10/12/2016

Le réalisateur Yves Boisset, Citoyen d'honneur de la ville de Carcassonne.

Vendredi 2 novembre 1984, le réalisateur Yves Boisset était reçu à l'hôtel de ville de Carcassonne par le maire Raymond Chésa en présence d'élus du Conseil municipal et de membres du Ciné-club Carcassonnais, dont Me Clément Cartier.

Boisset.jpg

© Antoine Courrière

Raymond Chésa remet la médaille de la ville

Là, sont les paradoxes ou l'ouverture d'esprit de l'ancien maire RPR de Carcassonne... Au mois de septembre 1983, un conseil municipal tourne à l'incident à propos de la Maison des syndicats. Le lendemain, on retrouve R. Chésa aux côtés de Georges Seguy (Sécrétaire général de la CGT) dans une manifestation. Il avait tout simplement fait la différence entre le syndicaliste et l'ancien résistant, déporté à Mauthausen en 1944.

Le 1er novembre 1984, les drapeaux étaient en berne dans Carcassonne pour manifester la réprobation à l'encontre de Claude Cheysson - Ministre des Affaires étrangères du gouvernement Mauroy. Ce dernier venait de participer à la célébration du 30e anniversaire du soulèvement algérien, après que le gouvernement socialiste a réhabilité les chefs militaires insurgés : Jouhaud, Salan, etc... Le gaulliste Chésa ne pouvait accepter cet affront envers la mémoire du général de Gaulle ; ces putschistes avaient tout bonnement essayé de prendre le pouvoir à Alger. D'ailleurs les généraux félons avaient appelé à voter Mitterrand en 1981. Bizarre que les socialistes aient réhabilité les anciens de l'O.A.S... (Source : Jean Guisnel / Ed. La découverte, 1990). Le lendemain, le maire décernait au plus antimilitariste des réalisateurs, la médaille de la ville de Carcassonne.

Boisset2.jpg

Clément Cartier pendant son discours

C'est au nom du Ciné-Club et de Sylvie Berman, qu'Yves Boisset avait été invité pour les XVIIIe rencontres du cinéma de Toussaint. 

yves boisset

Le film le plus antimilitariste de l'histoire du cinéma français

"Revoir Carcassonne, d'une part. Ensuite le thème de l'adolescence me plaisait beaucoup. Par ailleurs, j'ai beaucoup d'affection pour "Allons z'enfants", celle de mes oeuvres qui avait été programmées. Enfin, ce genre de rencontre est irremplaçable ; c'est la rencontre avec le vrai public, une occasion de sortir du milieu confiné du cinéma, se rendre compte sur place."

C'est au restaurant "Le Viet-Nam" de la rue de Verdun qu'Yves Boisset ira dîner en compagnie de Raymond Borde (Président de la cinémathèque de Toulouse), Jean-Pierre Piquemal (Président de la Fédération nationale des Ciné-Clubs) et l'équipe du Ciné-club Carcassonnais.

yves boisset

Yves Boisset est âgé de 77 ans

________________________________

© Tous droits réservés / Musique et patrimoine / 2016

10:17 Publié dans Cinéma | Tags : yves boisset | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Monsieur,
Je me permets de vous signaler que c'est mon père: Paul Charles qui succéda à Pierre Sourbès comme Président du Ciné-Club de Carcassonne en 1949.Il gardera la présidence jusqu'en 1959.Date à laquelle il quitta la métropole pour occuper un poste de Proviseur en Afrique.Il termina sa carrière comme inspecteur d'académie au Congo.Il était un cinéphile averti. Grâce à lui,j'ai côtoyé de grands noms du cinéma comme Jean Grémillon. j'étais un enfant, mais il m'avait promis de m'embaucher comme assistant metteur en scène...
Respectueusement votre
J.Charles
J'ai quelques documents sur cette modeste aventure cinématographique. Si cela vous intéresse...?

Écrit par : Charles | 18/12/2016

Les commentaires sont fermés.