenir subsiste et que l'oubli ne s'installe pas pour le devoir de mémoire et pour les les générations futures
merci messieurs blanco et andrieu ........

Écrit par : constance pressoirs | 26/09/2013

Revenant sur cette triste journée d'Août 1944, je re-signale
que le sympathique Chim-Boum-Boum, n'a pas la mention "mort pour la France" sur son acte de décès. Pourquoi ?
Il est mort dans le mêmes circonstances, que les autres fusillés, le même jour, au même endroit.
Je sais qu'il figure sur la plaque "pour mémoire" au Quai Riquet. Alors, je maintiens pourquoi personne ne bouge pour que cette mention soit portée sur le document de décès. Je maintiens aussi, qu'il n'avait PAS de famille pour faire cette démarche.
Qui peut m'aider à réparer cette "omission" ? que faut-il faire ?
Cette ancienne figure Carcassonnaise, mérite cette reconnaissance.
Les pompiers de Carcas. (Mr.Amigues) n'hésitaient pas à faire appel à lui pour les sauvetages aquatiques difficiles.
Souvenirs....Souvenirs.....

Écrit par : Pierre-Baptiste | 27/09/2013

RECTIF:Suite à une visite sur place,le restaurant de l'angle se trouve dans les anciens locaux de l'étable de la boucherie Claustre,qui était en face.
Donc pas de numéro en 44, mais un 1bis actuellement.
L'ancien atelier de Noêl RAMON était au Nr 1,l'actuelle proprietaire (que je remercie pour sa gentillesse)me la confirmé.
La plaque elle est fixée sur le mur de la maison voisine.

Écrit par : jacques blanco | 27/09/2013

Pierre Baptiste,
Adresse une demande à,
Le souvenir Français délégation générale de l'aude
Leur mission:Conserver la mémoire de ceux et celles qui sont "morts pour la france".Transmettre le flambeau du souvenir aux jeunes générations.
GERARD COLLIN collimg@yahoo.fr
tél: 0468796590
http://www.souvenir.francais.com
Reserve ton après midi du samedi 12/10.
amicalement.

Écrit par : jacques blanco | 27/09/2013

Les commentaires sont fermés.