05/09/2016

Le domaine de Baudrigue meurt-il à petit feu ?

Baudrigue 

situé sur la commune de Roullens à un kilomètre du hameau de Villalbe, revient tristement chaque été sur le devant de la scène, lors de la commémoration du massacre d'août 1944. C'est là, dans la clairière du château - tout le monde le sait - que furent exécutés les résistants Jean Bringer, Aimé Ramond, Christophe Roquefort avec une vingtaine d'autres personnes.

Quelle est l'origine de ce château ? 

Capture d’écran 2016-09-05 à 08.44.50.png

L'origine du château de Baudrigue est antérieure au XVIIIe siècle. Le village de Roullens auquel se trouve rattaché le domaine, fut au XIIIe siècle une dépendance de la baronnie de Couffoulens, puis Guillaume de Voisins l'échangea en 1296 avec le roi. Roullens resta en possession de cette famille jusqu'à la fin du XVIe siècle.

Capture d’écran 2016-09-05 à 09.01.43.png

Pierre David, dit David-Baudrigue, lieutenant du Présidial de Carcassonne, détient le château en 1709, au moment de son assassinat le 3 décembre de la même année à Villalbe. Dans l'ordre des propriétaires viennent ensuite, la Famille Castanier d'Auriac et la marquise de Poulpry - elle émigra à la Révolution -, le sieur Berlan de Villalbe, Jean Dominique La Perrine-Baudrigue en 1813, Guillaume Dominique La Perrine -d'Hautpoul (député de l'Aude en 1827).

Capture d’écran 2016-09-05 à 09.02.43.png

En 1847, c'est à Charles La Perrine que l'on doit l'embellissement du château et du parc. A La mort de la dernière descendante des La Perrine, le domaine entre en possession des Soeurs de St-Vincent-de-Paul. La défunte légua le château et ses dépendances à la congrégation de religieuses.

Capture d’écran 2016-09-05 à 09.07.46.png

Avant et pendant la Seconde guerre mondiale, l'administration du domaine avait été confiée à Jules Jourdanne - futur maire de Carcassonne nommé par Vichy - par les soeurs de St-Vincent-de-Paul.

Capture d’écran 2016-09-05 à 09.06.58.png

Pendant l'occupation, le domaine fut réquisitionné par les troupes allemandes comme dépôt de munitions. Après l'explosion des munitions (grenades, mortiers, torpilles...) en août 1944, le domaine deviendra une colonie de vacances, alors même que son le sol regorgeait encore de débris.

Capture d’écran 2016-09-05 à 09.32.50.png

Les enfants de la colonie de vacances

Capture d’écran 2016-09-05 à 09.31.42.png

Vue aérienne de Baudrigue vers 1953

Qu'est devenu Baudrigue aujourd'hui ?

Baudrigue1.jpg

La Communauté d'Agglomération du Carcassonnais aurait souhaité acquérir le domaine, mais la transaction ne put se faire. Elle acheta donc la Bastide de Madame qu'elle aménagea en Centre de loisirs du CIAS. Le domaine de Baudrigue n'est pas pour autant sans propriétaire, puisqu'il appartient à l'Institut Saint-Joseph de Limoux et à l'Ecole supérieure de la Raque. Outre le château, il s'étend sur 150 ha : vignes en AOC Malepère (35 ha) et grandes cultures (55 ha). Le domaine est dévolu à la formation sur la forêt et la conduite d'engins agricoles.

Baudrigue4.jpg

Oui, mais voilà ! Le nerf de la guerre ce sont les moyens financiers pour remettre sur pied et entretenir une bâtisse de cette importance... Plus les années passent et plus le domaine dépérit, à tel point que des intrusions dans le parc, en proie à des feux de camp et autres barbecues sauvages mettent en péril la survie patrimoniale du domaine. Un bâtiment aurait flambé cette année...

baudrigue6.jpg

Pourtant ce domaine est un petit bijou qui pourrait être exploité pour des réceptions de mariages, des séminaires d'entreprises ou en chambres d'hôtes. Bien entendu n'étant pas le propriétaire, je me garderais bien de faire la morale à quiconque. 

baudrigue5.jpg

Une autre vue du château

baudrigue7.jpg

La piscine n'accueille plus que des batraciens et leurs amourettes estivales

Baudrigue8.jpg

Les anciens cours de tennis

_____________________________

© Tous droits réservés / Musique et patrimoine / 2016

Commentaires

quel dommage de voir une si belle propriété se détériorer ainsi comme dit Martial il pourrait y avoir d'utilisations et pour quoi pas un restaurant qui pourrait faire revivre ce monument plein d'histoire ....

Écrit par : constance Pressoirs | 05/09/2016

Qu'elle tristesse....avec un tel potentiel !!!

Écrit par : chantal | 05/09/2016

Que de souvenirs...de colonie de vacances....

Écrit par : lerory | 05/09/2016

Bien sûr qu'il faut sauvegarder ce site.il est la mémoire de tant d'histoire(s)... Je souhaite qu'on trouve des moyens pour faire revivre ces lieux

Écrit par : Maurel Brigitte | 06/09/2016

Bonjour,
Je suis un ancien élève de Baudrique millésime 1986/88. A Cette époque venaient étudier au château des BTS Industrie Agro Alimentaire mais déjà l'institut La Raque prévoyait un rapatriement dans ces locaux de Lasbordes, nous sommes rentrés ''en résistance'' afin de demeurer dans ce cadre historique et attachant. C'est triste de voir aujourd'hui ce patrimoine dépérir, un chef d'oeuvre en péril en référence à une célèbre émission inconnue au moins de 40 ans...Espérons le voir revivre, un tel lieu de mémoire ne doit pas disparaitre. Par ailleurs en me promenant dans Carcassonne, j'ai trouvé de nombreuxlieux du centre ville moins entretenus que par le passé, nostalgie mélancolie ou réalité ?

Écrit par : Bagot | 08/09/2016

Les commentaires sont fermés.