01/11/2015

La chapelle Notre-Dame de la santé et ses trésors

1947397961.jpg

Notre-Dame de la santé se situe à l'entrée du Pont vieux en direction de la cité. Il s'agit d'une chapelle de dévotion qui communiquait autrefois intérieurement, avec l'hôpital des pélerins de St-Jacques (ancienne maternité). Lorsqu'il y a plus d'une quinzaine d'années on a creusé pour construire le parking de l'hôtel des trois couronnes, les équipes du chantier ont mis au jour bien des choses intéressantes. En premier lieu, les anciens remparts qui ceindaient la ville à cet endroit et des traces de l'incendie, provoqué par le passage du Prince noir. En second lieu, des restes humains inhumés durant l'épisode tragique de la peste.

060 Cimetière hôpitaux.jpg

© C. Marquié

Le chantier de fouilles en 1992, lors de la construction de l'Hôtel des 3 couronnes

3436262126.jpg

L'ensemble du bâtiment a été restauré il y a plus d'une dizaine d'années, d'une manière remarquable si l'on en croit le Chanoine Marcel Bories. L'abbé qui y disait la messe en latin tous les dimanches dans la chapelle, est un véritable puits de science en ce qui concerne l'histoire de la ville. Lors de cette réfection ont a enlevé une quantité importante des ex-voto. Il n'en reste qu'un quart; ce qui tend à prouver la ferveur autour du lieu autrefois. La particularité de Notre-Dame de la santé c'est qu'elle est la propriété de l'état, comme la Cathédrale St-Michel, l'église St-Gimer et la Basilique St-Nazaire. Au niveau de la toiture, des pierres de 50x50 comme des tuiles forment la voute sous une chape de plomb.

3230525066.jpg

L'église a trois représentations de Notre-Dame de la santé: à l'extérieur, au dessus du maître autel et sur le mur latéral droit.

445708408.jpg

Cette carte postale du début du XXe siècle, nous montre une chapelle entièrement décorée et peinte. L'humidité a t-elle eue raison de ces décors? Le Maître autel a lui disparu avec l'ensemble des cadélabres.

8073840.jpg

Dans une niche sérieusement fermée :

Notre-dame de la santé

4099624750.jpg

La statue à ses plus beaux jours, richement parée. Là aussi, les vêtements et autres bijoux ont disparu.

Merci à l'abbé Marcel Bories pour son aide

_________________________________

© Tous droits réservés/ Musique et patrimoine/ 2015 

Les commentaires sont fermés.