10/04/2014

Le kiosque du portail des Jacobins

Les plus anciens se souviendront sûrement du kiosque à journaux que tenait M. Ramon jusqu'en 1985 au portail des Jacobins. La bâtisse qui était accolée au rempart de la bastide avait remplacé dans les années 1950, une plus ancienne dans le style Belle époque. M. Ramon (nommé "Mimi" pour les familiers) et son épouse vendaient également des bonbons, la presse quotidienne et étaient correspondant du magasin des Galeries Lafayette.

P1020288.JPG

Jacques Blanco s'est procuré auprès de M. Ramon, âgé aujourd'hui de 94 ans, ce tableau peint par Galou illustrant le kiosque avant 1985. Il fut rasé après la contruction du parking souterrain des Jacobins, quand la municipalité Chésa décida de mettre en valeur le rempart et de rafraîchir le portail. Un kiosque du même style se trouve actuellement en face du Palais de justice, bd Jean Jaurès.

___________________________

© Tous droits réservés/ Musique et patrimoine/ 2014

Commentaires

Leur fils Jean-Claude est sur la photo de terminale sciences ex au lycée Sabatier en 1974 .

Écrit par : Claude Marty | 10/04/2014

Jean_Claude,dit "DACHE",ancien nageur au CNC,ancien coureur cycliste à l'ASC,ancien plongeur sous marin,ancien navigateur,ancien cavalier,toujours pilote d'avion,président de l'aéro-club,et toujours cuisinier (paëlla) de l'ASC cycliste.

Écrit par : jacques blanco | 10/04/2014

Claude,tu te "gourre" dans la date, car en 74,Jean Claude avait 29 ans,à moins de plusieurs redoublements!!!!!

Écrit par : jacques blanco | 10/04/2014

T'as raison c'était en 1964.
Je voulais me rajeunir mais avec toi c'est loupé.

Écrit par : Claude Marty | 10/04/2014

effectivement je me rappelle ce kiosque et le tableau est vraiment bien fait .....

Écrit par : constance pressoirs | 10/04/2014

effectivement je me rappelle ce kiosque et le tableau est vraiment bien fait .....

Écrit par : constance pressoirs | 10/04/2014

Effectivement , je me rappelle de la famille Ramon surtout le temps où Mme Ramon était derrière le comptoir.
Mais je me rappelle aussi des moyens employés pour faire partir les derniers gérants et la démolition.

Écrit par : Marie | 10/04/2014

"Mimi" n'était-ce pas le surnom de Mme Ramon (prénom Guillermine)?

Écrit par : Marieh Melendez | 10/04/2014

Et ma grande cousine travaillait en dessous, qu'elle tenait dans une propreté impeccable !

Écrit par : DELSOL | 11/04/2014

Mon grand père venait y jouer au jeu du "bouchon".
Mes amitiés à Jean Claude.

Écrit par : Almerge Gilbert | 14/04/2014

Les commentaires sont fermés.