02/09/2015

Le voyage de Sa Majesté le Roy Louis XIV à Carcassonne en 1660

En ce 300e anniversaire de la mort de Louis XIV qu'on ne célèbrera pas à Carcassonne - pas plus que l'on a célébré celui de Saint-Louis, alors même que cela aurait fait parler de notre ville en des termes bien plus élégants que les jeux du cirque de l'espace Jean Cau - nous allons évoquer le séjour du Roi soleil le premier jour de l'an de grâce 1660.

LXIV017_Lefevre.jpg

Le voyage en Languedoc

Après la signature du traité des Pyrénées le 7 novembre 1659, le roi se rend le 8 novembre au Couvent des Augustins de Toulouse pour le Te Deum. Le lendemain, il reçoit en cette ville le duc Charles de Crécy porteur du traité de paix avec l'Espagne, ainsi que le texte du contrat de mariage avec l'infante Marie-Thérèse d'Autriche. Préparé à Saint-Jean-de-Luz, les documents officiels ont été signés par le cardinal Mazarin et Don Luis de Haro.

 Le  21 novembre, à l'occasion de la Présentation de la Vierge Marie, le Roi va faire ses Dévotions en l'église de St Etienne, puis le lendemain, à deux lieues de Toulouse à la rencontre du cardinal Mazarin qui arrive de St Jean de Luz. Le 24 novembre, Louis XIV accorde une audience aux Députés de la Cour des aides et de la Cour des comptes de Montpellier qui lui sont présentés par l'évêque d'Albi (Gaspard de Daillon de Lude).

28 novembre: le Roi fait la revue de son régiment des gardes françaises et suisses et accorde ensuite une audience aux députés de Montauban. 30 novembre: le Roi reçoit le maréchal duc Antoine III de Gramont de Toulonjon, de retour de son ambassade à Madrid. Le 2 décembre 1659: A l'occasion de la fête de St FRançois Xavier, le Roi va entendre la messe en l'église professe des Jésuites.

3 décembre: Le Roi assiste à la représentation d'une pièce intitulée "le siècle d'or captif mis en liberté par la paix, jouée par les écoliers de la maison professe des Jésuites de Toulouse. Toujours dans cette même ville, le Roi reçoit le 6 décembre des envoyés des villes de Mayence et de Cologne. 15 décembre: Le Roi accorde son audience de congé à l'ambassadeur de Venise, Francesco Giustiniani et reçoit les députés de Provence. 21 décembre: Le Roi fait faire l'exercice à ses mousquetaires dans le jardin de l'archevêché de Toulouse. 23 décembre: Le Roi reçoit le sieur Francesco Bellizani, résident du prince de Mantoue, Charles III de Gonzague, pour son audience de congé. Les 24 et 25 décembre: A Toulouse, le Roi commence par entendre les matines de Noël en l'église des Augustins déchaussés, puis assiste au même endroit aux trois messes. Le matin, il se rend à St-Etienne pour entendre celle qu'y célèbre l'archevêque pierre de Marca. L'après-midi, il y retourne pour la prédication du père Félix Cueillens, cordelier. Le 28 décembre: la famille royale quitte Toulouse et va coucher à Villefranche de Lauraguais. Le 29 décembre: La famille royale quitte Villefranche de Lauraguais et prend la route de Castelnaudary.

 À Carcassonne

La famille royale arrive au soir du 30 décembre 1659. Elle est accueillie par François de Roux, juge-mage de Carcassonne et passe la nuit en son hôtel particulier. 

college.jpg

L'Hôtel Roux d'Alzonne (Collège André Chénier depuis 1922) dans lequel le Roi Louis XIV a dormi pendant ses deux jours à Carcassonne. Ne cherchez pas une plaque historique le rappelant c'est inutile... Juste en face se trouve la maison natale du poète révolutionnaire Carcassonnais Fabre d'Églantine ; même réflexion.

augustins.jpg

© AAVCC

L'ancien Couvent des Augustins, construit en 1283 et rasé en 1792. S'y tinrent les  "États généraux du Languedoc" en 1569.

