09/04/2016

Votre avis m'intéresse

Chers lecteurs,

Vous êtes toujours nombreux à vous être abonnés à la Newsletter et chacun d'entre vous reçoit les articles du blog directement par courriel. Ceux qui ne l'ont pas encore fait, sont toujours à temps de le faire. Je sais également que certaines personnes ont été désabonnées ; ceci n'est pas de mon fait mais de l'hébergeur. Je ne peux pas hélas résoudre ce problème , j'en suis désolé.

Comme vous le savez, ce blog est très lu. Il atteint en moyenne 400 lecteurs par jour avec des pointes - selon les articles - à plus de 1000. La rédaction d'articles élaborés sur la culture ou l'histoire demandent un grand travail de recherche et de rédaction. Je sais que vous en avez conscience... Dois-je ignorer qu'au sein des administrations à vocation touristique ou des services du patrimoine, mes articles sont imprimés ? Non, bien sûr - prennent-ils soin ensuite de citer d'où vient la source qui leur a permis de les renseigner ? 

Alors pour tout cela, je ne demande rien - simplement que comme le chantait Trénet, vous ne passiez pas sans me voir, sans même me dire bonsoir. Laissez un petit message de temps en temps... Il y a une belle chanson de François Valéry : "Aimons-nous vivants, n'attendons pas que la mort nous trouve du talent." 

N'attendez pas de moi comme autrefois que je rédige des articles créant des polémiques. Ce temps est révolu ; il m'a trop coûté et surtout des ennuis. J'ai rendu des services à la collectivité en faisant évoluer certaines choses, au détriment de ma santé et de mes propres intérêts. Pendant ce temps, les pousse-au-crime sont restés sagement à l'abri et ont bénéficié des fruits de mon travail - quand ils ne l'ont pas critiqué ensuite, car on distingue facilement les pleutres dans la société ; il mangent grassement sur le dos des autres et font leur nid comme le coucou.

                                                                          Martial Andrieu

Commentaires

I love reading your posts and seeing the pictures from the UK. I lived in Carcassonne for 3 years and it's a great way to stay in contact. Thank you for all that you do. Liz

Écrit par : Liz | 09/04/2016

Continuez, vos articles sont très intéressants car concis et précis. Merci pour ce travail. Je les voyais sur Facebook mais je préfère être abonné. Merci de prendre en compte ma demande.

Écrit par : Marty Robert | 09/04/2016

Bravo, et merci pour vos articles. Toujours très intéressant de vous suivre et de garder un lien avec la mémoire de mon pays puisque je vous lis du Canada. Surtout continuez!!!!!!!!!

Écrit par : Florence | 09/04/2016

Cela va faire un an que je suis de retour dans la région et je lis régulièrement vos articles qui sont forts intéressants et instructifs, je vous félicite et grand merci pour votre travail et, surtout continuez ! Je vous souhaite bon courage et une bonne fin de semaine.

Écrit par : Ponée Astride | 09/04/2016

Surtout ne changez rien, il est vrai que je ne commente pas systématiquement tous vos articles, mais sachez que je les lis tous avec beaucoup d'attention et de plaisir : ne nous laissez pas !!!

Écrit par : Noé Armelle | 09/04/2016

je rentre de Carcassonne,
passage à Limoux pour ravitaillement de Blanquette et de lé Friginat !
Cette fois ci je me suis baladé en centre ville pour faire découvrir la bastide à mes enfants, et leur montrer où j'ai logé un temps.
Passage au musée pour contempler (entre autre) la fameuse toile de Jean Paul Laurens (je suis un de ses fan !)
Chaque rue m'ont fait penser aux articles de votre blog (la rue de l'Aigle d'or, le bastion de la clinique, le dôme, la porte des Jacobins, le reste du portail de la maison de la gestapo .... etc.)
Votre dernier livre est bien en boutique rue piétonne !!
J'ai eu un gros pincement affectif en parcourant la rue piétonne ...
Trop de boutique fermée ...

Migrant dans un autre département, Carcassonne reste ma capitale, et vos écrits me ramènent chaque fois au pays !!

Écrit par : JPP | 09/04/2016

Bonjour Monsieur Martial Andrieux (à la manière d'Alfred Bruyas), que d'émotions vous créez en redorant le blason carcassonnais couvert d'une suie qui s'agglutine de jour en jour. Votre "chiffon" arrivera t-il aux dorures? Les pousse-au-crime sont à traiter par le mépris. Le reflet que leur renvoie le miroir leur fait pousser sur le visage des boutons reconnaissables au premier clin-d'œil même s'ils sont transparents. Ma femme, grande admiratrice, m'a fait découvrir votre blog et depuis je suis devenu un bout de scotch.

Écrit par : JOSEPH | 09/04/2016

Bonjour,
J'admire la richesse de votre travail, et plus encore sa dimension poétique. J'essaie de mener un travail du même ordre à Mirepoix. Comme vous, on me lit, on me recopie, mais on ne me cite presque jamais. Je vérifie de la sorte que, certes, le patrimoine est un bien public...

Écrit par : Christine Belcikowski | 10/04/2016

Native de Carcassonne,je lis tous vos articles avec beaucoup d'intérêt !
Merci de continuer car vous êtes notre mémoire!

Écrit par : violette combrié | 10/04/2016

C'est devenu un réflexe. Chaque jour, je consulte votre blog, certaine d'y trouver des articles intéressants et enrichissants pour moi.
Merci d'être toujours là malgré la malveillance ou le mépris de certains....

Écrit par : Brigitte | 11/04/2016

Les commentaires sont fermés.