30/09/2014

Une "Galeria Carcassonne" dans la ville polonaise de Paczków

galeria.jpg

La ville polonaise de Paczków située dans le comté de Nysa, vient de débuter la construction d'un centre commercial qui portera le nom de "Galerie Carcassonne". L'architecture du bâtiment a été dessinée afin d'être en rapport avec le patrimoine historique de cette petite ville de 8000 habitants.

PACZKW~1.JPG

Paczków est appelée "La Carcassonne polonaise" en raison de ces remparts médiévaux, très bien conservés depuis le milieu du XIVe siècle. Les fortifications qui entourent la cité historique font une longueur de 1200 mètres, sont constitués de 19 tours (24 à l'origine) et de quatre portes.

mury%202%20zima.jpg

Une porte et une tour de cette cité médiévale

PACZKW~1.JPG

L'église fortifiée Saint-Jean l'évangéliste de 1350, construite sur une durée de 30 années.

http://www.paczkow.pl/

___________________________________

© Tous droits réservés/ Musique et patrimoine/ 2014

26/09/2014

La route minervoise, la belle ombragée (7)

blog.jpg

La graineterie de Denis Ferval reprise à M. Alessandri après la première guerre mondiale, se trouvait au numéro 16 de la route minervoise. Elle fournissait les maraîchers et les fleuristes de la plaine Saint-Nazaire, aujourd'hui le quartier de la la Prade. C'était à cette époque le grenier de Carcassonne. L'activité de ce commerce prit fin en 1978.

ferval.jpg

L'ancienne graineterie Ferval en 2014

__________________________________

© Tous droits réservés/ Musique et patrimoine/ 2014

25/09/2014

La chapelle et le tombeau de l'évêque Guillaume Radulphe

3683101045.jpg

Dans le bras sud du transept de la basilique Saint-Nazaire de la cité de Carcassonne se trouvent deux portes. Si par celle de droite on accède à la sacristie, en revanche, derrière celle de gauche est entretenu un mystère tenu secrètement fermé aux yeux et à la connaissance des non initiés...

1762635379.jpg

Après avoir descendu plusieurs marches, on se retrouve dans une salle, supportée par de superbes clés de voute du XIIIe siècle.

tombeau.jpg

C'est là que se trouve le magnifique tombeau de l'évêque Guillaume Radulphe. Edifié pour y recevoir sa sépulture en 1259, le monument a été découvert par Cros-Mayrevieille en 1839. Cet endroit était alors comblé jusqu'à mi-hauteur par de la terre et c'est à cette époque, la première découverte d'importance. On peut dire que c'est à partir d'ici qu'ont été réalisés les travaux de restauration de la cité médiévale.

3863960531_2.jpg

Le bas-relief représente les obsèques de l'évêque en 1266

604830735.jpg

Aujourd'hui, on ne peut accéder au tombeau de Radulphe. Jusqu'à maintenant, l'ancienne conservatrice Madame Patricia Corbett s'était toujours opposée à toute visite. Ses remplaçants n'ont pas fait preuve de davantage d'élan, à moins que ce ne soit Mgr de la Soujeolle qui ne s'y oppose...

1079387754_2.jpg

De tout cela il résulte que le tombeau était encore caché sous une épaisse bâche en 2011 qui, paraît-il, le protègeait. De quoi? Sûrement des chauve-souris... L'endroit servirait même d'entrepôt, selon certaines sources. Cros-Mayrevieille aurait-il mis à jour ce joyau pour en priver le public?

1462579753.jpg

Comme pour la réouverture du Calvaire ( Oui, c'est grâce au lobbying sur la toile de MM. Lamouroux, Tiberghien, Delemarquette et moi-même), nous militons pour la re-ouverture de cette salle aux visiteurs. Il me paraît anormal que notre patrimoine soit ainsi réservé à un très petit nombre d'initiés. Il n'appartient pas seulement à une élite, il est un bien national.

607603619_2.jpg

Si seulement cette ville pouvait un peu changer...

________________________________

© Tous droits réservés/ Musique et patrimoine/ 2014

 

23/09/2014

Une robe de haute couture porte le nom de Carcassonne

855_001.jpg

Cette robe dessinée par le styliste Jean-Claude Pascal en 1951 porte le nom de Carcassonne. Elle figure sur une carte du Musée de la chemiserie et de l'élégance masculine d'Argenton sur Creuse (Indre).

pascal.jpg

Jean-Claude Pascal (1927-1992) après s'être engagé dans la 2e division blindée du général Leclerc à l'âge de 17 ans, entame une carrière de styliste chez Hermès, Dior et Piguet. Il sera également modèle. Lassé par ce travail, il se destine à une carrière d'acteur et suit des cours d'Art dramatique chez Simon. On le verra ensuite dans de nombreux films à succès et mène parallèlement une carrière de chanteur. À ce titre, il remporte de Concours de l'eurovision en 1961 pour le Luxembourg avec "Nous les amoureux". Cet homme élégant est décédé dans l'indifférence générale le 5 mai 1992. Toute sa garde-robe est exposée au Musée de la chemiserie et de l'élégance à Argenton sur Creuse dans l'Indre.

