23/01/2016

L'entreprise de matériaux Chauzy et fils

2921612898.jpg

L'entreprise Philippe Chauzy est fondée dans la seconde moitié du XIXe siècle à Carcassonne.

Capture d’écran 2016-01-22 à 16.27.30.png

Elle vend des matériaux de constructions: articles d'ornementation, carrelages, tuyaux en grès et ciment, appareils sanitaires, poëles en faïence décorée et des cheminées en marbre. Par ailleurs, elle est aussi concessionnaire des Sociétés Pavin de Lafarge (ciment et chaux).

2357088467.jpg

L'entrepôt est situé en 1904 au numéro 27 de la rue Pierre Germain (photo ci-dessus), tandis que les bureaux se trouvent dans la rue de Strasbourg (n°15), à quelques pas de là.

Capture d’écran 2016-01-22 à 16.27.17.png

L'entrepôt, rue de Strasbourg 

Capture d’écran 2016-01-22 à 16.32.53.png

 Les bureaux déménageront ensuite dans ce très bel immeuble du 2, boulevard Omer Sarraut vers 1910. J'ignore si c'est la famille Chauzy qui l'a fait bâtir, mais c'est probable. Aujourd'hui, c'est le cabinet de l'avocat Me Pouchelon qui occupe les lieux. Ce n'est pas étonnant si l'on retrouve ensuite le nouveau magasin d'exposition à deux pas de là. Il reste même des vestiges en faïence sur la façade, face à l'ancien cabinet de radiologie du Tivoli.

Capture d’écran 2016-01-22 à 16.35.49.png

La photo est en tous points comparable avec l'entête de la facture du magasin, situé boulevard Omer Sarraut. 

Capture d’écran 2016-01-22 à 16.37.22.png

Par bonheur, les faïences qui ornent la façade ont été conservées depuis le début du XXe siècle.

Capture d’écran 2016-01-22 à 16.38.07.png

Sur le fronton de la façade

Capture d’écran 2016-01-22 à 16.38.44.png

A l'angle de la rue J. Bringer et du boulevard Sarraut

Capture d’écran 2016-01-22 à 16.39.26.png

Cet immeuble appartient à la famille Antech, propriétaire d'une grande maison de Blanquette de Limoux. Nous espérons que par nôtre article, tout ceci sera préservé dans le futur.

____________________________

© Tous droits réservés / Musique et patrimoine / 2016

Commentaires

Curieux ! on (je) passe dix, cent fois devant ces immeubles sans même plus remarquer ces vieilles marques du passé. Et la circulation n'en est pas la cause, car les encombrements, à certaines heures, y sont plutôt fréquents. Bien la preuve qu'on ne voit jamais ce qu'on a sous les yeux ! Mais maintenant que je suis prévenu, la prochaine fois, je vais y regarder de plus près ! Merci, Martial !

Écrit par : Christian Viguié | 23/01/2016

Est-ce qu'ils avaient un catalogue?

Écrit par : Marie | 24/01/2016

La mère de Jean Camberoque, ma grand-mère était une Chauzy.
Merci Martial car ton article m'apporte des informations que je n'avais pas.

Écrit par : charles Camberoque | 26/01/2016

donc Jean Camberoque était le cousin de antoine clarenc fils de émile clarenc et rosalie chauzy mon mari est donc un petit cousin... ma belle mère parlait de parenté avec Jean Camberoque mais nous ne savions comment voila nous avons compris.......

Écrit par : francine clarenc | 26/01/2016

Les commentaires sont fermés.