30/05/2014

Carcassonne, tu as perdu ton âme culturelle

 

La globalisation de ce monde mercantile uniformise chaque jour davantage la culture, bien précieux issu de nos traditions. Que serait la musique si elle n'avait pas suivi les courants divers et variés du folklore de nos pays, de nos régions? Que serait notre langue si elle ne s'était pas construite dès l'antiquité à partir de mots latins ou grecs? Que serait l'art pictural?... Sommes-nous donc arrivés aujourd'hui si bas qu'il faille faire table rase de tout ce passé et peut-on fouler du pied ce qui a fait notre socle sociétal? Bien que le beau ne soit qu'une notion subjective, il semblerait que l'on ait pris maintenant pour postulat de détruire ou d'assombrir ce qui n'était que lumière. La lumière spirituelle, la lumière du vivant. Place à l'oscurantisme religieux, dogmatique ou politique. L'homme vit dans l'ombre caverneuse de l'habitude et des réflexes conditionnés par des marionnettistes, actionnant les ficelles d'une pensée convenue. N'ayant plus de goût à la curiosité, à la lecture et à l'écriture qu'il maîtrise fort mal... Il erre dans les méandres d'une politique qu'il subit et qui a désarmé en lui toute notion de libre arbitre. Alors, que fait-il? Il vocifère à qui veut l'entendre, car ses congénères qui ne poursuivent pas les mêmes intérêts restent sourds, son droit à manifester avec des pancartes bariolées agitées comme des pantins de bois. C'est un passif qui n'agit plus qu'en désespoir de cause! Pourtant, n'aurait-il pas mieux à faire à prendre son destin en main et à tenter de changer ce monde de l'intérieur? S'informer et militer au sein de mouvements associatifs, de collectifs citoyens... Cela s'appelle, le courage!

A Carcassonne, petite ville de 50 000 âmes, on suit béatement comme des moutons conditionnés à l'économie de marché, les repas culturels élaborés à partir d'OGM (Opinion Gratuitement Manipulée). Tout ce cirque bâti sur les lumières synthétiques et sur l'acharnement d'un bruit incontrôlable, vise à abrutir l'électeur devant un écran de fumée.

Paure Carcassona!

Ils ont vendu ton âme pour quelques sesterces

2789163967.jpg

Les fêtes de 1898 avec la venue des Cadets de Gascogne à Carcassonne!

2606721551.jpg

Carte du félibre Carcassonnais Achille Rouquet, fondateur de la Revue méridionale

282819280.jpg

Les fêtes de l'âme occitane en 1936

_____________________________

© Tous droits réservés/ Musique et patrimoine/ 2014

 

Commentaires

Joli texte, mais tout n est pas perdu, j ai assisté à la fête de la "Belle Aude" dans le château comtal, entre trois visites conférences, et ce jour là je n ai vu que des sourires et des larmes de joie.
Cela montre bien qu en suivant ce conseil, de se prendre en main tout est possible et à construire. L espoir c est la couleur rouge du coquelicot qui fleurit en perçant le bitume.

Écrit par : JLG | 31/05/2014

Les commentaires sont fermés.