15/01/2014

Lucien Geynes, bienfaiteur de la ville

Carcassonne a une fâcheuse tendance a oublier tous ceux qui, d'une manière ou d'une autre, ont donné de leur temps et même de leur argent pour elle. Nous en dressons ici l'amer constat depuis longtemps. Qui se souvient de Lucien Geynes? Oh! certes pas moi qui n'ai pas eu le chance de vivre les années 50-60. Je ne connais de lui que ce que m'en a rapporté mon père, puisque le sien accompagnait au trombone les musiques du carnaval de cette époque.

Lucien Geynes.JPG

Lucien Geynes était un mécène; un de ces chefs d'entreprises à la mode paternaliste des années 60 qui, à la tête d'une société de matériaux donna de son temps et de son argent pour amuser les carcassonnais.

facture Geynes 2.jpg

Au sortir de la seconde guerre mondiale, tout est à reconstruire tant d'un point de vue économique qu'humain. Les carcassonnais se sont déchirés et ceux qui n'ont pas choisi le bon camp pendant le conflit, ont été mis au banc de la société. Dans une petite ville de province, on les connait tous. L'heure est à la réconciliation et pour favoriser cette concorde, quoi de plus innovant que d'organiser des fêtes? Soulignons que les bals étaient interdits sous le régime de Vichy. Des fêtes c'est bien beau, mais où trouver de l'argent car le pays est en ruine? C'est là qu'entre en scène le patron d'une entreprise de matériaux. Son nom? Lucien Geynes. Dès les début des années 50, il va reprendre avec un succès inégalé les fêtes d'un carnaval moribond depuis longtemps. Il y met de son propre argent et les carcassonnais adhèrent à son action. Avec trois fois rien, ils fraternisent autour de la construction de chars et de lampions.

img419.jpg

Comme ici sous les halles en 1958, Carcassonne fait la pige à sa rivale limouxine. Les musiciens de l'harmonie municipale (Andrieu, Rajol, Barrabès, Mattéo...) accompagnent les airs du carnaval. En 1961, tout s'arrête... Pourquoi? Certains disent que la jalousie si coutumière dans notre ville aura eu raison de la philantropie de Lucien Geynes. Quand des hommes de bonne volonté sont trop en vue, on les accuse à chaque fois ici d'avoir une ambition politique. C'est d'ailleurs ce qui crève Carcassonne! Enfin, c'est ainsi.

img420.jpg

Si le COMICC qui est à la tête du nouveau carnaval n'a pas encore rendu hommage à Lucien Geynes, il est encore temps de bien faire. Les archives photographiques et vidéo de cette période ont été paraît-il, confiées à Michel Sawas par sa veuve. Il serait peut-être bien de les numériser afin que chacun puisse les voir. C'est l'intérêt de tous...

____________________________________

© Tous droits réservés/ Musique et patrimoine/ 2013

Commentaires

c'était super chouet les chars fleuris la musique et tous défilaient dans les rues carcassonne était en fete bien sur je suivais la musique mon coeur éclatait car la musique m'a toujours fait cet effet merci a mr geynès et peut etre allons nous voir des photos ....si mr Sawas vous les prête ....

Écrit par : constance pressoirs | 15/01/2014

Quand on évoque ces années là, le nom de Geynes revient souvent à la mémoire de maman, elle y associe aussi souvent celui de Satgé (?) et celui d'autres bonnes volontés. On doit pouvoir retrouver des photos dans l'album familial, (bien qu'elles ne soient pas datées, elles sont de cette même période); y figurent les carnavalières (dont maman) élues "1er et 2ème prix" du carnaval (dont le vêtement inspiration "flamenco" était vraisemblablement dans l'air du temps). Il y avait une ambiance de liesse au vu des photos!
Pour ma génération, les carnavals en 1980-81 ont aussi été de vrais grands moments de fête. Puis tout s'est arrêté à nouveau dans les années qui ont suivi....bien tristement!

Écrit par : Marieh Melendez | 15/01/2014

pour moi son sourire et sa présence sont associés à ceux de Sylvie Raynaud Zurfluh pour les mémorables et très sérieux concours du Royaume de la musique

selon notre travail et notre talent on avait des diplomes d'écuyer ,de chevalier...;

très motivant

M. Geynes était toujours présent, je pourrai retrouver peut être des articles de journaux de l'époque avec des photos : ça t’intéresse?

Écrit par : gougaud | 28/01/2014

pour moi son sourire et sa présence sont associés à ceux de Sylvie Raynaud Zurfluh pour les mémorables et très sérieux concours du Royaume de la musique

selon notre travail et notre talent on avait des diplomes d'écuyer ,de chevalier...;

très motivant

M. Geynes était toujours présent, je pourrai retrouver peut être des articles de journaux de l'époque avec des photos : ça t’intéresse?

Écrit par : gougaud | 28/01/2014

pour moi son sourire et sa présence sont associés à ceux de Sylvie Raynaud Zurfluh pour les mémorables et très sérieux concours du Royaume de la musique

selon notre travail et notre talent on avait des diplomes d'écuyer ,de chevalier...;

très motivant

M. Geynes était toujours présent, je pourrai retrouver peut être des articles de journaux de l'époque avec des photos : ça t’intéresse?

Écrit par : gougaud | 28/01/2014

Les commentaires sont fermés.