08/11/2016

L'histoire de la gymnastique Carcassonnaise depuis 1888

La vieille dame fêtera en 2018 ses 130 ans... En remontant le temps, on s'aperçoit que la première association de gymnastique fut fondée à Carcassonne le 2 janvier 1888. Son nom ? L'Atacienne ! Nous sommes tous des Ataciens et des Ataciennes, puisque l'Atax est le nom primitif de l'Aude. Il était ainsi dénommé sous l'Antiquité. 

Atacienne.jpg

Réunion des anciens de l'Atacienne au café Lapasset

Le 1er janvier 1934, les trois sociétés de gymnastique de Carcassonne fusionnèrent : L'Atacienne, l'Avenir et l'Indépendante. Ainsi naquit La Carcassonnaise dont les locaux se trouvèrent d'abord dans la rue des trois couronnés (face à l'actuelle salle du Dôme), puis dans la rue Fabre d'églantine. Aujourd'hui, ces deux bâtiments n'existent plus : ce sont des immeubles d'habitation.

24 mai 1941.jpg

Le 24 mai 1941 au stade de la pépinière (A. Domec)

On reconnaîtra Maurice Ancely, André Saura et tant d'autres...

Pierre_Ramadier.jpg

Pierre Ramadier

(1902-1983)

Malgré des conditions d'entraînement assez rudimentaires dues à un manque de moyens, le palmarès de la gymnastique Carcassonnaise d'étoffera au fil des ans. Prenons pour exemple Pierre Ramadier, qui fut champion de France au concours d'Agen en 1924 avec l'Atacienne, avant de devenir champion et recordman de France de gymnastique, de lutte et de saut à la perche.

Capture d’écran 2016-11-08 à 10.17.30.png

L'équipe Carcassonnaise à Casablanca en 1949

MM. Bès, Albert Almerge, Bergé, Michel Almerge, Brahouet, Reverdy, Mironi, Grigge et Ruiz.

Quant à la société, elle finira troisième de sa catégorie au championnats de France de Casablanca (1949). Plus près de nous, en 1986 les minimes filles décrochèrent le titre de championnes de France.

Capture d’écran 2016-11-08 à 10.20.58.png

La Carcassonnaise (debout) et l'équipe de Barcelone (accroupie) en 1951

Le Comité directeur depuis 1934

MM. Paul Bès (Directeur de la Banque populaire), M.Villa (Directeur de l'usine des bérets), André Bès, Gayraud, Fourcade, Papaïx, etc.

Gym.jpg

L'équipe féminine en 1948 avec Annette Eychenne

Parmi les anciens gymnastes, on pourra citer les noms suivants : Marcel Roques, Louis Moutounet, Jean Taillefer, Pierre Cazelles, Léon Authier, Reverdy, etc.

Gym 3.jpg

Du côté des moniteurs, il faut retenir le nom de Jean Esparseil (†15 janvier 1994) qui tint cette fonctions dès 1934 aidé dans sa tâche par le regretté Michel Almerge.

Capture d’écran 2016-11-08 à 10.25.30.png

Michel Almerge

(1920-2015) 

Michel Almerge commença la gymnastique à l'âge de six ans à l'Atacienne. Fils d'une famille de neuf enfants dont le père était entrepreneur, c'est à la mairie qu'il fera toute sa carrière. En 1948, il réussit son examen de moniteur national de gymnastique à Aix-en-Provence. Christian Almerge - ancien professeur au lycée Sabatier - connu comme chanteur du groupe TEST est le neveu de Michel Almerge. 

Gym 2.jpg

La Carcassonnaise au Théâtre municipal de Carcassonne

___________________________

© Tous droits réservés / Musique et patrimoine / 2016

10:49 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

bravo a tous ces sportifs qu'ils soient de haut niveau ou pas ...notamment j'ai reconnu Annette "Nenou" comme nous l'appelions une amie de ma famille ....merci Martial cela fait plaisir de revoir tout cela

Écrit par : constance Pressoirs | 08/11/2016

Des petits sections de gymnastiques ont vu le jour, après la guerre, dans les villages des environs de Carcassonne. Ils étaient reliés à La Carcassonnaise qui leur prêtait le materiel nécessaire, anneaux, poutres, cheval d’arçon, tapis, etc. Ainsi, il y a eu, ( entre autres ) le groupe des gymnastes de Barbaira, né en 1951 sous l'impulsion de Henri Barry et Georges Comte, tous deux anciens prisonniers de guerre, alors agés de 37 et 39 ans. Ils réunirent dans cette petite localité une centaine de jeunes gymnastes, filles et garcons, allant de 10 à 25 ans. Nous avons eu des fetes de gymnastique memorable ( j'ai les photos d'amateur, en noir et blanc ) De très bons souvenirs - merci , Martial.

Écrit par : Lise | 08/11/2016

C'est avec plaisir et le coeur plein de peine que cet article m'a permi de me remémorer l'éducation que j'ai reçu. Mes frères Yves et Alain ont continué cette projection avec grand succès. La route me les a dérobés à 20 ans chacun. Ici se ferme pour moi une vie d'éducation physique que cet article me remémore. Que vive la Carcassonnaise école de tant d'amitiés à faire perdurer.

Écrit par : Almerge Gilbert | 08/11/2016

Gilbert !

Ton frére Yves qui s'approcherait des 70 ans , n'était pas seulement qu'un bon gymnaste , il était aussi un excellent footballeur , et un très bon nageur . En plus un super déconneur , pour cela on s'entendait très bien .
Un jour d'automne 1961 ( Je crois ) alors que le fleuve Aude était en crue , j'ai pas voulu me " Dégonfler " , et je l'ai suivi à la nage , à hauteur de " La barque de Paul " . Quelle trouille , alors que Yves était à l'aise .
Sachant que le pont Garigliano n'existait pas , il a fallu faire le retour à la nage .
Ton pére Michel , et ta mére " Fifi " me racontaient souvent ; la fois ou ils l'on trouvé en train de monter un équilibre sur la cheminée du toit . Sachant qu'il y a un étage .Gilbert je te salue .

Écrit par : jacquesblanco | 19/11/2016

Les commentaires sont fermés.