01/12/2014

L'exception Carcassonnaise qui confime la règle...

Il eut été judicieux voire normal en ce centenaire de la Grande guerre, que Carcassonne consacrât une exposition au caricaturiste Carcassonnais Pierre Dantoine (1884-1955). Ce dernier réalisa un grand nombre de croquis légendés en occitan, mettant en scène d'une manière humoristique les poilus. Ils furent même compilés et imprimés dans un recueil ayant pour titre :

La guerre vue par Dantoine

060.jpg

Eh ! bien, non... À Carcassonne, on passa à côté du souvenir de Dantoine en cette période de commémorations. Cela aurait pu être enfin l'occasion d'apposer une plaque sur son ancienne demeure de l'avenue Arthur Mullot. Ce pays a t-il la mémoire culturelle sélective ? Rendons tout de même à Jean-Pierre Piniès le bénéfice d'avoir réalisé il y a quelques années, un livre sur Dantoine.

À Castres...

pierre dantoine.jpg

Nos voisins Castrais ont organisé, eux, une exposition des dessins de Pierre Dantoine au Musée Jean Jaurès entre le 2 octobre et le 29 novembre dernier. Franchement, nos édiles Carcassonnais n'ont-ils pas honte ?

Pas si étonnant que cela puisque dans un autre domaine, les sénatus-consultes avaient entériné qu'il n'y aurait pas de fêtes en l'honneur du 800e anniversaire de la naissance de Saint-Louis à Carcassonne. Ceci afin de ne pas heurter les occitanistes locaux qui conservent une haine historique et féroce contre lui. Débaptisons alors, la Bastide qui porte son nom ! Tiens, pourquoi donc la rue de la gare porte t-elle le nom (Clémenceau) de celui qui envoya la troupe contre les viticulteurs de 1907 ? À défaut de Carcassonne, les commémorations de Saint-Louis ont été accueillies par Aigues-Mortes. Comble d'ironie, Mgr Planet l'évêque de notre bonne cité, dut se rendre là-bas où lui furent remises les clés de la ville fortifiée en sa qualité de citoyen d'honneur. Autre présence bien remarquée, celle du Duc d'Anjou l'héritier des Capétiens et prétendant à la courronne de France. De tout cela Carcassonne n'en a pas voulu ! En échange, nous avons une belle exposition "Villes médiévales" à la chapelle des Dominicains, inaugurée seulement en présence du gratin de la ville, sur carton nominatif d'invitation.

carcassonne-villes-medievales.jpg

À Aigues-Mortes, chacun a pu croiser librement, s'il considère comme moi que célébrer l'histoire de France ce n'est pas célébrer la monarchie, un aréopage de hautes personnalités dont Carcassonne aurait pu s'énorgueillir. Notons au passage que l'ensemble de la cité était aux couleurs du Moyen-âge et animée par des chants et danses de nos troubadours occitans. Sans aucun esprit de revanche...

image.jpg

Mgr le Duc d'Anjou à Aigues-Mortes

_______________________

© Tous droits réservés/ Musique et patrimoine/ 2014

Commentaires

pfffffff mais la fête du vin ça personne ne l'a oubliée..mais a quoi pensent ils donc pour oublier des choses si importantes...qu'i faille que tout se passe au dehors de Carcassonne ce qui ne manquerait pas de" la mettre en valeur.....j'aimais les caricatures de Dantoine elles sont humoristiques tout en disant la vérité ...merci Martial pour le rappel de ces bons souvenirs..

Écrit par : constance pressoirs | 01/12/2014

Je signale que cette exposition (dont je fus un des conseillers historiques) est visible librement et gratuitement.
Allez faut pas rêver de petits fours et de princesses.. la bastide "saint-Louis" s'appelait au moyen âge : "Le bourg neuf".
Et vive l'Occitanie !

