18/03/2016

T.E Lawrence (Lawrence d'Arabie) photographia la Cité en 1908

Thomas Edward Lawrence

(1888-1935) 

dit Lawrence d'Arabie, qui inspira le film du même nom réalisé en 1962 - porté à l'écran par l'acteur Peter O'Toole - photographia la Cité de Carcassonne en 1908. C'était bien avant que l'officier et écrivain britannique - auteur des Sept piliers de la sagesse - ne construise son mythe autour du soulèvement des rebelles arabes contre les Ottomans, qu'il a largement encouragé.

Te_lawrence.jpg

T. E Lawrence

Né en 1888 au Pays de Galles, Lawrence fera ses études au Jesus College d'Oxford. C'est dans cet établissement qu'il se découvre une véritable passion pour l'histoire médiévale. En juillet 1908, à la fin de sa première année à l'université , il entreprend la plus longue balade à vélo de sa vie afin de découvrir en France les forteresses du Moyen-âge. Entre la mi-juillet et début Septembre , il aura effectué quelques 3800 km à travers la France. En moyenne, plus de 80 km par jour, tous les jours.

Au mois d'août 1908, T. E Lawrence fait escale dans la Cité médiévale de Carcassonne restaurée par Viollet-le-duc. Il y trouve le modèle diachronique de la plus importante forteresse : "absolument indescriptible... de toutes les dates : époque romaine, Wisigothe, une splendide tour sarrasine, traces carolingiennes et toute la noblesse du bâtiment médiéval que je n'avais jamais vu, ou attendais de voir."

41Knt-6F53L._SX331_BO1,204,203,200_.jpg

T.E Lawrence écrit à son ami C.F.C Beeson

Carcassonne. I’m not going to describe that : ‘It's impossible, impious to attempt such a thing : go and see it, expecting to find the greatest thing of your life, and you’ll find one many times finer. How on earth has it remained unknown with its memories and its remains, when people flock to a St. Michel or the Tower of London? It is ten thousand times finer than these, or a hundred like them, rolled into one. I have 40 odd photos, which do it sad injustice, but nothing could do it anything else : and there are no guides, no fees, no tips, no beggars, hardly any trippers : 'this is a paradise of a place, unhappily there’s no hotel.

Traduction

Carcassonne . Je ne vais pas décrire cela : « C'est impossible, sacrilège de tenter une telle chose : allez voir, en attendant de trouver la plus grande chose de votre vie, et vous trouverez un grand nombre de fois plus fine. Comment diable est-elle restée inconnue avec ses souvenirs et ses restes, quand les gens affluent vers un Saint-Michel ou la Tour de Londres ? Elle est dix mille fois plus fine que ceux-ci, ou cent comme eux, en un. J'ai 40 photos bizarres, qui font triste injustice, mais rien ne pouvait être autrement : et il n'y a pas de guides, pas de tarifs, pas de conseils, pas de mendiants, presque aucun touriste : «Ce lieu est un paradis, malheureusement, il y a pas d'hôtel .

Les photographies de Carcassonne prises par T.E Lawrence sont conservées au Liddle Hart Centre for Military Archives, Kings College of London

Capture d’écran 2016-03-18 à 09.43.46.png

©telstudies.org

Capture d’écran 2016-03-18 à 09.45.49.png

©telstudies.org

Capture d’écran 2016-03-18 à 09.45.43.png

©telstudies.org

Young TE Lawrence_978-0-393-24266-9.jpg

On pourra lire avec profit cette biographie en langue anglaise signée A. Sattin.

La curiosité n'est pas un vilain défaut si on l'utilise avec sagesse... Que ceux qui m'ont caricaturé en vil polémiste ou archiviste de seconde zone passent pour des imbéciles !

Sources

The young Lawrence (A. Sattin)

The letters of T.E Lawrence / J. Cape / 1938

The authorized biography of Lawrence of Arabia

A prince of our disorder / J.E Mack / 1998

____________________

© Tous droits réservés / Musique et patrimoine / 2016

10:08 Publié dans La Cité, Livres | Tags : t.e lawrence | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Je pense que T E Lawrence était amateur de moto et s'il a fait le tour de France en si peu de temps c'était sur un bike mais on a traduit ce mot par bicyclette alors qu'en Anglais cela signifie moto. Par abréviation de motor bike.

Écrit par : Camberoque | 14/04/2017

T. E. Lawrence est devenu amateur de moto bien plus tard ! En 1908, c'est bien à vélo qu'il a fait son "tour de France" pour visiter des forteresses comme celle de Carcassonne.

Écrit par : Virginie Buhl | 19/08/2017

Les commentaires sont fermés.