"Pendant le temps que ce Prince demeura dans cette ville, il entra plusieurs fois dans l'église des Augustins. Un jour il y entendit la messe, fit les dévotions ; visita avec toute la Cour le Saint Suaire* , et passa ensuite dans le cloître, où il toucha environ quatre cens malades, auxquels il fit distribuer une aumône considérable, mais plus grande aux étrangers qu'aux François." (R.P Bouges / 1741)

Capture d’écran 2015-09-02 à 10.00.11.png

© Google

Dans la rue des Études, sur l'actuel emplacement de la résidence "Les Augustins" a été mis à jour lors de sa construction dans les années 1990, l'ancienne église rasée à la Révolution dans laquelle le roi entendit la messe.

Capture d’écran 2015-09-02 à 09.59.44.png

Une plaque rappelle l'histoire du lieu 

 Le départ du Roi

Le 2 janvier: Le Roi quitte Carcassonne pour Pouzols. Le 3 janvier: La famille couche à Béziers. Le 4 janvier: La famille royale couche à Mèze. Le 5 janvier: La famille royale arrive à Montpellier. Le 8 mars 1660: La famille Royale quitte Marseille et retourne à Aix. Le 12 mars, il se rend à Aix où il fait la revue de 600 hommes choisis dans le régiment des gardes pour l'accompagner à St Jean de Luz. puis il se dirige vers Lambesc puis Saon. Il couche à Arles le 18 mars. Le 19 il arrive à Avignon. Le 27 mars, il part pour Orange et revient à Avignon. Le 1er avril, il est à Nîmes et le lendemain à Montpellier.

Le 7 avril il quitte Montpellier pour Pezenas. Le 8, il séjourne à Narbonne dans l'archevêché. Le 9 avril il entend la messe en la cathedrale St Just puis il quitte Narbonne pour Sigean. Le 10 il se rend à Perpignan. De perpignan le 14 avril, il repart à Sigean et Leucate. Le 15 avril, la famille royale repasse à Narbonne.

Retour à Carcassonne

Le 17 avril, le roi et son escorte repasse à Carcassonne.

 " Le dix-septième du même mois il passa une seconde fois à Carcassonne avec la Reine mère dans l'église des Augustins, d'où il partit pour se rendre à St-Jean de Luz." (R.P Bouges / 1741)

Le 18 il quitte Carcassonne et va coucher à Castelnaudary où il retrouve le cardinal Mazarin arrivé le jour précedent. Le 19 il quitte Castelnaudary pour Villefranche de Lauraguais et va à Toulouse. Le 23 avril, il quitte Toulouse et couche à Auch le lendemain. Le 25 à Vic Faisanzac. Le 26 à Naugaro. Le 27, le roi arrive à Mont de Marsan et couche à Tartas. Le 30 avril, il arrive à Dax. Le 1er mai, il quitte Dax pour Bayonne. Le 8 mai, il se rend à St Jean de Luz.

Le 27 mai 1660, c'est le mariage par procuration. Le 9 juin, Louis XIV épouse l'infante d'Espagne, Marie-Thérèse d'Autriche.

Mariage_Louis_MarieTherese_Laumosnier_LeBrun.jpg

Mariage de Louis XIV à St-Jean de Luz

Le 14 juin, il quitte St Jean de Luz pour Bayonne. Le 16, il quitte Bayonne pour Dax. Le 18 juin il se rend à Bazas (Tartas) et le 19 juin il couche à Mont de Marsan. Le 20 juin, le roi quitte Mont de Marsan pour arriver à Bordeaux le 23 juin. Le 27 juin, il quitte Bordeaux passe à Bourg et Blaye. Le 28 juin il quitte Blaye, passe par Etauliers et Brie et couche à Saint-Fort. Le 29 juin il arrive à Brouage. Le 30, il dîne au château d'Oléron et retourne coucher à Brouage. Le 1er juillet, il quitte Brouage pour Saint Jean d'Angély puis couche le 2 juillet à Melle. Le 3, il arrive à Lusignan. Le 4 juillet, il arrive à Poitiers pour se rendre à Richelieu. Le 7 il quitte Richelieu et finit son périple à Amboise. 

* Carcassonne possède depuis le Moyen-âge un Saint suaire conservé par les Augustins. Ce linceul aurait servi, comme le suaire de Turin, a envelopper le corps du christ. Ce drap d'une dimension de 80 x 40 cm est actuellement dans une commode située dans la sacristie de la cathédrale Saint-Michel. 