Écrit par : JLGasc | 01/12/2014

Enfin Martial,

Il ne faut rien espérer de la ville de Carcassonne, on ne sait même pas ce que l'on possède à Carcassonne, statues, plaques d'écrivains, sculptures, on ne valorise rien. Il faut des personnes comme toi pour secouer tout cela....
merci Martial,

Écrit par : ourliac | 01/12/2014

La Bastide Saint Louis s'appelait " le bourg neuf" avant la naissance du roi et la rue Clemenceau s'appelait la rue de la gare ... La bonne blague.
On n'est pas obligé d'être gauchiste pour être occitan, Dieu merci, on peut être monarchiste et occitan, de droite et occitan etc. Il ne faut pas enfermer les gens dans des systèmes et personne ne peut usurper le titre d'occitan qui peut-être revendiqué par tous ceux qui habitent l’Occitanie et tous les autres qui ont de la sympathie pour cette région et son histoire.

Écrit par : Authier | 01/12/2014

C'est vous qui "enfermez" les gens dans des systèmes : effectivement, on peut être occitan et de droite... même si ce n'est pas ma tasse de thé è! Mais chacun son truc !

Écrit par : Mirelha | 02/12/2014

D'accord à fond avec Authier , moins avec Ourliac , qui semble ignorer que sur le TERRAIN tous les jours QUELQUES RARES bénévoles "mouillent le maillot".
Nous attendons de cette personne son implication (en fonction de ses compétences ) autre que par des commentaires , faciles à écrire.
Monter des dossiers ,et les défendre, débroussailler, obtenir des autorisations de particuliers , recenser ces fameuses statues,plaques,sculptures, quelle semble connaître , les étudier ,voir à qui elles appartiennent , les acheter, les faire réparer, et LA on peut épancher ses états d'âme. Pourquoi cette personne oublie une petite,modeste association Carcassonnaise de bénévoles dont c'est son quotidien, bien sur il faut de la DIPLOMATIE;

Écrit par : jacques blanco | 01/12/2014

Mais oui, pourquoi rester la tête basse devant les "vainqueurs ? Garder la mémoire ne veut pas dire être "revanchard", "gauchiste" (mais ce n'est pas un gros mot !) ; c'est seulement se garder de fêter ce qui fut une défaite pour le vicomte de Trencavel (même si "saint" louis n'était pas là !). A Narbonne, pas de rue Clémenceau, ils se souviennent des morts de juin 1907 peut-être ; à Carcassonne, on oublie, on baisse les yeux... Chacun choisit... Et il est inutile de prendre un ton blessant pour commenter !

Écrit par : Mirelha | 02/12/2014

Merci d'avoir compris que mon article posait des questions dans l'intérêt de Carcassonne, sans prendre parti sur des querelles pouvant avoir un rapport politique.
Les occitans dans leur ensemble défendent une culture, une langue, un pays annexé à la France. Les Jacobins ont voulu faire taire cette voix. On peut être Français tout en considérant et respectant l'Occitanie dans ses diversités.
Dire que la mouvance occitane est de sensibilité de gauche n'est pas faux et la revendiquer n'est pas une honte.

Écrit par : Martial Andrieu | 02/12/2014

Il suffit de ne pas confondre "occitan" et "occitaniste" ....

Écrit par : Mirelha | 02/12/2014

Un peu d histoire ça ne peut faire de mal...Louis 9 est né en 1214 ...c est vrai qu il a été canonisé assez vite après sa mort... Et la ville basse s appelait encore au temps de son petit fils...Philippe le Bel, le bourg neuf... A cette époque là au bord de l Aude en 1309 on brûlait un Bonhomme cathare...il s appelait Jaume Authier, il avait 24ans...
Le principe même de l Histoire c est de ne pas confondre les bourreaux et leurs victimes...même pour des " droitistes" !

