13/09/2015

Sur les traces de l'ancienne métairie de la Reille...

La métairie de la Reille - dont la plus ancienne mention dans un compoix remonte à 1660 - n'a pas échappé à la destruction comme le domaine de Salvaza, la commanderie templière de Saint-Jean de Brucafel et bientôt le domaine de Moureau... L'ensemble de ce patrimoine agricole et viticole a été progressivement abandonné dans la seconde moitié du XXe siècle, squatté, saccagé, incendié et acheté à l'état de ruine par des promoteurs immobiliers. C'est  à chaque fois le même processus qui débouche en lieu et place, sur la construction de logements résidentiels ou sociaux. Il est bien dommage que notre région, si fière de son passé viticole, laisse massacrer tout ce qui a fait sa richesse. Il semblerait qu'aucune personne ait levé le petit doigt pour tenter de défendre ou du moins, faire connaître ces endroits, avant qu'ils ne disparaissent du paysage. 

Un peu d'histoire

Capture d’écran 2015-09-13 à 13.53.07.png

Carte de Cassini

(Milieu XVIIIe siècle)

 Situé au sud-ouest de la paroisse de Gougens à Carcassonne, cette métairie porte le nom d'un soc triangulaire servant au labour appelé reille. La famille Combettes qui en est propriétaire au XVIIIe siècle la cède ensuite à M. Teisseire, avant qu'elle ne soit vendue aux frères Castel en 1820. (L'ancienne paroisse de Gouges / Abbé Sabarthès)

Jean-Pierre et Antoine Castel sont propriétaires du domaine de Paret-Longue et d'un hôtel particulier, 71 rue de Verdun. Eugène en hérite pour moitié et Théodore reçoit la métairie de la Reille, à la mort de leurs oncles. En 1903, c'est à Louis Castel que Théodore lègue le domaine ; il se fait désormais appeler Castel de la Reille. Ceci afin de se distinguer, dit-il, des nombreux homonymes sur Carcassonne. (Michel Cau / Bull SESA / 2014)

La reille copie.jpg

© Lestrade

Le domaine de la Reille en 1908

 Les terrains du domaine seront vendues petit à petit par la famille Castel après la seconde guerre mondiale. Dans les années 50, la coopérative "Les castors" fait l'acquisition d'une partie des terres afin de construire des pavillons. Le quartier gardera ce nom.

Capture d’écran 2015-09-13 à 12.26.42.png

© IGN

En 2003, le domaine de la Reille est toujours debout malgré son état de déshérence. Il sera bientôt livré à la pioche des engins de chantier. En 2007, une résidence sécurisée sortira de terre et accueillera les premiers locataires, mettant ainsi fin à plusieurs siècles d'histoire. Il est peu probable que les nouveaux résidents soient renseignés sur l'existence de ce domaine.

Capture d’écran 2015-09-13 à 11.32.22.png

© Google maps

De l'ancien domaine, il ne reste aujourd'hui que les sapins qui l'entouraient. La résidence se trouve chemin du vieux canal, car proche de l'ancien tracé du Canal du midi, à une époque où il ne passait pas dans Carcassonne.  Juste à côté du collège Charles Cros dans le quartier de la Reille... bien sûr.

________________________

© Tous droits réservés/ Musique et patrimoine/ 2015

17:26 Publié dans Patrimoine disparu | Tags : reille | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Écrit par : Castel De La Reille | 13/09/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire