27/09/2015

The yankees in the walled city

Notre cité n'a pas attendu d'être classée Patrimoine mondial par l'UNESCO pour attirer des visiteurs du monde entier. Les fêtes du bi-millénaire en juillet 1928 avaient déjà donné un élan indiscutable à l'essor touristique de Carcassonne. Nous en reparleront dans une prochaine chronique. A l'issu de cet évènement, les américains ne tardèrent pas à pointer leurs objectifs sur "The walled city of Carcassonne". La légende dit même qu'ils voulaient acheter la cité médiévale et pierre par pierres, la transporter aux Etats unis comme ils le firent avec une partie du cloître de St-Guilhem le désert.

1881837510.jpg

"The mentor"

publié

par

"The crowell publishing company at Springfield (Ohio)"

consacre six pages à la cité, en novembre 1928.

637554214.jpg

The "Medieval Silhouette" of the city of Carcassonne. A view of such unique and perfect loveliness as to create a feeling that the onlooker has been transported afar to a world of dreams".

Voilà une impression qui n'a pas changé depuis, si j'en juge par cette anecdote. Un soir d'été, alors que je revenais vers la ville par le pont-vieux, comme à l'accoutumée je me retournais pour admirer notre belle cité illuminée. Comme si je la voyais pour la dernière fois. Une personne de nationalité américaine s'avançant vers moi me dit alors avec son délicieux accent: "C'est plus beau que le château de la belle au bois dormant" Il est vrai que la jeune nation américaine, ne peut avoir d'autres références.

459302806.jpg

Une brochure éditée par l'imprimerie Roudière pour l'hôtel de la cité, dans laquelle on apprend notamment le nom de ses hôtes prestigieux: La Reine Victoria d'Espagne, La princesse de Battenberg, Le Roi et la Reine du Portugal, Le Sultan du Maroc, Anne et Françoise de France, Prince Charles de Bourbon, Princesse Louise d'Orléans, Le grand Duc Boris de Russie...

1477394068.jpg

"No more perfect setting for such a pictorial chronicle could be chosen. Everything that learned works on medieval fortifications describe can be seen on and about these walls. Nowhere in the world is there a rival of romance in reality, that splendid blending of fact and fancy called Carcassonne."

______________________________

© Tous droits réservés/ Musique et patrimoine/ 2015

 

10:03 Publié dans La Cité | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.