27/09/2013

Guillaume Almayrac, compositeur carcassonnais

Il y a maintenant six ans une dame me confiait un recueil de partitions pour piano: "Tenez" me dit-elle, "je vous le donne car je sais que vous le conserverez car mes enfants le mettront au feu, il appartenait à mon grand-père qui avait composé toutes ces musiques." "Votre grand-père?" dis-je avec circonspection. "Oui, il s'appelait Guillaume Almayrac. J'ai effectivement gardé ce recueil chez mes parents sans vraiment l'ouvrir pendant tout ce temps, puis mes recherches sur Paul Lacombe m'ont amené à me souvenir de lui. Dernièrement, je m'y suis penché avec davantage d'intérêt. J'ai découvert de nombreuses partitions manuscrites et des épreuves d'éditeur avec des dédicaces. Ainsi, la Valse en fa est-elle dédiée à Paul Lacombe et une autre œuvre à Michel Mir, chef des concerts symphoniques de Carcassonne. J'ai aussitôt lancé mon enquête à la recherche de ce Guillaume Almayrac, afin de connaître un peu sa vie...

1224565258.JPG

Guillaume Almayrac, rentier de son état, était propriétaire de la maison de tissus Almayrac-Canavy qui se trouvait à l'actuel café "Le Lonchamps". Sa famille détenait aussi le château de Villecarla sur la commune de Villedubert, propriété actuelle du chef cuisinier André Pachon.

Il est né dans la seconde moitié du XIXe siècle et est décédé en 1956 à Carcassonne à l'âge de 90 ans. Il est inhumé dans le caveau familial du cimetière Saint-Vincent. Titulaire d'une maîtrise de droit, il parlait couramment le latin et le grec. Je ne sais comment il apprit la musique, mais ses compositions attestent qu'il connaissait fort bien l'écriture musicale. Dans les familles bourgeoises de cette époque, fort nombreux étaient les musiciens amateurs. La vie de Guillaume Almayrac nous renseigne sur l'activité musicale carcassonnaise du début du XXe siècle. Il était cousin avec la famille Gastilleur, également marchand, dont Victor écrivit le texte da la cantate "La cité" composée par Déodat de Séverac pour le premier embrasement de la cité.

257759450.JPG

Sur la façade du "Longchamps", les initiales entrelacées d'Almayrac-Canavy.

3468471667.JPG

La valse en fa, dédiée à Paul Lacombe et éditée chez Decourcelle à Paris. Les partitions de G. Almayrac sont également conservées à la Bibliothèque Nationale de France.

3912142465.jpg

 L'illustration de cette partition de G. Almayrac porte la signature du peintre carcassonnais Jacques Ourtal (1868-1962)

_________________________________

© Tous droits réservés/ Musique et patrimoine/ 2013

Commentaires

Félicitations à cette dame de vous avoir donné ce recueil de partitions pour piano : nous pouvons ainsi prendre connaissance des écrits de ce Monsieur.
En effet, dans de nombreuses familles bourgeoises, l'apprentissage du piano faisait partie de l'éducation et je pense qu'à Carcassonne, des familles possèdent des écrits et partitions dans les greniers et faire un tri avant que tout soit jeté par les héritiers, permettrait de perpétuer" l'histoire dans le futur" par des personnes qui s'attardent comme vous, Monsieur ANDRIEU, au moindre petit détail. Bravo! J'ai beaucoup apprécié.

Écrit par : LE GOASTELLER Marie-Thérèse | 27/09/2013

encore une découverte qui vient enrichir l'histoire de Carcassonne alors peut etre pourrons nous écouter la "valse en fa" belle affiche faite par Jacques Ourtal célèbre peintre Carcassonnais ......merci monsieur Andrieu

Écrit par : constance pressoirs | 27/09/2013

Bravo à Monsieur ANDRIEU. Il faudrait peut-être se pencher aussi sur l'histoire de la statue qui trône au fait de l'immeuble du 20 Place Carnot (Brasserie Le Longchamp). Il s'agit de St Vincent de Paul. Le patron du Florian vous renseignera au 04.68.72.77.28.

Salutations.

Me OROSCO

Écrit par : OROSCO Evelyne | 15/03/2017

Les commentaires sont fermés.