23/05/2014

Les kiosques à musique

3364593160.jpg

Carcassonne possédait au Square Gambetta, un magnifique kiosque à musique construit en 1882. L'harmonie Sainte-Cécile s'y produisait une fois par semaine et les spectateurs portaient leurs chaises pour écouter la musique tout autour. Malheureusement, l'ensemble du square fut détruit en 1944 sur ordre de l'occupant pour créer un axe de défense entre l'avenue Arthur Mullot et la rue de Verdun. On ne sait pas ce qu'est devenu le kiosque, même si on l'imagine aisément.

4125865912.jpg

Après la guerre, les musiciens de l'harmonie municipale se trouvèrent orphelin de leur kiosque. On en aménagea un, sur le boulevard du commandant Roumens juste en face du théâtre l'Eden (Maison des syndicats). Exactement, sur une ancienne fontaine ronde qui aujourd'hui a disparue quand le maire Raymond Chésa, a voulu transformer cet espace sur le modèle des ramblas. Sur cette photo aérienne, on voit le kiosque au milieu de cette allée de platanes.

2008752233.jpg

Grâce à un puissant scanner, j'ai considérablement agrandi une partie de l'image pour vous permettre de voir ce kiosque de couleur bleu. D'après mes souvenirs, il était démontable avec une structure en acier et un plancher en bois. On peut apercevoir une lyre à son sommet. Ce kiosque a été délaissé par la ville qui ne l'a pas entretenu et finalement, il ne présentait plus des garanties suffisantes de sécurité. L'harmonie n'a donc plus donné ses concerts au kiosque et la municipalité à la fin des années 1980, a décidé de le démonter. Il a dû séjourner au parc municipal des matériaux ou au serres municipales dans l'antichambre de la décharge, puis sûrement détruit. Ce qui est dommage, c'est que Carcassonne ne se donnera plus les moyens d'avoir ce type de structure. Imaginez donc, un kiosque à musique sur cette esplanade Gambetta que n'aurait pas renié Ceaucescu... Bon allez, c'est peine perdue...

885870252.jpg

Un article de 1962 de la Dépêche du midi

1309482444.jpg

____________________________

© Tous droits réservés/ Musique et patrimoine/ 2014

Les commentaires sont fermés.