08/10/2015

Hameau de Villalbe : autopsie d'un déclin progressif

Le hameau de Villalbe situé à 5km de la ville n'a plus aujourd'hui qu'un seul privilège... Celui de payer les mêmes impôts qu'à Carcassonne sans toutefois en avoir les avantages. Les rues n'y sont pas toujours bien entretenues depuis que le cantonnier Jean-Louis Arnaud a été déplacé au bénéfice de la ville intra-muros, la délinquance ordinaire s'y est établie et les commerces ont entièrement disparu. Rassurez-vous cela ne date pas d'aujourd'hui, mais depuis 20 ans cela ne cesse d'empirer.

Capture d’écran 2015-10-08 à 13.48.56.png

Villalbe

commune de Carcassonne

 Le village qui n'avait dans les années 1950 que quelques 300 âmes, possédait un nombre important de commerces. Aujourd'hui, le village compte près de 2000 habitants et n'a plus aucun commerce depuis la fermeture de la boulangerie de Michel Dominé au début des années 1990. On peut considérer contrairement aux autres hameaux (Maquens, Montlegun ou Montredon) que Villalbe et Grèzes-Herminis ont étés de ce côté, totalement laissés à l'abandon. L'argument pour justifier ce manque a toujours été la proximité (3 km, quand même) de l'hypermarché à Salvaza. Si l'on met en avant que les villalbois sont très mal déservis par les lignes de bus aux horaires impossibles qui bientôt passeront par Bram pour s'arrêter au hameau, on alourdit ce constat.

Capture d’écran 2015-10-08 à 13.59.55.png

Plus aucun abribus malgré des demandes insitantes à l'agglo. 

Oui, il faut près de 1/2 heure pour aller en bus du centre ville à Villalbe, là où en voiture cela en prend seulement dix minutes (il y a 5 km). Dois-je également parler des bus qui ne fonctionnent pas le dimanche à Carcassonne ? Un détail peu gênant pour les carcassonnais intra-muros, mais pour les autres ? Vous me direz, il y a la voiture. Effectivement, mais d'abord bon nombre de personnes âgées n'en possèdent pas ou ont arrêté de conduire. Si elles tombent malades un dimanche, il faudra attendre le lendemain pour se rendre chez le médecin et à la pharmacie... à Maquens. Si par malheur vous deviez mourir, ne comptez pas non plus sur un curé. Le dernier sur le hameau est mort en 1997, c'était l'abbé Maurice Vidal.

Les anciens commerces

3372091452.jpg

Épicerie Castel

358525428.jpg

Épicerie Martrète

2203614935.jpg

Café Escudier

635900367.jpg

Tabac-presse Ormières

2128941862.jpg

Boulangerie Dominé

Aujourd'hui cantine de l'école

Villalbe a perdu en 20 ans son club de football (Etoile Club Villalboise) et son Comité des fêtes, son curé et son conseiller municipal délégué sur place. Il lui reste l'école, la maternelle, un club de 3e âge et une association (A3V).

__________________________

© Tous droits réservés/ Musique et patrimoine/ 2015

 

Commentaires

C 'est le probleme des hameaux , on paye comme si l 'on habitait la ville mais on n 'en a pas les avantages ,Et si l 'on demande, la question reste en suspend , ce ne sont pas quelques voix d 'electeurs perdues qui risquent de changer le futur scrutin et puis avant les prochaines elections , on viendra faire un tour en promettant que ca va changer .

Écrit par : Loupia jeanclaude | 08/10/2015

Triste réalité pour l'ensemble des hameaux de la ville...

Écrit par : sylvie | 08/10/2015

Les commentaires sont fermés.