08/05/2016

Le disque de stationnement dans Carcassonne... c'est pour quand ?

Le disque de stationnement a été inventé par Lucien Bouvier, adjoint au maire de La Flèche. Sa première utilisation remonte à 1957 dans la ville de Paris, pour régler les problèmes de circulation et de stationnement. À cette époque, point encore d'horodateur pour faire les poches des automobilistes. Carcassonne adoptera l'utilisation du disque en zone bleue bien plus tard, notamment sur la place Carnot.

3354575025.2.jpg

Ce petit bout de carton n'existe plus à Carcassonne, alors que d'autres communes l'ont adopté à nouveau. Il est bien plus écologique que les bornes d'horodateur, consommatrices d'électricité et de carbone. Malheureusement, ils ne rapportent rien à la ville en pièces sonnantes et trébuchantes et à l'état, pour ce qui est des contraventions. Il permet de stationner pour une courte durée de deux heures et ceci, gratuitement. Autrement dit, dans notre bonne ville on aurait pu et dû installer des zones bleues autour des boulevards. Au lieu de cela, ils sont payants et le carcassonnais préférera aller se garer sur les parkings gratuits des centres commerciaux plutôt que faire travailler le petit commerce du centre ville. C'est hélas, ce que l'on voit tous les jours... Mauvais calcul de nos élus, car l'argent des zones va dans l'actionnariat des grands groupes, contrairement à celui des commerçants indépendants de la Bastide, qui est réinvesti localement. 

1024867082.jpg

Depuis le 1er janvier 2012, le disque européen est uniforme à tous les pays de l'union. Seul le verso du carton peut supporter des publicités ou des annonces municipales.

Carcassonne va t-elle enfin se mettre à l'heure ?

________________________

© Tous droits réservés / Musique et patrimoine / 2016

Commentaires

merci de cette vision , je trouve qu'il est temps de revenir à la réalitée ,, avec le stationnement payant nous avons contribués au développement des zones ,, il faut une prise de conscience de nos élus afin d'arréter le massacre !!
nous sommes arrivés au point ou il nous faut trouver en urgence un viollet le duc pour sauver notre bastide !!! merci

Écrit par : bodiguel | 08/05/2016

Effectivement le stationnement a fait fuir une grosse clientèle vers les zones commerciales.Ce n'est pas particulier à Carcassonne,c'est partout pareil dans toutes les villes petites moyennes ou grandes.C'est la solution de facilité et économique que nos élus ont trouvée pour régler le problème de stationnement.Repensez revenir en arrière avec beaucoup de commerces dans toutes les rues de la bastide est une Utopie car bien même si c'était une réalité,le problème du stationnement reviendrait en force car déjà actuellement il est difficile de stationner même sur des places payantes,les quartiers proches de la bastide sont envahis de voitures par les personnes qui travaillent au centre ville,un disque de stationnement comme autrefois est une aberration car personne ne sans servirait,car quand on ne met pas la main au portefeuille même pour une somme dérisoire,on ne se sent pas concerné par la réglementation.Quand à créer de nouveaux parkings gratuits,en centre ville,c'est irréalisable ,a moins de démolir ,toutes les maisons insalubres ou commerces fermés,faire des ilots,sous réserve que l'architecte des bâtiments de France l'acceptent(c'est non à 90%)et les rues du Centre ville ne sont pas conçues pour une circulation intense.La seule solution envisageable est une variante de ce qu'il y a actuellement,une gratuité plus longue du stationnement dans les parkings souterrains(actuellement 1/2heure,il faudrait 1 heure)ainsi on aurait largement le temps de flâner et faire ces courses.l'idée de créer des parkings à l'entrée de la ville avec navette gratuite vers le centre ville est aussi une aberration.Le phénomène actuel ne peut que s’amplifier car toutes les administrations même la gendarmerie sont appelés à déserter le centre ville pour la Périphérie(Grazailles et autres).

Écrit par : Louis | 08/05/2016

Les commentaires sont fermés.