Source

Histoire ecclésiastique et civile de la ville et du diocèse de Carcassonne

R.P Bouges / M.DCC.XLI

________________________

© Tous droits réservés/ Musique et patrimoine/ 2015

10:29 Publié dans Politique | Tags : louis xiv | Lien permanent | Commentaires (10)

Commentaires

que de sommités et de têtes couronnées sont passées a Carcassonne et rien ne nous le signale merci Martial pour tous ces enseignements que je ne connaîtrais pas sans votre érudition votre blog est très intéressant et instructif

Écrit par : constance pressoirs | 02/09/2015

Nos livres scolaire ont aussi bien oublié que l'histoire de France c'est écrite dans notre sud. Seul ceux qui s'intéressent à notre territoire élargi en sont conscient.

Écrit par : Fargues Jean Claude | 02/09/2015

Quel périple durant 8 mois !
Voilà encore une chose que j'ignorais, je ne me souviens pas l'avoir appris à l'école.
Merci d'enrichir nos connaissances une nouvelle fois.

Écrit par : Brigitte | 02/09/2015

A quel bon roi! Qui se souvient, dans les manuels scolaires, de la révolte des camisards? Qui se souvient de ces pauvres gens dont on coupait les mains à coups de haches avant de les brûler vifs, comme au bon temps de Louis IX, pardon St. Louis?
Qui se souvient des noms des 70 femmes emmurées dans les prisons de Carcassonne pour crime de religion pendant, pour certaines, vingt années et davantage, tandis que leurs maris ramaient sur les galères du roi?
C'était le bon temps...

Écrit par : JLGasc | 02/09/2015

Excellent documentaire. En vacances dans le Pays de Sault en 2005 nous nous étions arrêtés dans un petit village de six ou sept habitants qui organisait un vide grenier, en sortant du village il y avait un vieux berger qui gardait trois vaches, nous avons parlé un moment et il me dit en montrant le chemin qui passait au dessus : "Le Roi Louis XIV est passé sur ce chemin. J'avais l'impression, à la manière dont il me le disait, qu'il l'avait vu!!
Louis le quatorzième était le plus grand roi du monde, la France le premier pays du monde, nous pouvons mesurer aujourd'hui le chemin descendu!

Écrit par : Authier | 02/09/2015

Merci de cet excellent commentaire;
J'ai lu quelque part que le roi avait zizagué assez longtemps en languedoc car peu pressé d'épouser cette infante qui lui était imposée par la raison d'état,afin de consolider la paix. Peut etre attendait il Mazarin pour cet acte public qui venait conclure le traité des Pyrénées ? Quoiqu'il en soit c'était le "touriste" le plus important qui soit jamais passé à Carcassonne , et encore une occasion perdue d'en parler comme vous le faites remarquer.

Écrit par : georges | 03/09/2015

Merci à Jean-Louis Gasc d'avoir parlé avant moi : je n'aurais pas mieux dit. Il convient de lire l'histoire dans sa totalité et ne pas oublier la face noire des "nos bons rois" ! Ce ne sont pas les miens !

Écrit par : Mirelha | 03/09/2015

Sur son séjour à Carcassonne, le Roi a dormi dans l'Actuel collège A.Chénier,
Sa chambre était celle qu'occupait le bureau de la directrice Mme Boy dans les années 70. Celle-ci en était fière et ne manquait de nous rappeler que le Roi avait dormi dans son bureau !

Écrit par : flo | 11/01/2017

excellente vision du commentaire de M Authier le 02 09 2015 déjà ...Versailles sera-t-il vendu au Quatar ?

Écrit par : jo | 11/01/2017

j'ai été élève à andré chénier et je n'ai jamais eu vent de ce passage royal ! je crois mme de sévigné y est venue chez un parent de sa fille -
fabre d'églantine ,né rue de verdun , en face andre chenier ?? ça non plus --jamais entendu dire
il devait y avoir des plaques commémoratives ,mais ,ici, avec le vent -- elles ont du tomber !
merci de nous raconter tout ça - on imagine le roi faisant les 100 pas dans la cour du collège -

Écrit par : marcelle | 17/01/2017

Les commentaires sont fermés.