Écrit par : JLG | 03/12/2014

@ JLG
Je suis sensible au drame cathare, d'abord de part mon nom. Ma famille est originaire de Gebetz village aujourd'hui disparu qui était avec Montaillou un village cathare. On trouve les "Authier" sur les registres d'état-civil de Gebetz jusqu'en 1590 mais plus loin, sur les registres d'inquisition on retrouve les même noms au même lieux. Je peux donc penser que les derniers cathares les diacres Authier notamment, étaient de ma famille qui par ailleurs a une origine wisighotique: Authier =Aldhari en goth. J'aime l'histoire quand elle n'est pas falsifiée. Je suis assez d'accord avec les citations suivantes : « Il y a deux histoires: l’officielle menteuse, la secrète, la vraie, celle qui n’est pas enseignée. » (Honoré de Balzac). "L'histoire serait une chose merveilleuse si seulement elle était vraie."
(Léon Tolstoï). " Croire à l'histoire officielle, c'est croire des criminels sur paroles"
(Simone Weil)
Pour ce qui est des cathares, j'aime bien Emmanuel Le Roy Ladurie que l'on ne peut traiter de droitiste, ancien membre du bureau du PC membre de l'Institut c'est un grand et honnête historien.
Peut être que le jeune Jaume Authier était de ma famille, il faudrait que je fasse dire une messe à son intention, y assisterez-vous?

Écrit par : authier | 03/12/2014

Je n irai pas a la messe... Par contre je suis allé à Gebetz...les Authier en Ariege étaient d.Ax les termes, je crois savoir qu a Montségur, mais ce n est pas loin de Montaillou il y en avait aussi très tôt..et il y en a encore..un Jacques Authier...
Si vous avez lu également le livre de mon épouse chez Perrin , comme le titre d ailleurs, hélas, le dernier des cathares, vous avez une véritable bibliographie de Peire Authier et de sa famille. Je connais Emmanuel le Roy Ladurie et bien entendu j ai fréquenté pendant des années Jean Duvernoy. Les cathares disaient:" qu'on peut aussi bien prier Dieu dans une Église qu ailleurs" donc si vous avez des convictions religieuses, vous pouvez y aller les catholiques d aujourd hui auraient été brûlés vifs par ceux du temps de Louis IX...en tous cas merci de cet échange.

Écrit par : JLG | 03/12/2014

Pour en revenir à Dantoine, il y a dans le dernier numéro 2014 des cahiers du Patrimoine AVEC (du Cabardès au Canal du Midi) un article de Mme Brigitte Bottsen qui est un rappel de biographie de ce témoin de la 1èreGM. D'après cette biographie, on apprend que les dessins sont parus en 1987, rien depuis.... Ce personnage a effectivement toute sa place dans les commémorations de 14-18. A quant une publication et une exposition d'envergure de la ville de Carcassonne pour rendre hommage à ce grand Carcassonnais et à sa vision des poilus? (avec des dessins légendés en occitan s'il vous plait)

Écrit par : Marieh Melendez | 04/12/2014

@ JLG: Merci pour ces infos. Vous avez raison, les derniers Authier étaient d'Ax mais ils étaient parents avec les Authier de Montaillou lesquels étaient parents avec les Authier de Gébetz. On pourrait faire une sacrée cousinade. Pour la messe de Jaume Authier c'était une blague!
Pour revenir à Dantoine, il me semble qu'il a travaillé à la préfecture de Carcassonne où m'a-t-on dit il faisait des dessins pendant que d'autres faisaient des cocottes en papier! (je plaisante)

Écrit par : authier | 04/12/2014

@Authier...
Pour Gebetz c est en fait, d après le cadastre un des hauts quartiers du village de Mérial, dans la vallée du Rebenty...il y a longtemps que je n y suis pas allé..Par contre si vous faites un pèlerinage "hérétique" le rocher de Larnat, surmonté aujourd hui par une croix est le lieu probable et.." Catholicisé" où prêchait Peire Authier au bout du "Prado long" Un des disciples de Peire Authier, le pauvre Guilhem Belibaste disait que " c était le cœur de l homme qui était l Eglise de Dieu, et non un édifice fait de pierres et de bois... En tous cas c est un lieu magnifique, à découvrir si vous venez par ici..cordialement JLG

Écrit par : JLG | 05/12/2014

Les commentaires sont fermés.