08/04/2017

Que devient la maison de l'historien Gustave Mot (1885-1979) ?

Qui connaît ou à entendu parler de Gustave Mot à Carcassonne ? À dire vrai trop peu de personnes, mis à part les historiens locaux. Pourtant, cet employé à la SNCF fut toute sa vie un passionné de sa ville. Une espèce d'autodidacte qui nous laissa un ouvrage sur l'histoire de la ville basse.

2075726381.jpg

Mot fait partie de cette armée des ombres, qui a travaillé et travaille encore bénévolement pour l'amour de l'histoire locale. Un très grand nombre d'entre-eux n'ont jamais suivi de cursus universitaire, mais la passion qui les anime renverse tous les préjugés sur leur capacité de recherche. Ils connaissent les moindres recoins de la ville et apportent aux plus érudits, un savoir indispensable à leurs travaux.  

3145843216.jpg

À sa mort en 1979, Gustave Mot a légué à la ville de Carcassonne sa maison située aux numéros 89 et 91 de la rue Jues Sauzède. Pendant de nombreuses années, elle fut occupée par le GARAE avant son installation dans la rue de Verdun. Cette maison appartient aujourd'hui à un particulier ; cela signifie t-il que la ville ou le département s'en est dessaisi ? Y avait-il une clause testamentaire du défunt qui indiquait ce que devait devenir ce bien ? On ne le saura certainement pas, mais quel manque de respect pour la mémoire du défunt !

1792283227.jpg

L'imposte au dessus de la porte d'entrée de la maison de Gustave Mot

Cette demeure a une histoire et surtout un véritable cachet. Joë Bousquet en fit une description précise lorsqu'il la visita. Nous avons retrouvé des photographies de son intérieur.

gustave mot

"Sur les murs, au plafond, dans les coins se dressaient des draperies, des bibelots, des meubles, tous de style Charles X, et si richement ornés de sphinx, de lions, de dragons que cette profusion d'appliques, donnait à l'ensemble la physionomie d'un décor chinois. Plus loin s'ouvrait une autre galerie, tapissée de noir et coupée de grecques rouges, elle offrait le spectacle d'une espèce de tombe étrusque extrêmement bizarre. Sans oublier un buste de Manon, sculpture en bois due à Gustave Mot, que l'on aurait dit surprise lors d'un chant, bouche ouverte, au moment où la voix module les notes les plus hautes. A l'arrière enfin régnaient les jardins aux murs incrustés de mosaïques et de symboles, où les fûts de colonnes antiques gênaient parfois la marche vers d'éclatants arbustes, orangers et citronniers, qui devaient leur vigueur et leur couleur au sang que chaque jour l'érudit allait recueillir pour eux auprès des abattoirs."

(Les Audois / 1990)

gustave mot

Les vitraux

gustave mot

Le jardin de l'orangerie

Comment a t-on pu laisser partir ce patrimoine ?

Capture d’écran 2015-12-02 à 07.47.40.png

Une rue et un impasse portent le nom de Gustave Mot, derrière le cimetière La Conte.

_________________________

© Tous droits réservés/ Musique et patrimoine/ 2017

Commentaires

Nous venons d'acheter une maison à Carcassonne et c'est avec délectation que nous lisons votre blog qui nous raconte une histoire inconnue, celle de la ville où nous allons vivre. Merci donc aussi pour les nouveaux habitants !

Écrit par : Suzanne | 08/04/2017

Répondre à ce commentaire

Si la maison à été léguée à l Ville de Carcassonne, le Département n'est pas concerné. Il faut consulter le testament, pour savoir si le bénéficiaire, en l'espèce la Ville, avait le droit de vendre.
Si la Ville n'avait pas le droit de vendre, il faut rechercher les héritiers, s'il y en a, afin qu'ils prennent possession de cette maison.

Écrit par : Miquelet | 08/04/2017

Répondre à ce commentaire

Ce blog sert de poil à gratter et parfois cela fait mal mais il y a toujours une seule ligne d'action: la préservation du patrimoine et pour cela félicitation.

Écrit par : Marie | 08/04/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire