15/02/2014

Les nazis et le Graal: De mystérieux souterrains sous la Cité...

Après le départ de l'armée allemande de la Cité en août 1944, les citadins chassés de leurs maisons purent enfin en reprendre possession. Ils découvrirent alors à l'intérieur de la forteresse, toute une série d'entrées de galeries étayées par des rondins de bois que l'occupant avait méticuleusement creusées. Ce vaste morceau de gruyère fut une fois la guerre terminée, comblé pour des raisons évidentes de sécurité. Que cherchaient les allemands? Nous ne vous ferons pas ici un traité d'ésotérisme, d'autres en sont largement plus capables. Toutefois, s'il est un fait révélé c'est que les nazis s'étaient mis en quête de retrouver le Graal, qu'Otto Rahn, Obersturmführer SS passionné par les cathares, disait se trouver au Château de Montségur. Les plus éminents des historiens du catharisme ont toujours démontré que la théorie du juriste nazi n'était qu'invention.

Allemands à la cité.jpg

Un officier nazi monte à la Porte Narbonnaise

Ce qui est troublant voyez-vous c'est que les allemands n'ont pas creusé n'importe où dans la Cité... Il était dès lors difficile pour eux d'entreprendre des sondages à l'aveugle sur une superficie de 7 hectares. Il semble donc évident qu'ils ont bénéficié de la complicité d'érudits locaux. Nous n'en dirons pas davantage... Où sont ces souterrains soigneusement rebouchés en 1945 ? Qu'ont-ils découvert ? Les dessins réalisés par le peintre carcassonnais Jacques Ourtal en juillet 1944 sont éloquents.

place marcou2.JPG

La place Marcou... et dessous ?

Ourtal_04.jpg

Sous la place Marcou, si fréquentée à la belle saison, se trouve une salle voûtée de cinq mètres sur quatre. Il s'agirait d'un vestige de l'église St-Sernin qui fut rasée à la Révolution. Un peu plus loin et dans le jardin attenant, sous le calvaire il y aurait une crypte.

img384.jpg

Sur cette photographie issue d'un article de Joseph Dovetto paru sur la dépêche le 1er février 1990, on voit clairement l'accès à cette salle. Où se trouve l'entrée, place Marcou ?

Trauquet.jpg

La tour du Trauquet (petit trou en occitan)...

Ourtal_03.jpg

A environ 40 mètres à gauche de la Porte Narbonnaise, dans les lices hautes se trouve l'entrée d'un souterrain qui mène au Château comtal. C'est précisément au pied de la tour du Trauquet. Ci-dessus le dessin d'Ourtal de la galerie laissée par les allemands en juillet 1944.

VUE_DU~1.JPG

Dans les fossés du Château comtal...

Ourtal_02.jpg

A l'entrée du pont de pierre menant au Château comtal, juste en bas à droite se trouve l'entrée d'une galerie souterraine. Elle mène à la place Marcou...

__________________________

© Tous droits réservés/ Musique et patrimoine/ 2014

Commentaires

Cette histoire m'est familière, c'est celle que me racontait mon "oncle d'Amérique": durant la 2nde Guerre Mondiale, (à partir de 1943 probablement) il était occupé à creuser pour les Allemands dans la Cité, alors qu'il était enrôlé dans une Compagnie de Travailleurs étrangers (la plupart espagnols). Il donnait alors des détails sur les travaux qu'il avait réalisé sur le site, de leurs découvertes...dommage, je n'ai évidemment rien noté! Je vais essayer de savoir auprès de ses enfants restés au Venezuela s'il a laissé une trace écrite de cette période. Surprenant.

Écrit par : Marieh Melendez | 15/02/2014

Répondre à ce commentaire

une entrée de la terre creuse tant vantée par himmler

Écrit par : laurens | 15/02/2014

Répondre à ce commentaire

il n y a qu 1 et demi que je suis dans la région je trouve cette cité tres mystérieuse j aime bien m y promener et dommage que ces allemands l ai fouillée et pourquoi? franchement ils n ont pas eu de scrupules en quoi que ce soit d ailleurs ils ont volés et violés notre patrimoine.

Écrit par : auriacombe couderc | 15/02/2014

Répondre à ce commentaire

il n y a qu 1 et demi que je suis dans la région je trouve cette cité tres mystérieuse j aime bien m y promener et dommage que ces allemands l ai fouillée et pourquoi? franchement ils n ont pas eu de scrupules en quoi que ce soit d ailleurs ils ont volés et violés notre patrimoine.

