23/03/2016

Carcassonne en couleur dans les années 70...

Le square Gambetta

img107.jpg

Le canal avec les cygnes

img109.jpg

Une aire de fraîcheur

img.jpg

La grande fontaine éclairée de nuit

Le portail des Jacobins

img114.jpg

Perspective sur la rue de la gare

La rue de la gare

Gare.jpg

Avant 1978, la rue de la gare n'était piétonne

Le square André Chénier

square.jpg

Le monument à Omer Sarraut

square chénier.jpg

La colonne du Square Chénier

75 jardin après le pont de la gare à droite.jpg

Place Davilla

place Davila en 75 cr-dit agricole.jpg

Place Davilla, angle des allées d'Iéna

Festival de la Cité

img116.jpg

Le Grand Théâtre

La place Carnot

img111.jpg

Un jour de marché...

img110.jpg

On se garait sur la place

Les Jardins

img117.jpg

Le boulevard du Ct Roumens

img108.jpg

Les Hôtels

img113.jpg

L'hôtel Bristol

Hôtel Terminus.jpg

Hôtel Terminus

Paris.jpg

Le Paris

Montségur.jpg

Montségur

______________________

© Tous droits réservés / Musique et patrimoine / 2016

Commentaires

Merci pour ses belles images

Écrit par : sylvie. | 23/03/2016

En retrouvant ces "vieilles" photos, je n'ai pas le sentiment que la ville, aujourd'hui, se soit tellement améliorée...

Écrit par : Christian Viguié | 23/03/2016

Ah!! quand Carcassonne avait ses jardins.
Elle allait chercher les plus belles et rares variétés au célèbre jardin botanique de Montpellier.Maintenant, elle ne fait plus de jardin mais des espaces où le mobilier est roi.
Avant lorsqu'il y avait des travaux dans les rues, des curieux venaient voir ce qui pouvait être trouvé. Maintenant, on creuse la rue de Verdun et rue d'Armagnac sans surveillance, avec le camion de sable à proximité, sable de suite étendu pour cacher tout ce qui serait pourrait arrêter le chantier. Mais qui s'en soucie, du moment que la machine électorale et le tiroir caisse fonctionnent.

Écrit par : De passage | 23/03/2016

Ah!! quand Carcassonne avait ses jardins.
Elle allait chercher les plus belles et rares variétés au célèbre jardin botanique de Montpellier.Maintenant, elle ne fait plus de jardin mais des espaces où le mobilier est roi.
Avant lorsqu'il y avait des travaux dans les rues, des curieux venaient voir ce qui pouvait être trouvé. Maintenant, on creuse la rue de Verdun et rue d'Armagnac sans surveillance, avec le camion de sable à proximité, sable de suite étendu pour cacher tout ce qui serait pourrait arrêter le chantier. Mais qui s'en soucie, du moment que la machine électorale et le tiroir caisse fonctionnent.

Écrit par : De passage | 23/03/2016

Merci pour ce voyage vers le passé car j'avoue que j'avais un peu oublié certaines verdures. Je suis interpellé par la disparition des jardins.
Je me souviens très bien du square Gambetta où ma fille a un peu grandi, j'en dirais que c'est devenu un parking. j'avais un peu oublié les autres verdures; dont le parking Chénier.
Il n'y a plus beaucoup de verdure mais on se gare très facilement à Carca-centre...

Écrit par : Auguste Clon | 23/03/2016

merci pour ballade du passé/présent md

Écrit par : md | 24/03/2016

Ah bon ! Vous trouvez donc qu'on se gare facilement ai centre ville, vous ? Vous n'avez pas dû chercher à vous y garer depuis bien longtemps !
Pour ma part je ne connais que des gens qui y répugnent, dont je fais partie !

Écrit par : Christian Viguié | 25/03/2016

Les commentaires sont fermés.