27/01/2014

L'usine de constructions agricoles Elbé-Piquemal

J'ignorais totalement la présence dans une période comprise entre 1930 et 1960 d'une usine de machines agricoles dans le quartier des quatre chemins. Tout est parti d'une vieille facture acquise pour ma collection et du fil que j'ai pu tirer pour rédiger cet article.

elbé.jpg

L'usine dont il est question fabriquait des pulvérisateurs, échaudeuses, étuveuses de la marque Elbé pour le travail de la vigne, à l'angle de la route de Limoux et de la route de Montréal. M. Piquemal était le directeur de cette production dans un quartier autrefois très industriel et artisanal. Nous avons déjà évoqué la présence d'une fonderie, par exemple.

553545380.jpg

Je me suis mis en quête de retrouver sur internet, la trace d'un alambic fabriqué dans cette usine spécialisé dans la chaudronnerie. René Laffont (ci-dessus) est l'un des derniers bouilleurs de cru de l'ariège (Photo: La dépêche). Nous le voyons ici devant son alambic ambulant portant sur la plaque l'inscription du constructeur: Elbé-Carcassonne. "On verse les fruits dans deux chaudières en cuivre reposant sur des foyers chauffés au feu de bois. Un double serpentin transporte les vapeurs dans un rectificateur où elles sont triées. L'éthanol est rejeté tandis que les vapeurs d'alcool sont condensées dans un refroidisseur à eau avant de couler dans un chaudron en cuivre. Le premier alcool fait 80 à 85 degrès, le dernier 15 à 20 degrès et le distillateur qui surveille pèse le liquide pour qu'il ait la bonne teneur pour être mis en bouteille."

3345755806.jpg

Echaudeuse pour éliminer les chenilles (pyrale). On épandait l'eau bouillante sur les souches de vigne avec une "cafetière" comportant un foyer rempli de braises.

2014-01-27_10h17_28.jpg

L'usine Elbé se trouvait exactement dans les murs de l'actuel supermarché des quatre chemins. Nous voyons d'ailleurs la toiture caractéristique d'anciens bâtiments industriels; elle correspond même au dessin sur la facture.

_________________________________

© Tous droits réservés/ Musique et patrimoine/ 2014

Commentaires

C'est fou le nombre de bâtiments devant lesquels on est passé des centaines de fois et que vous nous faites redécouvrir !!!
Merci Martial !!!

Écrit par : Stéphane | 27/01/2014

Mme Piquemal que j'ai bien connue cliente chez mes parents. une dame très agréable , simple ,habitait a coté de l'usine

Écrit par : chantal | 27/01/2014

au bout de la rue il y avait un poste d'essence chez Marc a présent il a disparu comme tout le reste .....
toutes les usines ont disparues comment voulez vous que les jeunes trouvent du travail .....elbé c'était une grande usine au vu de la photo il devait y avoir beacoup d'ouvriers .....
merci pour tout votre travail .....

Écrit par : constance pressoirs | 27/01/2014

Les commentaires sont fermés.