Écrit par : auriacombe couderc | 15/02/2014

Répondre à ce commentaire

J'ai toujours entendu parler des souterrains de la cité mais comme l'arlésienne personne se semble les avoir vu!
Certes il est vraisemblable qu'il y est un ou plusieurs souterrains comme il en existait dans tous les châteaux pour sortir par une porte dérobée. De là à dire qu'ils rejoignaient la ville basse (préfecture) où les châteaux de Lastours, il semble que la raison s'égare un peu.
Comme pour les ovnis, j'y croirais quand je les verrais.

Écrit par : Authier | 15/02/2014

Répondre à ce commentaire

Incroyable cette info! Je demanderais des détails à ma grand-mère!

Écrit par : Hugo | 15/02/2014

Répondre à ce commentaire

@Authier : j'ai souvent entendu parler de cette légende d'un souterrain partant de la Cité pour relier les châteaux de Lastours...
Mais ne dit-on pas que toute légende a sa part de vérité ???

Écrit par : Stéphane | 15/02/2014

Répondre à ce commentaire

superbe article ...

très très intéressant

merci

Écrit par : jpp | 16/02/2014

Répondre à ce commentaire

Puis il a fallu reboucher le souterrain allemand... En fait ils ont du faire à la fois des fouilles sauvages et aménager la cité sur un plan souterrain pour des motifs...guerriers..les souterrains ça fait toujours rêver...celui des nazis pas trop.
L archéologie mal faite c est souvent chercher à trouver, à prendre quelque chose tout en détruisant à jamais des informations qui seraient utile à la science...
Otto Rahn en Ariege, adulé par certains n était qu un arriviste prétentieux...il n y a qu à lire ces livres...il a été par ailleurs surpris en train de réaliser de faux graffitis préhistoriques...lire l excellent livre de Christian Bernadac à ce sujet..

Écrit par : Jean Louis Gasc | 16/02/2014

Répondre à ce commentaire

Il ne faut pas confondre armée allemande et nazi...

Écrit par : jo | 25/08/2014

@ Stéphane : Oui, vous avez raison, on peut même dire que beaucoup de légendes sont des vérités sans preuve.( absence de document) Hélas, il y a aussi des légendes totalement imaginaires et inventées de toute pièce. La cité et Lastours en souterrain pourquoi pas, c'est tout de même un peu long et fait de nos chevaliers du Moyen-age de véritables taupes!
Les rêveries sont permises, mais l'archéologie et la recherche ne doivent pas s’y abandonner. mêler le Graal au souterrain de la cité est fort extravagant. Il existe, certes, beaucoup d'objets ou reliques ayant appartenu au Christ, elles sont inventoriées depuis longtemps, le Graal n'en fait pas parti. on peut se demander ce qu'il viendrait faire à la cité?

Écrit par : Authier | 16/02/2014

Répondre à ce commentaire

que de mystères que de mystères on a envie d'en savoir toujours plus merci il devait bien se passer quelque chose dans ces souterrains j'attends la suite avec impatience merci Martial .........

Écrit par : constance pressoirs | 16/02/2014

Répondre à ce commentaire

Il me semble que la première photo montre la tour Saint-Nazaire quand on vient du théâtre, pas une des tours de la Porte Narbonnaise.

Écrit par : Fabienne | 16/02/2014

Répondre à ce commentaire

Il me semble que la première photo montre la tour Saint-Nazaire quand on vient du théâtre, pas une des tours de la Porte Narbonnaise.

Écrit par : Fabienne | 16/02/2014

Répondre à ce commentaire

Bonjour,

En effet, la destination même de ces souterrains laisse dubitatif. Il s'avère qu'en effet les allemands se seraient mis en quête de poursuive des "fouilles" attives, mais il ne faut pas perdre d'idée une nécessité que rappelle Jean-Louis GASC. Les occupants de la cité avaient besoin de protection anti-aérienne en cas de bombardement. Il y a fort à penser que ces souterrains, ormis leurs caractères "archéologiques" pour certains officiers allemands, ont servi d'abri anti-aérien comme on en retrouve souvent des les lieux de cantonnement.

Écrit par : sln11220 | 17/02/2014

Répondre à ce commentaire

Il ne faut pas oublier que lorsque les militaires s'installent durablement en un lieu, il creuse dans le sol de quoi stoker les munitions, cela s'appelle la soute à munitions que j'ai connu dans les casernes où je suis passé, parfois placé au beau milieu de la cour d'honneur. ( caserne Bessière à Cahors par exemple)
De là à relier cette entreprise à la quête du Graal c'est assez explosif!

Écrit par : Authier | 17/02/2014

Répondre à ce commentaire

ce qui important c à quoi servaient à l'origine ces tunnels à nous français du sud ouest et non ce que les boches en faisaient ou ps!!!

Écrit par : laurens | 19/02/2014

Répondre à ce commentaire

Possible mais quelqu'un est-il au courant d'un tunnel qui relierait Montségur à Ségura des fouilles ont eut lieu dans les années 70-80 je suis persuadée que Ségura à été un lieu du Catharisme , il y avait chez les anciens une façon de vivre , une idéologie qui à traversé les siècles.

