26/02/2014

Communiqué à propos du concert Paul Lacombe

La ville de Carcassonne et son maire sont nullement responsables de la non représentation du concert symphonique Paul Lacombe au festival 2014. Cette affaire n'a pas de contexte politique et concerne uniquement les mensonges ou incompétences d'un service culturel par lequel j'ai été trompé et en qui j'avais confiance. Le directeur du festival n'était pas au courant et ne peut pas statuer sur des projets qu'on ne lui a pas présentés.
J'aurais dû monter moi-même ce dossier et le proposer au festival, mais je me suis laissé abuser par ma fidélité en un ami que je croyais capable et déterminé à agir avec une structure officielle dont il me disait avoir le feu vert.

Cette malheureuse histoire doit être considérée en dehors du contexte électoral actuel. Il s'agit de musique et de culture! Laissons la politique en dehors de cela. Je sais qui soutient Paul Lacombe depuis le début, c'est à dire en 2009. Cet homme c'est Jean-Claude Pérez qui a programmé deux concerts de mélodies piano-chant aux festivals 2010 et 2011, quand d'autres par le passé avaient balayés d'un revers de main mes propositions.

Je suis un homme d'honneur et de devoirs qui sait reconnaître ceux qui l'ont aidé. Demain, je présenterai ce projet au Pôle culturel de Carcassonne comme j'aurais dû le faire, sans intermédiaire. J'ai fait une erreur en remettant la destinée de Paul Lacombe entre les mains d'une amitié que je croyais fidèle à mes idéaux.

Martial Andrieu

Commentaires

c'est désolant et décevant ; mais ce n'est pas la 1 fois que des " Amis " ne sont pas fiables.

ta mise au point de ce jour est un souci d’honnêteté en cette période pré électorale ou parfois on entend tout et son contraire.

je sais que tout cela n'entamera pas ta détermination pour ce projet

amitié

Écrit par : gougaud | 26/02/2014

Et il est préjudiciable que des personnes en responsabilités donnent cet exemple.

Et à cause des "prêts à exploiter le moindre problème", il est très agaçant de devoir faire des explications de texte alors que dans un premier temps les choses étaient claires.

Écrit par : Brigitte | 26/02/2014

Chère M-A Gougaud,
La fidélité et l'honneur sont deux notions éculées, nous en sommes conscients, mais si ceux qui y croient encore les portent fièrement, je suis certain qu'ils entraîneront les autres à croire aussi.
Ces deux notions ne sont ni de droite, ni de gauche. Elles déterminent le bon grain de l'ivraie.

Écrit par : Martial Andrieu | 26/02/2014

puique la vérité est établie tant mieux ...il faut toujours etre prudent dans ce que l'on dit et aller aux sources (je parle pour moi évidemment) mais si on ne peut avoir confiance en un ami c'est que cela n'en était pas un ....

Écrit par : constance Pressoirs | 26/02/2014

Bonjour vous avez en effet intérêt à poursuivre en passant par les voies plus officielles et ne blâmez pas votre ami; qui sait qu'elle est sa marge de manœuvre réelle ,dans un contexte administratif toujours complexe?
tous mes encouragements donc pour ce projet ambitieux qui , j en suis sûre, verra le jour dans un proche avenir

Écrit par : Feau | 26/02/2014

Les commentaires sont fermés.