28/02/2016

Le Grand Café Grilhot au portail des Jacobins

La trace la plus ancienne que nous ayons retrouvée de cet établissement remonte aux années 1850. Situé contre l'ancien rempart de la bastide Saint-Louis à côté du portail des Jacobins, le

Grand Café Grilhot

faisait la fierté de la belle société Carcassonnaise. 

Café Maymou.jpg

© Coll. Patrice Cartier

De sa magnifique terrasse, placée sous les beaux platanes du boulevard Barbès, d'où tombe une douce fraîcheur, on domine le boulevard des Jacobins, avec ses tilleuls qui exhalent de suaves et enivrantes senteurs. En face, une splendide vue de la Cité et un long horizon.

1893.png

Il semblerait que les frères Bec aient créé le restaurant avant de passer la main à Pierre Rieux. En 1881, celui-ci annonce que le restaurant du grand café sera mis entre les mains de M. Cance - connu pour son habileté dans l'art culinaire - à partir du 1er août. Le 21 novembre 1885, MM. Maymou frères - ex limonadiers à Narbonne - font l'acquisition du Café Grilhot en remplacement de M. Rieux. Ils s'associeront ensuite avec M. Pouget.

468_002.jpg

Le Grand Café Grilhot était le siège de plusieurs associations, dont le Cercle Républicain et le Cercle des fonctionnaires. On y jouait au billard ; en 1876, M. Léon Goffart le célèbre professeur de billard y a fait 117 carambolages de série. Initiés par les frères Maymou, les concerts devant la terrasse connaissent un très grand succès, grâce à la grande qualité des interprètes. L'établissement jouit également d'un bel emplacement pour les jours de foire sur le boulevard.

Capture d’écran 2016-02-28 à 09.57.52.png

Sur cette carte postale, on aperçoit à gauche, la façade du Café-Restaurant Grilhot au début du XXe siècle. L'établissement connut ensuite des transformations... De mémoire, on peut citer les restaurant de la Terrasse, la rôtisserie périgourdine (Bonnaure), Les Jacobins (M. Salmon), etc... Aujourd'hui, l'ancien Café Grilhot est défiguré par deux vérandas qui cachent la belle façade sur l'ancien rempart édifié sous Saint-Louis. Il faudra sans doute beaucoup de courage aux ABF pour exiger qu'il retrouve un jour son aspect originel.

___________________________

© Tous droits réservés / Musique et patrimoine / 2016

Commentaires

Bonjour Mr ANDRIEU,

Je me permets d'intervenir pour ajouter un commentaire, étant la fille de Mr et Mme BALLESTER qui ont tenu le Café La Terrasse, à la suite de Mr et Mme COULON, de 1968 à 1985, année où ils ont cédé le bar à Mr et Mme BRISELANCE, qui l'a vendu ensuite à l'actuel propriétaire, passionné de courses automobiles qui l'a rebaptisé " le Formule 1".
A cette période, le restaurant "la Rotisserie Perigourdine" était tenu par Mr BONNAURE, puis a été transformé pour devenir "le Maillon", avant que Mr et Mme SALMON le reprenne. Dernièrement, c'est le restaurant qui s' appellait "La Terrasse".

En tout cas, j'ai pris connaissance de l'histoire antérieure avec beaucoup d'attention. Merci.

Écrit par : Maguy BALLESTER | 28/02/2016

Les commentaires sont fermés.