13/06/2014

Il faut sauver "las Montjoias" de Maquens!

"Las montjoias" sont des espèces de capitelles en pierres maçonnées servant à capter l'eau de plusieurs drains. Le nom viendrait du latin " Montus juveus" (c'est une hypothèse). Elles possèdent toutes un toit à double pente et une porte en fer; leur origine remonterait au premier empire. Aujourd'hui, elles ne servent plus à rien sinon à interroger les curieux que nous sommes et finalement à essayer de les protéger. Pourquoi? Tout simplement, car elles font partie du patrimoine culturel comme la cité médiévale de Carcassonne qui, dans l'esprit d'une majorité, ne représentait plus rien d'utile au début du XIXe siècle. Alors, avant que les engins de chantiers ne viennent les détruire pour agrandir la route ou construire un lotissement, il nous appartient de tirer la sonnette d'alarme. Ces "Montjoais" méritent une restauration et une mise en valeur...

439280290.JPG

En bordure du chemin allant de la zone de la Bourriette au hameau de Maquens.

3689884635.JPG

À l'intérieur, une citerne

3372262889.JPG

En bordure du chemin de l'argentier à Maquens

3572228799.JPG

Le travail des hommes... vu de l'intérieur.

Si vous doutez encore du bien fondé de la démarche, voici:

710184354.jpg

Le château d'eau de Maquens construit en 1885 à l'entrée du hameau. Il fut détruit sans concertation en septembre 2008, sous le regard bienveillant de la municipalité de l'époque. Gênait-il? Point du tout!

Source: Au centre, il est une mémoire (Laleman / 2011)

Crédit photos: J. Blanco (sauf, la dernière)

_______________________

© Tous droits réservés/ Musique et patrimoine/ 2014

Commentaires

il faut préserver a tout prix cet édifice pour le devoir de mémoire c'est important et le mettre en valeur .....quel dommage pour le château d'eau je m'en souviens bien car j'allais souvent a Maquens il y a quelques années

Écrit par : constance pressoirs | 13/06/2014

Conserver notre patrimoine, la bonne solution aurait été de supprimer tous les poteaux disgracieux qui apparaissent sur cette photo, enterrer les câbles et préserver cet édifice...
Je disais ça en passant...

Écrit par : JLG | 14/06/2014

Les montjoias ne sont pas propres à Maquens. Il y en a à Saint Hilaire, à Roullens, face à Baudrigues, le long de la route de Lavalette à celle de Limoux. Joseph Dovetto en avait signalé entre la Cité et Cazillac. Il y en a sûrement à Villalbe. L'eau se véhiculant par gravité, elles sont un chef d'œuvre de précision et de rigueur, elles honorent les inconnus qui les construisirent, comme un cri de victoire de l'esprit sur la matière : Montjoie Saint Louis !

Écrit par : Laleman Henri | 14/06/2014

Henri , celles dont tu parle,(à sauver elles aussi) face à Baudrigues ,construites peut être par l'entrepreneur Albarede de Pennautier ont probablement servi de 1720 à 1750 à apporter un plus depuis le domaine de" Cointes" à Lavalette à l'aqueduc de Cailhau (pas encore Pitot).SOURCE:Bull-Sesa-Tome CVIII 2008.Jacques Blanco- Jean Louis Bonnet."La conduite des eaux potables à Carcassonne XVII-XVIII siécle"

Écrit par : jacques blanco | 15/06/2014

Il y a quelques années ,un relevé détaillé des emplacements ,plus une liste de personnes de diverses compétences (pouvant étudier ces édifices),m'avait été demandé par deux services officiels,gros boulot de bénévole,qui attend une réponse!!!!

Écrit par : jacques blanco | 15/06/2014

Les commentaires sont fermés.