02/07/2015

Il y a 20 ans : La transformation de la place Carnot

L'ancienne Place aux herbes, ainsi dénommée en 1852, prend le 13 juillet 1894, le nom du Président de la République Sadi Carnot (1837-1894), assassiné par l'anarchiste Caserio. La nouvelle dénomination ne change pas les habitudes des Carcassonnais qui longtemps continueront à employer son ancien nom ; sûrement en raison du marché qui s'y tient trois fois par semaine.

549_001.jpg

La place Carnot en 1900

Dans les années 1960, l'accès aux crédits à la consommation favorise grandement l'expansion automobile  à l'ensemble des ménages Carcassonnais. On va donc se garer sur la place Carnot qui en dehors des jours de marché servira de parking ; la ville, afin de réglementer le stationnement posera des horodateurs vers la fin des années 70.

Place Carnot 1970 copie.jpg

La place Carnot en 1969

Notons qu'à cette époque, il n'y avait que deux cafés : Chez Félix et Le grand café Not. Ce dernier fermera et laissera place successivement à l'EDF, le supermarché Carbasse, puis aujourd'hui au Crédit Agricole. Tant et si bien qu'avant 1995, il n'y a toujours que deux cafés : Chez Félix et Le Longchamp. Cette place est entourée de platanes centenaires, dont certains sont usés par le temps. On pouvait s'amuser même à se cacher dans le tronc de l'un d'entre-eux... Quant au revêtement du sol, le goudron était défoncé et bosselé en plusieurs endroits. On ne peut pas dire que la place offrait toutes les garanties esthétiques, mais c'était la mémoire des Carcassonnais.

ARCHIVES1994_01 copie.jpg

Après avoir consulté les commerçants sur l'opportunité de construire un parking souterrain sous la place, le maire Raymond Chésa abandonne ce projet en tenant compte des avis négatifs. Certains archéologues et historiens locaux le regrettent, car cela aurait permis de connaître l'histoire de la ville basse incendiée par le Prince noir en 1355, puis reconstruite en Bastide par St-Louis. La municipalité vote néanmoins la rénovation totale de la place Carnot, qui intervient au second semestre 1994. Si vous cherchez la date d'une inauguration sous la mandature de R. Chésa, cela tombe très souvent la veille d'élections. Aussi, ces travaux seront-ils achevés avant mars 1995, date des élections municipales.

ARCHIVES1994_018 copie.jpg

L'ensemble des platanes centenaires est déraciné puis replanté sur le parking du terrain de football de la plaine Mayrevielle. Ils y sont toujours...Il est donc fait place nette dans l'attente de poser un nouveau revêtement et de planter de nouveaux platanes. Je n'ai pas le souvenir de fouilles archéologiques à cet endroit ; c'est fort dommage...

_DSC0918.jpg

L'enlèvement des platanes

_DSC0898 copie.jpg

La dalle en ciment est prête à accueillir le revêtement et l'emplacement des nouveaux platanes, précisément alignés comme l'étaient leurs prédécesseurs.

ARCHIVES1994_021 copie.jpg

Les futurs centenaires sont plantés autour de la place Carnot. Il faudra attendre un peu pour qu'ils fassent de l'ombre. Une des objections impatientes du Carcassonnais...

_DSC0921 copie.jpg

Le revêtement intérieur est posé en pavés et dalles provenant de la carrière de Roquetaillade, située dans la Haute-vallée de l'Aude. Les abords de la place sont ornés de marches en marbre incarnat de Caunes-Minervois. Cette réalisation a été rendue possible grâce aux préconisations de l'architecte des Bâtiments de France adoptées par la ville de Carcassonne, avant l'arrêté du 3 octobre 1997 plaçant la Bastide St-Louis en secteur sauvegardé. On parle très souvent de cette année-là pour ce qui concerne le classement UNESCO de la Cité médiévale, mais peu en ce qui concerne la Bastide en secteur sauvegardé.

plaque carnot.jpg

© Chroniques de Carcassonne

Une plaque en marbre rappelle la réfection de la place

LA PLACE CARNOT
Au coeur de la Bastide Saint-Louis, créée par le roi de France au XIIe siecle.
La place aux herbes actuellement place Carnot était au Moyen Age entourée de maisons à colombages et de couverts.
Elle subit la chevauchée dévastatrice du Prince Noir en 1355 et les ravages d'un incendie le lendemain de la visite du roi Louis XIII en 1622.
Le XVIIIe siécle la dota d'une monumentale fontaine dite "de Neptune" en marbre blanc de Carare due aux ciseaux des sculpteurs Barata et fils.
Au cours de la période révolutionnaire, sur la place de la Liberté fut non seulement proclamée la constitution mais aussi dréssé l'echafaud.
La monarchie embellit le côté ouest de la place par l'édification d'ube belle facade de style Louis Philippe.

En cette fin du XXe siécle, la place, lieu convivial très animé les jours de marché, espace historique devait faire l'objet d'importants travaux de rénovation. C'est cette tache que la ville de Carcassonne et son maire Raymond CHESA ont menée à bonne fin en l'an de grâce 1995 

13383565.jpg

Aujourd'hui, la place Carnot garde son identité à l'intérieur de la Bastide. Elle propose toujours un marché aux fruits et légumes, les mardis, jeudis et samedis matin. Depuis 1995, on se bat pour ouvrir un café autour de la place et pour installer sa terrasse. Ce lieu revitalisé génère une activité commerciale que ne démentira certainement pas les cafetiers profitant de cette manne économique.

Crédit photos

Alain Machelidon

Alexia Zwicker

Chroniques de Carcassonne

___________________________

© Tous droits réservés/ Musique et patrimoine / 2015

Commentaires

Merci Martial, pour se résumé mais combien complet de la réfection de notre "chère" place "aux herbe" devenue Place Carnot.
Effectivement, on aurait pu prévoir des recherches archéologiques....mais avions nous le temps pour que l'inauguration ne soit pas différée ???
Nous profitons de cet emplacement central, surtout, le Samedi matin, pour les rencontres Carcassonnaises....et faisant notre marché.
Amicalement,
Pierre-Baptiste

Écrit par : Pierre-Baptiste | 02/07/2015

Très sincères félicitations Monsieur Andrieu pour toutes ces photos marquant une période intense et douloureuse pendant la guerre à Carcassonne. Avez-vous fait un livre et si oui où peut -on l'acheter. Je suis particulièrement intéressée car j'ai vécu à l'Ecole Normale de Filles route de Narbonne, j'y suis née, le 16 septembre 1942, mes parents et ma grand mère y étaient employés depuis 1934, j'y suis restée jusqu'à l'âge de 18 ans mes parents ont pris la retraite à ce moment là.
Encore une fois merci. Cordialement
J.Tesseyre

Écrit par : Tesseyre Jeanie | 09/07/2015

Les commentaires sont fermés.