09/01/2016

L'orchestre Roger de Royal

L'orchestre Roger de Royal est fondé durant les évènements de mai 1968 par le saxophoniste Roger Alonso. Il répète son répertoire de Blues, Rythm n'blues ou de Rock dans un hangar situé à l'Estagnol. La formation est alors constituée par: Roger Alonso (Saxo), Jean-Pierre Carayol (Batterie), Hervé Julien (Trombone), Brice Bedos (Orgue), Robert Rodriguez (Guitare) et Michel Gaillard (Basse). L'orchestre est alors un des plus en vue de la région qu'il sillonne de long en large, lors de fêtes populaires.

2593188060.jpg

Michel Gaillard (Basse), Robert Rodriguez (Guitare), Jean Brice Bedos (Orgue), Hervé Julien (Trombone), Jean-Pierre Cayrol (Saxophone et accordéon), Jean-Pierre Carayol (Batterie) et Roger Alonso (Saxophone).

Le 31 décembre 1970, Roger Alonso décide de passer la main à M. Cayrol qui va poursuivre l'aventure et agrandir le nombre de musiciens.

4000742239.jpg

En 1973, l'orchestre est composé par: Stéfanetti (Saxo), Robert Rodriguez (Guitare), Radjhi (Trompette), Gérard Gabin (Batterie), Rousset (Clavier), Bernard Belaval (Basse), Cayrol (Saxo), Simonet (Chant). Pour l'anecdote, l'équipe s'était fait voler le bus qui contenait l'ensemble du matériel d'orchestre. Il fut retrouvé complètement repeint vers Béziers et, le matériel au fond de l'étang de Thau.

Dans les années qui vont suivre, finaliste de la coupe des "Orchestre en vogue" organisée conjointement par Sud Radio et la société phonographique des disques Vogue, DEROYAL se produit fréquemment dans les galas "Interdanse" l'émission de Jo Dona pour France Inter.

3541455599.2.jpg

 Paul Ramoneda, Gérard Gabin, Lulu Simonet, Steffanetti, Cayrol, Bernard Belaval, Radjhi et Margarit

2494965823.jpg

 Margarit, Lulu Simonet, Cayrol, Jocelyn, Petrissan, Bernard Belaval, Gérard Gabin et Paul Ramoneda.

Photos

"Cauchy"

____________________________

© Tous droits réservés/ Musique et patrimoine/ 2016

Commentaires

Le plaisir des fêtes locales! On a dansé avec eux, sous les platanes de la place, et sur le coup de une heure du matin les derniers slows nous faisaient chavirer. Et le plaisir de revoir la tête (on était jeunes!)de mon condisciple Cauchy (surnom générique des trois frères Cayrol, tous les trois redoutables matheux)ou de Paul Ramoneda (qui touche encore le clavier au Pub, à l'occasion)le maire actuel de Palaja...

Écrit par : Baptiste ARNAUD | 09/01/2016

Heureux de revoir mon ancien pro de techno Mr Cayrol

Écrit par : lassort | 10/01/2016

Non ! Non ! pas dans l'étang de Thau !!!!!!

Écrit par : jacquesblanco | 11/01/2016

Les commentaires sont fermés.