Écrit par : Carrié | 17/03/2014

Répondre à ce commentaire

Il n y a pas de souterrains à Montségur...
Dans quelques avens sans doute on a enterré des corps notamment dans l aven dit du trébuchet ou les fouilles des années 60 ont permis d exhumer cinq corps dont deux étaient victimes probablement des derniers combats, puisqu ils avaient des pointes de flèches dans le corps...
Leurs squelettes sont au musée du village.
Les cathares il faut le dire encore et toujours étaient certes des bons chrétiens..mais pas catholiques. Donc pas de graal etc.... Par ailleurs ils ne vivaient ni dans des souterrains ni dans des grottes ex: Raymonde de Roquefort qui était la mère de l évêque catholique de Carcassonne vivait dans son château...avant la croisade contre les albigeois... Elle fut brûlée vive en 1210.
Le secret des cathares, c est le courage de leur Foi... Le reste n est que littérature commerciale ou ésotérisme sectaire...

Écrit par : JLG | 18/03/2014

Répondre à ce commentaire

Les cathares étaient des chrétiens hérétiques que l'on pourraient comparer aujourd'hui aux "Témoins de Jéhova" ou à d'autres sectes de ce genre. Ce qui ne les empêchaient pas d'être bons pour certains d'entre eux comme peuvent l'être les autres hommes. Je ne sais s'ils étaient à la recherche du Graal. L'Eglise catholique n'a jamais incité les croyants à la quète du Graal dont on ne trouve aucune mention dans les évangiles( sauf peut être dans les aphocriphes) ??? Cette histoire relève du roman notamment du roman des "chevaliers de la table ronde" qui n'a rien à voir avec l'Eglise.

Écrit par : Authier | 25/08/2014

Répondre à ce commentaire

Les cathares pensaient que Jéhovah c est Satan... Il vaut mieux comparer les cathares a des...dominicains qui s ordonneraient par l imposition des mains sous l autorité d une hiérarchie épiscopale et avec une vision chrétienne proche des origines et dissidente active contre l église de Rome...hélas...ces églises dissidentes ont disparu a la conquête de la Bosnie par les turcs en 1463...
Cordialement...

Écrit par : JlGasc | 26/08/2014

Répondre à ce commentaire

Les allemands ont recherché des reliques un peu partout, au tibet notamment...

Écrit par : La tribune | 27/03/2015

Répondre à ce commentaire

Associer cathares et Jéhovah ?.....
il faut dire que les "bons hommes" étaient en opposition avec les pratiques décadentes de l'eglise de Rome ,ils ont essaye d'être fidèles aux enseignements de Jésus et l'ont paye cher

Écrit par : chantal | 28/03/2015

Répondre à ce commentaire

A connaître un peu le message du Christ et la doctrine cathare je ne pense pas que l'on puisse dire que les cathares étaient fidèles aux enseignements de Jésus.
A cette époque le véritable enseignement de Jésus était celui de l'Eglise catholique. Aujourd'hui c'est toujours le cas ainsi que celui des orthodoxes. Pour les autres il faut émettre de sérieuses réserves.
Je ne pense pas également que l'on puisse dire : "Hélas... Ces églises dissidentes ont disparue" on peut dire au contraire : Hélas ces églises dissidentes n'ont pas disparues car il existe plus de 20 000 dénominations protestantes, une multitudes de sectes et pour le rite catholique plus 500 églises parallèles séparées de Rome !!!

Écrit par : Authier | 28/03/2015

Répondre à ce commentaire

Il me semble avoir compris que Jésus ne vivait pas dans le luxe et ne cherchait pas a dominer et régenter comme les papes l'ont fait au cours des siècles . c'est en cela que je dis que les cathares étaient plus proches de l'enseignement de celui qu'on appelle le christ .l'enseignement de l'église catholique de nos jours est ce que des hommes (pas toujours de bonne foi) en ont fait en s'éloignant quelques peu des préceptes du prêcheur jesus

Écrit par : chantal | 29/03/2015

Répondre à ce commentaire

@ Chantal.
L'Eglise c'est deux mille ans d'histoire! cas unique dans une organisation humaine. C'est aussi la belle civilisation chrétienne, les cathédrales mais aussi l'aide aux pauvres aux plus démunis, les écoles, les hôpitaux, les universités, la seule civilisation qui a permis le progrès et la modernité.
Alors ce que vous dites n'est pas faux et je suis assez d'accord avec vous ... mais il n'y a pas que ça.

Écrit par : Authier | 31/03/2015

Répondre à ce commentaire

Désolé, les ancêtres de M Authier, étaient bon catholiques avant de recevoir "le baptême spirituel de Jésus Christ" ou Consolament. Ces moines et moniales n étaient pas des réformateurs de l Eglise romaine, mais effectivement pour ces derniers des hérétiques...Ceux que l on appelle cathares aujourd hui, n ont pas connu ce nom, ils s appelaient " pauvres du Christ" . On voit bien que l Eglise romaine est encore embarrassée par ce temps des croisades et le sang qui met longtemps à sécher.
Aujourd hui l Eglise des Bonhommes et des Bonnes Dames a disparu, il reste l histoire:
" je vais te dire pourquoi on nous appelle hérétiques, c est parce que ce Monde nous hait. Il n est pas étonnant que ce monde nous haïsse puisqu il a haï notre seigneur Jésus Christ et l a persécuté ainsi que ses apôtres.."
Peire Authier. Déposition de Peire Maury devant Jacques Fournier ms 4030 de la bibliothèque vaticane.

Écrit par : Gasc Jean Louis | 31/03/2015

Répondre à ce commentaire

Le mot " Hérétique" vient du grec, il a la même racine que le mot rasoir, il signifie couper. Est appelé hérétique celui qui coupe ou supprime des passages ou des livres de la Bible qui ne lui convienne pas. C'était le cas des cathares. Ce mot n'a rien d'infamant.
On peut aimer ou détester les hérétiques mais cela est un autre sujet.

Écrit par : Authier | 31/03/2015

Répondre à ce commentaire

du grec....choisir...En tous cas st Paul disait..." Je sers mon Dieu selon une secte que l on appelle hérétique."
De fait les cathares étaient considérés par l Eglise romaine comme des hérétiques...C est donc qu ils étaient considérés comme des chrétiens, pas des infidèles ni des schismatiques. Rainier Sacconi avait été 17 ans durant un Bonhomme " cathare" en Italie du Nord, avant de revenir à la foi catholique et devenir dominicain et inquisiteur...
Dans son traité j en parle dans un de mes livres il montre ce que fut la " secte" qu il a " tenu" de l intérieur...
On connaît bien l aventure cathare aujourd hui, les sources sont nombreuses claires et convergentes, on a publié quand le centre d etudes cathares centre René Nelli était dirigé par Anne Brenon puis Pilar Jimenez deux vraies historiennes entourées d un large réseau scientifique, une excellente revue qui s appelait Heresis...bien cordialement
JlG

Écrit par : Gasc Jean Louis | 31/03/2015

Répondre à ce commentaire

du grec....choisir...En tous cas st Paul disait..." Je sers mon Dieu selon une secte que l on appelle hérétique."
De fait les cathares étaient considérés par l Eglise romaine comme des hérétiques...C est donc qu ils étaient considérés comme des chrétiens, pas des infidèles ni des schismatiques. Rainier Sacconi avait été 17 ans durant un Bonhomme " cathare" en Italie du Nord, avant de revenir à la foi catholique et devenir dominicain et inquisiteur...
Dans son traité j en parle dans un de mes livres il montre ce que fut la " secte" qu il a " tenu" de l intérieur...
On connaît bien l aventure cathare aujourd hui, les sources sont nombreuses claires et convergentes, on a publié quand le centre d etudes cathares centre René Nelli était dirigé par Anne Brenon puis Pilar Jimenez deux vraies historiennes entourées d un large réseau scientifique, une excellente revue qui s appelait Heresis...bien cordialement
JlG

Écrit par : Gasc Jean Louis | 31/03/2015

Répondre à ce commentaire

Otto Rahn logeait à Montségur en face de la "maison Couquet"..il était perçu, par les derniers témoignages reçus, comme modeste (genre étudiant mystique qui aurait endossé n'importe quel uniforme pour mener ses recherches). Il passait son temps à se "promener" en fait un rêveur et promeneur solitaire, assez malin tout de même pour enfumer le furer sur le sujet

Écrit par : jo | 31/12/2016

Répondre à ce commentaire

pouvez vous m indiquer ou passe le souterrain de Marquaix 80240 merci de bien vouloir me repondre

Écrit par : grandsard | 09/03/2017

Répondre à ce commentaire

Il ya quelques années le sol s'est effondré dans les Lices devant la tour du Trauquet. On pouvait nettement voir une partie d'une voute et des murs en pierre. Vu l'appareil c'était bien antérieur à la venue des Allemands

Écrit par : pierre fontecave | 22/08/2017

Répondre à ce commentaire

j 'ai ente du qu 'ils avaient vide la grand puits croyant y trouver des armes , il n 'y ont rien trouvés ; par contre le lendemain le niveau de l 'eau avait retrouve so, niveau normal et que depuis il est toujours au même niveau ...............Pourquoi ??????????

Écrit par : loupia | 22/08/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire