31/05/2016

Communiqué

Je suis invité par l'Association Nationale des Anciens Combattants de la Résistance à l'inauguration prochaine d'une plaque à l'ancienne villa de la Gestapo de Carcassonne, le 10 juin 2016 à 17h30.
Vous savez combien je me suis battu pour que l'on fasse l'inventaire des horreurs de ce lieu et que l'on conserve ce bâtiment. La municipalité précédente avait acté une Maison des droits de l'homme, après une rude bataille que je croyais gagnée. Le changement de maire en a décidé autrement. La villa fut rasée pour des logements à loyers modérés.


Étant donné que des associations d'anciens combattants de l'Aude n'ont pas levé le petit doigt pour soutenir à l'époque mes efforts et qu'ils ont même conseillé au maire de la détruire.
Étant donné que je n'ai pas été associé au texte qui est gravé sur cette plaque, dans lequel ne figurera pas la souffrance des guérilleros espagnols.
Étant donné que ma présence ne fera que cautionner une destruction que je ne souhaitais pas.
J'ai décidé de remercier l'ANACR pour son invitation mais pour les raisons énoncées plus haut, je renonce à m'y rendre.


Je n'ai qu'un devoir celui que ma conscience me dicte.
Je ne servirai jamais de caution morale à quiconque. Au regard de l'histoire et de notre avenir vis-à-vis de la montée des extrémismes de toutes sortes qui torturent et assassinent, je continue à penser que cette destruction a été une erreur.


Martial Andrieu

Commentaires

bien dit...!

Écrit par : narescha | 31/05/2016

Tout a fait d'accord, il ne reste plus rien de cette maison, alors que l'on avait promis une maison du souvenir.

Écrit par : Ourliac | 31/05/2016

Bravo ! excellente attitude.

Écrit par : Christian Viguié | 31/05/2016

Muy bien amigo !!!! Hira de Espagnol.

Écrit par : Lilou | 31/05/2016

Tout à fait d'accord avec vous, je pense que la revanche politique assortie de la caution "logement social" a permis à cette nouvelle municipalité de gommer une page de notre histoire au profit d'idées réactionnaires: art décadent (Collection Cérès Franco), Corridas (financées par les deniers publics), Le chapeau rouge (musiques électroniques) et on en passe et des meilleures !!!!!!
On n'a que les dirigeants que l'on mérite peut-être, mais n'oublions pas la mise en garde de Primo Levi:
"QUI NE SE SOUVIENS PAS DE SON HISTOIRE EST CONDAMNÉ À LA REVIVRE"

Mais qui est Primo LEVI ? doivent se demander ces édiles incultes pour lesquels l'art se résume à la corrida et à Johnny Hallyday !!!!!!

Écrit par : Jean-Claude DAL ZOTTO | 31/05/2016

Ok avec vous. Bonne initiative

Écrit par : leroy | 31/05/2016

Bravo.
Fidèle à vous même.
D'autres, pour quelques honneurs superficiels, y auraient couru.
Votre décision vous honore.

Écrit par : Brigitte | 31/05/2016

Toujours ce mépris vis à vis des guerilleros! tout est fait pour gommer le souvenir de leur combat! :(

Écrit par : Chloys | 31/05/2016

Votre décision est logique et très compréhensible. « Ce qu’il faut retenir de l’histoire, c’est que les hommes ne retiennent rien de l’histoire… » (GWF. Hegel).

Écrit par : Ch. Moralès | 31/05/2016

c 'est tres clair ,et dit par un HOMME de parole.BRAVO!!!

Écrit par : LHEZ jp | 31/05/2016

bravo Martial, c est si rare de nos jours des être fidèles à leurs convictions et idéaux . Dommage que cette maison ait été détruite ... c est une partie notre histoire qui a été rasée .

Écrit par : sylvie | 31/05/2016

Bravo Martial,
C’est une décision qui est dans la logique du courageux combat que vous avez mené et que nous avons soutenu avec émotion.
Ce sont toujours les mêmes qui plastronnent, après les diverses « batailles de la mémoire » menées de haute lutte, et qui vont de commémorations en vins d’honneur…
Vous avez dit honneur, comme c’est bizarre !!!
Ana

Écrit par : Ana Bonet | 31/05/2016

Je suis rassuré. Les associations de mémoire de Carcasonne et de l’Aude en général existent encore. Lors de la polémique de la destruction de la maison de la Gestapo, aucune ne s’était prononcée et je craignais qu’elles n’aient disparues. Se sentiront-elles représentées par le texte de la plaque ? Je serai attentif aux photos de l’Indépendant pour voir si au moins la présence du drapeau républicain espagnol pourra palier l’oubli de l’hommage aux guérilleros espagnols sur la plaque.
Martial, vraiment j’aurai été déçu de vous voir participer de cette mascarade organisée par ceux qui ont ignoré votre combat en méprisant la mémoire des résistants.

Écrit par : Pablo Iglesias | 31/05/2016

J'avais suivi votre combat pour conserver cette Villa de la Gestapo et avais éprouvé un sentiment bien amer lors de sa destruction ...Une telle page de l'histoire réduite en poussière ...Une mémoire si peu respectée ...
Je ne peux que féliciter votre attitude et votre intégrité
Merci Martial

Écrit par : bénédicte Lauer- costechareyre | 01/06/2016

Il n'y a pas besoin d'explication pour justifier votre refus de participer. Vous les avez suffisamment supplier, vous n'allez tout de même pas vous excuser en plus. Le jour viendra où ils seront jugés sur pièce. Continuez à être vous et merci pour ce que vous faites. Bien cordialement. Fatdarzens

Écrit par : Fatdarzens | 01/06/2016

un grand merci pour votre courage!encore hier et à chaque fois lorsque je passe devant ....pour le moment un espace vide...Je pense tjs à ceux qui y ont été enfermés torturés pour nous sauver, et sauver la FRANCE et je suis toujours très émue;
MERCI A EUX et à votre combat pour que l'on n'oublie pas.......

Écrit par : VACQUIER Nicole | 01/06/2016

Bonjour M. Pablo Iglesias,
Les Associations des combattants et Résistants de l'Aude existent toujours et font un travail énorme lors de toutes les manifestations commémoratives à Carcassonne (ce qui n'est pas le cas des carcassonnais et carcassonnaises...et pourtant les manifestations tombent principalement le dimanche matin ! et bien peu de monde se retrouve devant les monuments aux morts, aux déportés et Résistants...).
Les représentant(e)s des Guérillos Espagnols étaient présents lors de la réalisation du texte de la plaque. Ils devraient être aussi présents le 10 juin lors de sa pose. Cette plaque s'adressent à tous et toutes les Résistant(e)s.
Cordialement,

Écrit par : françoise | 02/06/2016

tout est dit ...

Écrit par : JPP | 03/06/2016

que veut dire pour eux "devoir de mémoire" à part -etre sur la photo !

Écrit par : marcelle | 05/06/2016

tout a fait d'accord avec vous .

Écrit par : pujol | 06/06/2016

Les commentaires sont fermés.