30/04/2014

La rue de la gare vers 1985

Toutes les générations ont fait la rue de la gare, de long en large et même souvent en travers les jours d'ivresse. Ce sont nos Champs-Elysées! L'endroit parfois de nos galantes rencontres et celui où l'on ne fait pas 10 mètres sans serrer une main ou mieux, sans faire une bise. C'est le lieu de nos souvenirs mais aussi de ceux qu'il nous reste à écrire, de nos rires et de nos pleurs. Celui de nos glissades les jours de pluie sur un marbre qui ne pardonne pas les plus étourdis... Bref, que serions-nous sans cette artère commerçante qui devint piétonne en 1981? 

363712452.jpg

Les enseignes commerciales des indépendants. Certains sont encore là et d'autres ont vendu à des franchises nationales. La quincaillerie Rey est devenue la maroquinerie Stalric. L'indépendant et l'agence Havas sont aujourd'hui la propriété de l'agence immobilière Resplandy. Le buraliste entre la poissonerie moderne (devenue un magasin de vêtements féminins) et la pharmacie Boyer-Pech a disparu. La librairie Breithaupt-Cariven tient encore le coup dans un secteur très concurrentiel avec notamment la vente sur internet

834535482.jpg

En face de Monoprix, entre la plus vieille bijouterie carcassonnaise (Vincent Millet) et la parfumerie Véronique, la mercerie Bénédetti a tiré sa révérence. La droguerie Bugnard est désormais un magasin de vêtements pour homme (Blue box)

1022280451.jpg

À droite, la mercerie Bénédetti (Aujourd'hui, Jules) avec à côté la librairie de la cité et France Loisirs. Dans le fond à droite, Le Stock américain avec son Cow boy.

_________________________

© Tous droits réservés/ Musique et patrimoine/ 2014

 

Commentaires

du temps ou elle n'était pas réservée aux pietons, les soirées d'hiver quand les vitrines étaient illuminées nous la faisions en voiture , pour repérer et choisir nos futurs achats !..... en R8 empruntée aux parents

Écrit par : chantal | 30/04/2014

quel plaisir de revoir tous ces commerces disparus aujourd'hui la bijouterie Millet ou j'aimais regarder tous ces bijoux dont j'avais envie ,la mercerie Benedetti ou j'allais souvent ....merci,merci petit a petit c'est toute ma vie a Carcassonne qui ressurgit .....

Écrit par : constance pressoirs | 01/05/2014

parachutiste au 3 rpima de decembre 1978a decembre 1985 j'ai pris la rue de la gare dans tous les sens et meme plusieurs fois en zig zag j'en ai serré des mains et fait des bises j'en ai depensés des sous dans les commerces j'y suis retourné en 2012 et tous m'a paru etranger

Écrit par : thomann | 01/05/2014

Ce serait génial si vous publiez la rue de la Gare dans les années 50-60.
Est-ce possible?
Merci d'avance

Écrit par : Authier | 03/05/2014

Les commentaires sont fermés.