30/01/2014

Les secrets de l'église du hameau de Villalbe

L'église du hameau de Villalbe a été construite en seulement quatre ans par l'entrepreneur François Dardenne pour la somme de 17525 livres.

P1000828.jpg

Consacrée par le curé Germain Fabre le 13 septembre 1784, elle est placée sous le vocable de l'Assomption de la vierge et au fil des années s'est richement parée et enrichie. Suivez le guide...

Fronton.jpg

Au dessus du poche d'entrée

1626128428.jpg

Sa conception est des plus simple: une nef, un choeur et deux chapelles. Il est intéressant de souligner que la majeure partie des matériaux servant à son édification proviennent deux anciennnes églises du XIe et XIIe siècles. La première: L'église St-Pierre de Villalbe-basse, aujourd'hui rasée, se trouvait en bordure de la route de Limoux. La seconde: L'église d'al loup ou de St-Geniès, se trouvait sur un terrain bordant la route de Lavalette.

1716225755.jpg

En entrant à droite: Une croix du XVIe siècle, trouvée dans l'ancienne maison presbytérale en 1976 lors de travaux et offerte à la paroisse par la famille Vialade. Il est fort probable qu'elle provienne de l'église de St-Genies. Elle est remarquable en raison de sa double face. L'une représentant le christ en croix et l'autre, la vierge à l'enfant. Elle est classée à l'inventaire des monuments historiques.

024.JPG

Il y a trois ans le bras gauche de la croix s'est retrouvé au sol. Il a été récupéré par une personne qui entretient l'église et mis à l'abri chez elle. On attend encore sa restauration...

1570516446.jpg

Au centre de la nef: Le lustre que l'Impératrice Eugénie a offert à la paroisse lors de la visite de Napoléon III à Carcassonne en 1851.

319571714.jpg

De part et d'autre des murs de la nef: deux tableaux attribués à Gamelin (à vérifier). Leur restauration est plus qu'urgente et il serait interessant que madame la conservatrice du musée des beaux-arts en soit avertie.

665880144.jpg

Le second tableau

2052904772.jpg

Les vitraux d'origine (XVIIIe)

1863399202.jpg

La chapelle de la vierge: Le mur est fissuré depuis l'explosion du dépot d'armes de Baudrigues en 1944. On constate au plafond, une voie d'eau qu'il serait bien de vérifier.

801416724.jpg

La statue Domina rosa, don de M. Boyer en 1840 du domaine de Montquier.

1118612289.jpg

La chapelle St-Roch: Dans le même état que sa jumelle.

2048607833.jpg

Au sol deux types de tomettes gravées d'époque renaissance: Une dame à la coiffe. Leur origine reste inconnue, même si le casier archéologique de Hyvert établi en 1948 (consultable aux archives) indique qu'elles pourrait venir de l'église de St-Geniès.

185473464_2.jpg

Un homme au chapeau.

155627210.jpg

L'Assomption peinte par Roumens (1825-1901). Oeuvre postérieure à la construction de l'église

204685370.jpg

St-Roch, signature en latin de 1764. Oeuvre antérieure à la construction, dont on ignore la provenance. Sa restauration est l'oeuvre de Mme Beaubois.

2140066125.jpg

Le choeur: Il est entièrement en marbre de Caunes. Le tableau est signé Jalabert (1815-1900), peintre carcassonnais et élève de Gamelin.

1098967176.jpg

Au plafond: Les quatre évangélistes (Mathieu, Luc, Marc et Jean). Pareille peinture peut-être observée sous l'ancienne chapelle de l'Hôtel Dieu (Dôme) à Carcassonne.

1617608228.jpg

Les vitraux du choeur ont été détruits par l'explosion de Baudrigues en 1944. L'un de couleur rouge et l'autre d'un bleu que n'aurait pas renié Marc Chagall, sont l'oeuvre des moines d'Encalcat (Tarn). Ils ont été inaugurés en 1958 à l'occasion de l'anniversaire des apparitions de la vierge à Bernadette Soubirous.

P1020374.JPG

Cloche de l'église: I H S. I H S. MA. S . BEOATA - ORA PRO NOBIS (Jésus, Marie, Priez pour nous) - L'AN MVXXXVIII-XX (1538). La cloche pourrait être signée Pailhaud. Note: UT

(L'histoire des cloches du département en 4 volumes/ Claude Seyte)

Grâce à l'excellent travail de M. Seyte, nous savons désormais que cette cloche n'est pas contemporaine de la construction de l'église Notre-Dame de Villalbe.

________________________________

© Tous droits réservés/ Musique et patrimoine/ 2014

Commentaires

de belles richesses dans cette église et il est urgent de faire quelques restaurations pour que le patrimoine perdure .....merci ...

Écrit par : constance pressoirs | 30/01/2014

Quel plaisir de découvrir cette belle église.

Encore un petit "joyau" qui se dégrade : un patrimoine magnifique qu'il faut absolument sauver!

Merci d'avoir signalé la restauration des vitraux, très beau travail.

Écrit par : LE GOASTELLER Marie-Thérèse | 30/01/2014

(j'ai cliqué trop vite).....suite


Il faut souhaiter que Madame la Conservatrice du Musée des beaux-arts, consulte régulièrement votre blog........afin que soient entrepris les travaux le plus rapidement possible!

Écrit par : LE GOASTELLER Marie-Thérèse | 30/01/2014

superbe édifice

avez vous une idée de quand date ces tomettes ?

merci

Écrit par : JP | 30/01/2014

Merci pour votre article! Lors de mon prochain séjour à Carcassonne, j'irai découvrir l'église de Villalbe.

Écrit par : Sophie Grémilly | 30/01/2014

C'est la que l'on voit quand même l'importance de l'explosion des hangars du domaine de Baudrigues qui est quand même situer a 3km à vol d'oiseau de l'église...

j'ose imaginé les dégâts environnent...

encore une fois beau travail Martial!

Écrit par : damien b | 30/01/2014

Cher Martial,
Pourrais tu me dire si le tableau du choeur de Jalabert est une reproduction d'un tableau de Murillo ?
J'ai été bapthise dans cette eglise.

Écrit par : CHAYNES Regis | 30/01/2014

Je découvre avec émotion l'église de mon village, où j'ai vécu, je me suis mariée, fait mes communions ainsi que mes frères, mes parents, grands parents et arrières grands parents y ont vécu et possédaient une maison.
Merci d'avoir réalisé ces documents et cette recherche.
Est-il prévu une restauration, j'aimerais en être informée si tel est le cas. Merci.
GARNIER Jacqueline née CHAYNES

Écrit par : GARNIER Jacqueline | 16/11/2014

Les commentaires sont fermés.