12/09/2014

Une oeuvre de Barry Flanagan cachée dans Carcassonne

Barry Flanagan est un sculteur britannique dont les oeuvres ont atteint une notoriété internationale à partir des années 80. Elles sont tour à tour exposées dans les plus grands musées du monde: New-York, Paris, Tokyo. En 1982, il représente la Grande-Bretagne à la biennale de Venise et deux ans plus tard, il participe au Liverpool Garden Festival. Au début des années 1990, il fonde avec Louise Romain et John Cockin, le Centre de sculpture de Montolieu (Aude).

Barry-Flanagan-001.jpg

Barry Flanagan

(1941-2009)

© The Gardian

barry 2.jpg

Thinker on a rock

National gallery of art (New-York)

© Wikipédia

barry.jpg

© Martial Andrieu

Carcassonne possède une oeuvre de Barry Flanagan. Elle se trouve dans le petit jardin de la capitainerie du port du Canal du midi. Ce petit jardin est beaucoup trop méconnu et retiré pour qu'une majorité de personnes puisse y prêter une attention quelconque. Notons que l'oeuvre possède aucune inscription permettant d'en identifié l'auteur. Pourtant, elle a une histoire...

 Après une expostion d'art contemporain, inaugurée en 1998 dans les jardin de la préfecture par le maire Raymond Chésa. Monsieur Decharrière, préfet de l'Aude, décida de conserver cette oeuvre. Elle fut donc exposée en ce lieu, le temps du passage de ce préfet. Une fois muté, son successeur ne voulant pas ce type de scupture, tenta d'y trouver une autre destination. C'est ainsi que ce bronze arriva dans le jardin de la capitainerie.

Ainsi avons-nous à Carcassonne comme dans les plus grandes villes du monde, une sculture de Barry Flanagan sans que l'on le sache, ni qu'on y prête la moindre attention. Autant donner du lard, aux cochons... et de l'art, au poltrons!

__________________________

© Tous droits réservés/ Musique et patrimoine/ 2014

Commentaires

encore une oeuvre méconnue merci de nous la faire découvrir peut etre quelle aura un jour la place qu'elle mérite tant de merveilles dans Carcassonne qui ne sont pas mises en évidence et oui l'instruction n'est pas donnée a tous......

Écrit par : constance pressoirs | 12/09/2014

Cette "œuvre" d'un lapin sur une barque avait été placée au beau milieu de la cour d'honneur de la préfecture du temps de Mr. Decharrière pour un temps non défini car l'artiste devait la reprendre, elle était bien trop chère pour être financée sur le budget de la préfecture. Le nouveau préfet, Gérard Bougrier, connaissant la situation avait demandé à l'artiste de venir reprendre son lourd ouvrage ( 2 tonnes) les agents de la préfecture dans leur grande majorité trouvait cet objet encombrant, le qualifiant de verrue. Par ailleurs, nous avions été obligé de souscrire une assurance pour une somme astronomique au cas où il arriverait une dégradation au lapin dans sa barque.
Le préfet l'a fait donc installer dans les garages de la préfecture pour le mettre à l'abri en attendant que son maître daigne venir le rechercher. Il semble qu'il traîne toujours dans le coin. Beaucoup pensent en le voyant que cet "art contanpourrien" ne vaut pas que l'on s'y intéresse, en tous les cas ce n'est pas beau! Quand il a quitté la préfecture on a crié : "Bon débarras"! Les services continuent à se refiler le bébé, comme une patate chaude.

Écrit par : Authier | 12/09/2014

Martial,

Cette œuvre devrait être protégée, que cela ne fasse pas comme la belle sculpture qui se trouvait dans les années 1970 au jardin Sire Carcassonne, l'enfant qui boit habillé d'une peau de bête et qui depuis a été volée, (bronze) on compte sur toi Martial, pour mettre cette œuvre là en lieu sûr.

Écrit par : ourliac | 12/09/2014

En me "baladant" sur le port du canal du midi, j'ai découvert y a quelques années en étant curieux (car on ne la voit pas) la sculpture en question, que j'avais trouvé drôle.
Merci Martial d'avoir "éclairé" mon ignorance et .....surtout complété mes connaissances....artistiques.
Merci Mr l'archiviste ......!!!!
Pierre-Baptiste

Écrit par : Pierre-Baptiste | 12/09/2014

Les commentaires sont fermés.