06/11/2015

Notre patrimoine disparu retrouvé aux États-Unis d'Amérique !

Hier, nous vous présentions un article sur le Logis de l'Inquisition, dans lequel une série de cartes postales nous ont permis d'observer la valeur des objets et du mobilier contenus dans l'ancien musée d'Antoine Sarraute, antiquaire à Carcassonne en 1913. La question la plus communément posée était : Que sont devenus ces antiquités ? Cela fait maintenant plus d'un siècle ; il est donc très compliqué de répondre à cette énigme. D'autant plus qu'avec les héritages ainsi que les nombreuses ventes aux enchères, il très improbable de retrouver l'ensemble de ces objets dans les collections privées. La seule lueur d'espoir c'est de les chercher dans des musées nationaux. Avec un peu de chance et beaucoup de perspicacité, l'aiguille apparaît en dehors de la botte de foin...

2829382285.png

Prenons une de cartes postales de l'ancien musée de l'Inquisition. À gauche, dans le fond, vos yeux ne peuvent pas rater le blason sculpté dans la pierre. D'après la légende contenue dans la carte, il s'agit du blason d'Henri II de Montmorency provenant du château de Leucate.

img190.jpg

Agrandissons-le et consultons les armoiries de la famille Montmorency

"D'or à la croix de gueules cantonnée de seize alésions d'azur ordonnés deux à deux"

Pas de doutes, il s'agit bien des armes de cette famille.

08074.jpg

Maintenant regardez ceci... Ne trouvez-vous pas une très grande ressemblance avec le blason vu à Carcassonne en 1913 ? Il est actuellement au Philadelphia Muséum of Art en Pennsylvanie avec la mention suivante :

"Armoiries du Connétable Anne de Montmorency"

Ce relief a été acquis par le musée en 1945 et provient de la collection de George Grey Barnard. S'il n'est pas indiqué que cet objet d'art vient du château de Leucate et à fortiori du magasin d'antiquités d'Antoine Sarraute, la relation est pour le moins troublante. Essayons donc d'en savoir davantage sur George Grey Barnard.

220px-George_Grey_Barnard_in_1908.jpg

George grey Barnard

(1863-1938)

Barnard est né à Bellefonte (Pennsylvanie)... Il a fait ses études de sculpture en France pendant douze ans et son oeuvre est très inspirée par Rodin. 

Passionné par l'art médiéval, Barnard acheta en France, chez des antiquaires et des particuliers, des sculptures et fragments architecturaux provenant de quatre monastères – Saint-Michel de Cuxa, Saint-Guilhem le désert, Bonnement en Comminges, Trie-en-Bigorre – vendus comme biens nationaux à la Révolution et démantelés par leurs propriétaires. Le marchand d'art René Gimpel, dira de lui qu'il était absorbé par la fortune, tirée du commerce des oeuvres d'art. On apprend que Barnard avait acheté des reliques médiévales provenant de plusieurs villages français avant la Première guerre mondiale. Sa collection avait été entreposée dans un bâtiment en briques à côté de chez lui à Manhattan (N-Y City). Elle fut rachetée par Rockefeller en 1925 et se trouve en partie au Cloisters du Manhattan Museum of Art.

Conclusion

Nous nous autorisons à penser qu'à 99,9%, le blason du château de Leucate a été acquis par Georges Grey Barnard en 1913 à Antoine Sarraute. Il a dû être ensuite revendu au musée de Philadelphie et fait aujourd'hui partie de ses collections. Ceci doit nous interroger sur les pratiques et les pillages organisés d'oeuvres d'art sur le monuments historiques au XIXe siècle. N'oublions pas que le lien entre archéologue et marchand d'art est encore de nos jours très étroit, même si chaque objet est à priori maintenant référencé dans une base de données.

8074-armoirie-du-connetable-anne-de-montmorency?rk=25

____________________

© Tous droits réservés/ Musique et patrimoine/ 2015

Commentaires

qu'avais je dit que vous trouveriez ? ET VOILA COMMENT PARTENT NOS RICHESSES...a l'étranger le mystère est résolu grâce a vous merci Martial vous êtes un fin limier....

Écrit par : constance pressoirs | 06/11/2015

Répondre à ce commentaire

Mais n'est ce pas un vol de patrimoine national qu'a réalisé ce Barnard ?

Écrit par : Christian Viguié | 06/11/2015

Répondre à ce commentaire

Oui !!!! c'est un vol de patrimoine, que nous devrions récupérer..... mais comment ?

Écrit par : Lilou | 06/11/2015

Répondre à ce commentaire

Je ne sais si on peut dire que c'est du vol.
Mais plaçons-nous dans le conteste du temps de la Révolution et suivant où la France était devenu l'hyper marché de l'art.

Écrit par : Marie | 10/11/2015

Répondre à ce commentaire

on a beau cherché des différences , on n'en voit pas ,du moins sur ces photos - mais la ressemblance est plus que frappante- je pense qu'il s'agit bien du mème blason- mais comment le récupérer ? ça parait difficile - en tout cas il est en lieu sur et en bon état

Écrit par : marcelle | 14/01/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire