22/06/2016

Je n'ai pas trouvé de titre

Samedi dernier avait lieu à Carcassonne dans la librairie Breithaupt et à la Maison de la presse, la présentation et la dédicace de mon dernier et ultime ouvrage sur Carcassonne. À ce titre, je remercie Fabienne Breithaupt et Nathalie Bastouil pour leur accueil chaleureux. Elles font un travail formidable dans un secteur concurrencé par Amazon et dans une rue piétonne délaissée par les clients. Au passage, j'aurais aimé voir le manager du centre-ville à ma dédicace, alors que je milite pour le soutien aux commerces indépendants de la Bastide ; sinon, je serai allé à Cultura avec l'assurance d'un potentiel commercial plus important. Je n'en prends pas ombrage - on peut bien avoir des empêchements et autre chose à faire un samedi.

Quand il n'y aura plus du tout de libraire en centre-ville, les Carcassonnais crieront au scandale. Tant pis si leurs discours sont incohérents vis à vis de leurs actes. Est-ce plus sympa la culture et la littérature quand on la suit comme des veaux dans une stabulation ? Dans les salons du livre renommés, l'audience n'est plus mesurée en fonction du talent des écrivains ; c'est la file d'attente devant celui qui est passé le plus souvent à la télévision. Dans l'art, c'est la même chose... 

13493718_1113002365428357_628167925_o.jpg

Samedi, donc, j'ai eu la joie de rencontrer une cinquantaine de personnes bravant la pluie et la paresse de devoir se garer pour marcher. N'habitant plus depuis vingt ans cette ville mais à 350 km de là, je réalise à compte d'auteur et sans subventions des ouvrages sur Carcassonne - cette dernière me fait bien marcher, elle. La collecte de documents, la conception ainsi que l'écriture prend une année.

13461094_1113000458761881_1658149095_o.jpg

Chez Breithaupt avec le Dr François Bluche

L'absence de représentants du bureau de l'Académie des Arts et des Sciences et de la Société d'études scientifiques de l'Aude, sociétés savantes auxquelles je suis affilié, a été remarquée. Peut-être y avait-il une kermesse culturelle subventionnée ou une bar mitsva commémorative dans le coin ? A défaut de journalistes pourtant invités, c'est à mon cher Jacques Blanco que nous devons les photographies de cet article. L'appel du 18 juin, qu'une troupe de défileurs (néologisme) tous bien huilés avait fait passer devant la librairie, s'était défilée à répondre au mien - d'appel. Sur le retour, la Comédie - le café, je précise - leur a vu charger les canons.

13483112_1022601041156602_1299505445408543205_o.jpg

Avec David Scagliola, le rescapé de l'appel du 18 juin... 2016

On ne va pas faire de cinéma par ordre d'apparition à l'écran, mais je tiens à remercier nominativement de leur présence les personnalités suivantes :

Dr François Bluche, David Scagliola (Centre de la Mémoire Combattante), Charles Camberoque (Photographe et reporter), Dr Marie-Hélène Melendez, Jacques Blanco et Marie-Chantal Ferriol (Association des Amis de la Ville et de la Cité), Alain Machelidon (Photographe privé), Olivier Dukers (écrivain), Marie Saleun (Artiste peintre) Jean-Louis Bès (adjoint, représentant M. le maire), Anny Barthes (conseillère municipale chargée du patrimoine), Jean-Marie Detrey (Estivales de la Malepère)

A ces personnes s'ajoutent la fidélité des nombreux amis et anonymes présents, qui ont souhaité me témoigner leur reconnaissance pour l'énorme travail accompli bénévolement sur ce blog. Merci également à ceux qui se sont excusés de ne pouvoir être là.

Capture d’écran 2016-04-10 à 10.17.38.png

Vous trouverez ce livre dans les points de vente suivants

Librairie Breithaupt, rue Courtejaire

Maison de la presse, rue Clémenceau

Cultura, zone de la Ferraudière

_________________________________

© Tous droits réservés / Musique et patrimoine / 2016

Commentaires

vous avez quand même eu des personnes célèbres .....qui reconnaissent votre travail tant pis pour ceux qui ne sont pas venus votre ouvrage est magnifique je descends la semaine prochaine mais que voulez vous on se croise toujours heureusement je ne suis pas importante ...bonne journée ....

Écrit par : constance Pressoirs | 22/06/2016

Ne pouvant être présent, pour un petit problème de santé, Gisèle est passée et m'a ramené ton ouvrage que je ne voulais pas raté.
Je peux te dire que c'est un beau travail d'écriture et surtout de photos qu'il a fallu remettre en état.
Les thèmes sont super et me permettent de mieux connaître ma ville d'adoption.
J'ai aimé d'y voir des photos de jeunesse de certain(e)s ami(e)s.
Amitiés Martial !

Écrit par : Patonze | 22/06/2016

Votre titre, Martial ?
Mais tous simplement : "Dédicace".
Je reste enchanté de vous y avoir enfin rencontré !

Écrit par : Christian Viguié | 22/06/2016

Comme toujours des livres tellement intéressants! Des documents de la vie dans Carcassonne avec les photos qui nous rappellent,chacun en son temps!pour ceux qui l'avons vécu,des souvenirs.
Merci Martial pour tout ce travail qui nous concerne.

Écrit par : Antonia Reynes | 23/06/2016

Ce recueil de souvenirs est un retour en arrière pour beaucoup d'entre nous qui avons vécu une partie de cette époque pleine d'entrain et j'ai eu plaisir à faire votre connaissance et à faire dédicacer cet ouvrage. Pour le titre, finalement ce n'est pas le plus important.Le travail de fond effectué pour transmettre toutes ces informations et la somme de documents à consulter et à synthétiser rendent votre travail aussi important que les auteurs eux-mêmes. Sans connaissance nous ne sommes rien. Votre travail est reconnu, n'en déplaise à certains.Je reste persuadé qu'à force de convictions, vous aurez votre heure. Toujours est-il que vous l'avez avec ceux qui viennent vous rencontrer et ceux qui vous lisent sur ce blog. Quant à ma modeste contribution, j'ose espérer qu'elle vous apporte un brin de satisfaction.
bien à vous,
Fatdarzens

Écrit par : fatdarzens | 28/06/2016

Les commentaires sont fermés.