13/11/2013

L'Union économique de Carcassonne

Au début du XXe siècle apparaissent dans les villes de France, un certain nombre de groupements comme les Coopératives ouvrières ou Unions économiques visant à améliorer la vie des consommateurs par un système de mutualisation. Leur utilité a été reconnue par l'état en leur décernant la Médaille d'argent à l'Exposition de Lyon en 1914 et la Grand médaille d'or à celle de Marseille en 1922.

3273486105.jpg

L'Union économique de Carcassonne est fondée en avril 1908 par un groupe important de commerçants carcassonnais. Son siège se trouve au 43 de la rue de la mairie (Rue A. Ramond) dans les bureaux de la banque Cabanier et Albert Sarraute. Les fondateurs se sont inspiré du principe que l'acheteur qui s'adresse à l'Union pour obtenir de grandes facilités de paiement, doit pouvoir jouir des mêmes avantages que l'acheteur qui paie au comptant. Il ne s'agit pas d'une maison de crédit mais d'un organisme prêteur, qui permet de réaliser des achats chez près de 200 commerçants du département de l'Aude au moyen de billets émis par lui. La confiance entre les parties est seulement établie sur la base de l'honorabilté du demandeur qui tire profit de ces facilités de paiement, tout comme elle garantie aux commerçants de meilleures ventes.

2686835633.jpg

Voilà un système qui va permettre aux familles les moins aisées de pouvoir réaliser un certain nombre de projets, car l'Union économique avance n'importe quelle somme (300 francs pour un costume complet, 30 000 frs pour une automobile ou encore, 50 000 pour une maison). Les billets ont la même valeur légale que ceux émis par la banque de France et sont au porteur. Le client qui emprunte à l'Union économique verse une petite commission à l'ouverture du compte couvrant recouvrement et droit de timbre, qui lui est remboursée ensuite sous forme de primes lorsque le remboursement s'effectue avant 6 mois. Ces primes sont des objets de toutes sortes exposés au siège de l'Union.

942798717.jpg

Les clients ont plusieurs possibilités pour rembourser les avances: directement au siège de l'Union économique, par mandats-poste au nom du directeur Antoine Courtade, par chèques postaux, par paiements au domicile de l'abonné par des agents receveurs par semaine, quinzaine ou mois. Le directeur A. Courtade était également agent immobilier (1, bd Sarraut), il fondera l'Union immobilière dans le même immeuble.

4269622953.jpg

L'un des grands magasins figurant sur la liste de l'Union économique

3724269338_10.JPG

Les bureaux de l'Union économique au 43 rue de la mairie (porte verte) en 1908. Avec le changement des numéros de la rue (aujourd'hui Aimé Ramond), ils porteront le numéro 47 à la fin des années 1950. C'est là que probablement, s'est achevée la belle aventure de cette association des commerçants carcassonnais. C'était l'époque où ils arrivaient encore à s'entendre dans l'intérêt de tous...

____________________________

© Tous droits réservés/ Musique et patrimoine/ 2013

Commentaires

La Belle Fermière, magasin d'habillement, était à la place de l'agence Foncia; c'était un très beau magasin, avec un bel escalier en bois pour accéder à l'étage, tenu par la famille Lavaissière. Il a dû fermer vers 1955 .

Écrit par : plessis | 13/11/2013

L'Union de Carcasonne utilisait-elle les billets de l'Union Economique de Nice représentés dans cet article?

Écrit par : KAJACQUES | 01/07/2014

Les commentaires sont fermés.