____________________________

© Tous droits réservés/ Musique et patrimoine/ 2014

10:34 | Tags : robe | Lien permanent | Commentaires (1)

13/09/2014

Maison de la Gestapo: la flamme de l'humanisme vient de se rallumer !

J'ai été contacté hier matin par téléphone par une représentante de A.V.E.A (Autisme Vivons Ensemble dans l'Aude). Cette personne m'a indiqué que son association avait pour projet la réalisation d'une structure d'accueil pour l'ensemble des enfants autistes du département de l'Aude. Notons qu'en la matière, la France a trente ans de retard et que les familles audoises dont les enfants présentent ce handicap, sont obligées de se rendre à Montpellier.

autisme.png

L'abandon du projet de Maison des droits de l'homme par la municipalité Larrat, faisant suite à la décision de ne pas racheter la maison de la Gestapo condamne la bâtisse à la destruction. À la place, on fera donc un parking pour les usagers des futurs logements HLM qui seront bâtis en fond de parcelle. Faisons confiance aux élus Carcassonnais, car depuis 30 ans, ils sont passés maîtres dans l'art du bétonnage souterrain.

3884898212.png

AVEA manifeste donc son intérêt pour l'achat de l'ancienne maison de la Gestapo, sise 67 avenue Roosevelt, dans le but de la réhabiliter en lieu d'accueil pour ses enfants. Voilà une bonne nouvelle qui présenterait plusieurs avantages...

1. Donner enfin une structure d'acceuil aux enfants autistes

2. Un beau symbole quand on sait ce que les nazis faisaient des handicapés

3. Sauver un lieu de mémoire de la résistance Carcassonnaise

4. Cela ne coûtera rien à la ville de Carcassonne

5. Habitat Audois a une occasion de se débarrasser d'une épine dans son pied

6. L'association des riverains du quartier Roosevelt devraient s'en réjouir, eux qui militaient contre la destruction de cette maison à cause des nuisances du parking et de la circulation à cet endroit.

7. Personne ne perd la face et Carcassonne en sort grandie.

La réponse est dans le camp d'habitat Audois et de la ville !

______________________

© Tous droits réservés/ Musique et patrimoine/ 2014

12/09/2014

Une oeuvre de Barry Flanagan cachée dans Carcassonne

Barry Flanagan est un sculteur britannique dont les oeuvres ont atteint une notoriété internationale à partir des années 80. Elles sont tour à tour exposées dans les plus grands musées du monde: New-York, Paris, Tokyo. En 1982, il représente la Grande-Bretagne à la biennale de Venise et deux ans plus tard, il participe au Liverpool Garden Festival. Au début des années 1990, il fonde avec Louise Romain et John Cockin, le Centre de sculpture de Montolieu (Aude).

Barry-Flanagan-001.jpg

Barry Flanagan

(1941-2009)

© The Gardian

barry 2.jpg

Thinker on a rock

National gallery of art (New-York)

© Wikipédia

barry.jpg

© Martial Andrieu

Carcassonne possède une oeuvre de Barry Flanagan. Elle se trouve dans le petit jardin de la capitainerie du port du Canal du midi. Ce petit jardin est beaucoup trop méconnu et retiré pour qu'une majorité de personnes puisse y prêter une attention quelconque. Notons que l'oeuvre possède aucune inscription permettant d'en identifié l'auteur. Pourtant, elle a une histoire...

 Après une expostion d'art contemporain, inaugurée en 1998 dans les jardin de la préfecture par le maire Raymond Chésa. Monsieur Decharrière, préfet de l'Aude, décida de conserver cette oeuvre. Elle fut donc exposée en ce lieu, le temps du passage de ce préfet. Une fois muté, son successeur ne voulant pas ce type de scupture, tenta d'y trouver une autre destination. C'est ainsi que ce bronze arriva dans le jardin de la capitainerie.

Ainsi avons-nous à Carcassonne comme dans les plus grandes villes du monde, une sculture de Barry Flanagan sans que l'on le sache, ni qu'on y prête la moindre attention. Autant donner du lard, aux cochons... et de l'art, au poltrons!

__________________________

© Tous droits réservés/ Musique et patrimoine/ 2014