06/06/2015

Lettre ouverte à Monsieur le maire de Carcassonne

Monsieur le maire,

Il me semble inutile de vous rappeler l’attachement que je porte à la mémoire de nos glorieux aînés, distingués dans les domaines des arts, des sciences ou dans la défense de la patrie.

 

Le 16 juin prochain, le nouvel aménagement du Square Gambetta que vous avez décidé de mettre en oeuvre presque immédiatement après votre élection comme premier magistrat de cette ville, sera dévoilé à vos administrés. J’ai été suffisamment opiniâtre et sévère pour dénoncer le précédent projet faisant suite à la construction du parking Gambetta pour ne pas saluer cette fois, une réalisation plus cohérente à l’égard de l’histoire de ce square à jamais détruit en 2003. 

 

Lors de la construction du parking, plusieurs statues et objets de l’ancien jardin ont été déplacés. Notamment, le monument au compositeur Paul Lacombe et une urne contenant de la terre provenant du camp de concentration de Buchenwald, rapportée lors de l’inauguration du monument à la Résistance Audoise en 1948. Elle était placée au pied de l’oeuvre sculptée par René Iché. Or, cet objet symbolique s’est perdu lors du déménagement en 2003, sans qu’aujourd’hui personne dans vos services ne puisse dire ce qu’il est advenu de lui.

 

J’ai à cet effet une proposition à vous soumettre qui, je pense, ne manquera de retenir votre attention. Au cours de l’année scolaire, il arrive que des collégiens et des lycéens de votre ville se rendent au village martyr d’Oradour sur Glane ou dans un des nombreux camps de la barbarie nazie. Pourquoi ne pas demander à leurs enseignants de ramener un peu de cette terre. Lors d’une cérémonie avec les associations d’anciens déportés et les enfants des écoles, la ville de Carcassonne à votre initiative, donnerait ainsi l’occasion de transmettre le flambeau de la mémoire à la nouvelle génération. Voilà en terme de symbole, un geste pédagogique d’une grande force qui permettrait de remettre en place une nouvelle urne.

 

J’ai la conviction profonde que vous ne resterez pas insensible à cette idée, qui ne coûtera rien à la collectivité, mais qui au nom des valeurs que nous défendons contre toutes les barbaries de ce monde trouvera une place dans le coeur des hommes.

 

Dans l’attente, je vous prie de bien vouloir agréer, monsieur le maire, l’expression de mes sentiments distingués.

 

                                                                                       Martial Andrieu

_________________________

 

© Tous droits réservés / Musique et patrimoine / 2015

Commentaires

Je ne peux qu'approuver cette demande ; je le dis une fois de plus : vous êtes une belle personne Monsieur Andrieu.

Écrit par : Noé Armelle | 06/06/2015

Heureuse de voir que mon idée ait fait son chemin, je n'étais apparemment pas la seule a l'avoir eu !

Écrit par : Chantal | 06/06/2015

Ah !!,ça ,que c'est une bonne et belle idée...pour une fois ,GERARD, écoute MARTIAL,pour faire ce geste original !!

Écrit par : LHEZ | 06/06/2015

bonne idée ....

Écrit par : constance pressoirs | 06/06/2015

Belle initiative Martial !!! Espérons que vous soyez entendu...

Écrit par : Stéphane | 06/06/2015

Mr andrieu vs êtes un homme d honneur bravo.
Quand a vs me le maire a vous d agir ?

Écrit par : marcello | 06/06/2015

C est une bonne idée ...sauf que l histoire même célébrée symboliquement ne peut remplacer la vraie pédagogie. On le voit quand les héritiers d une vision Pétainiste célèbrent Jeanne d Arc. Un peu de terre et puis l oubli?
Cher Martial, il faudrait aller plus loin probablement, et ramener d'oradour de la terre certes mais un témoignage, une réflexion , une rencontre d histoire ou l étude d'un livre comme par exemple l approche poétique et philosophique de jean Louis Marteil... Oradour ce que l homme a cru voir...a la Louve éditions. Si on approche le passé juste avec des symboles ces derniers ne deviendront rapidement que des souvenirs...commerciaux de l eau de Lourdes des petits napoléons, des tour Eiffel miniatures et des grillades cathares...le commerce.... Merci

Écrit par : jlgasc | 07/06/2015

Ou la rédaction d'un livre sur la maison de la gestapo de Carcassonne. Ici aussi l'horreur est passée.
Laisser une trace écrite sur l'histoire de ce lieu, la barbarie de ceux qui y ont sévi, la collaboration, le courage de ceux qui y ont été torturés....
L'ignominie s'est répandue partout même dans nos murs.
C'est vrai que les symboles reçoivent peu de considération. Ils sont piétinés, on rase, on jette.

Écrit par : Brigitte | 07/06/2015

Martial,
C'est super Martial, mais tu aurais pu faire une lettre "petition", que tous les abonnes a ton blog auraient pu signer.
J'espere que ton intiative aboutira
cordialement

Écrit par : Ourliac | 07/06/2015

Bravo pour votre lettre qui porte ses fruits ! Je crois que vous avez été entendu..!

Écrit par : lobabel | 09/06/2015

excellente idée !

Écrit par : JPP | 19/06/2015

Les commentaires sont fermés.