29/02/2016

Le tour de l'âne dans le quartier de la Barbacane

Grâce à Paola Barberis et aux petits trésors qu'elle a retrouvés dans de vieilles boîtes à sucre, nous sommes en mesure de vous présenter plusieurs photographies inédites du

Tour de l'âne

à Saint-Gimer. Une époque où le dernier marié de l'année chevauchait ce gentil mais têtu équidé, dans toutes les rues du quartier de la Barbacane. Voilà qui devrait remémorer de nombreux souvenirs aux plus anciens d'entre-vous.

tour de l ane 001 copie.jpg

Tour de l'âne 1968

Pendant 36 ans, le café Azéma (discothèque la Bulle) tenu par les familles Azéma et Gardel fut le quartier général des fêtes de St-Gimer. Pauline Azéma en vit passer des Tours de l'âne - la tradition typiquement Carcassonnaise, aujourd'hui disparue :

"Ah ! ça c'était quelque chose. Après que le dernier marié de l'année y fut monté dessus, je me souviens qu'ils arrivaient tous au café pendant la fête du quartier, âne compris, pour se faire payer à boire. Après plusieurs tournées, les hommes donnaient leur bière à l'âne qui repartait du café à moitié saoul. C'était une tradition."

001 copie.jpg

Le comité des fêtes 1971

Sin Roger (Président), Denis Rancher (Vice-président), Claude Salvetat (Secrétaire), Michel Rufas (Secrétaire adjoint), Jean-Luc Belloc (trésorier), Jean-Luc Clamenc dit Banane (trésorier adjoint)

1971.jpg

La barbacane en 1971

003.jpg

Crédit photos

Paola Bourrel

__________________________

© Tous droits réservés / Musique et patrimoine / 2016

Commentaires

j'en ai vu des tours de l'âne enfant c'était toujours une joie tout le monde riait était gai nous avions des joies simples et surtout des animations de quartier c'était super que de bons souvenirs .....

Écrit par : constance pressoirs | 29/02/2016

je me rappelle de la chanson du tour de l àne : " tandis que Jules est hercule , Cyprien est musicien , papa somnambule : moi je ne fais rien ..... " et la chorée qui allait avec ( sorte de chenille ) qu on faisait au prado à la cité ; on s eclatait !!!!

Écrit par : nicole belli (paris ) | 02/03/2016

Les commentaires sont fermés.