03/03/2017

La Maison de la presse : une histoire d'amour avec Carcassonne

Depuis 1981, la famille Bastouil préside aux destinées de ce commerce situé en haut de la rue Georges Clémenceau. C'est au moment de la retraite de M. et Mme Georges Navarre que les parents de Nathalie Bastouil - l'actuelle propriétaire - ont repris cette affaire et sont venus s'installer à Carcassonne. Les époux Navarre avaient pris la Maison de la presse le 1er août 1972 après le départ de M. et Mme Lartigues. Ils s'occupaient également du dépôt central de presse de la rue Prosper Montagné, chargé d'alimenter chaque jour les 32 sous-dépôts du Carcassonnais soit 2 tonnes de papier.

20160618_165754.jpg

La Maison de la presse dans les années 1980

Henriette Navarre avait toujours vécu dans le papier puisque ces parents étaient déjà dépositaires de presse à Montauban, dans les années 1920. Assez curieusement, M. et Mme Bastouil avaient repris en main l'affaire des Navarre à Saint-Gaudens le 1er août 1972, le même jour où les Navarre s'installaient à Carcassonne. En fait, les Bastouil sont des Narbonnais de retour au pays, avec leurs trois enfants : Jean-Pierre, Nathalie et Sophie.

bastouil.jpg

M. et Mme Bastouil et les époux Navarre en 1981

Aujourd'hui, Nathalie Bastouil poursuit l'aventure de ses parents. La presse ne se vendant plus comme autrefois, elle a été contrainte pour survivre, de moderniser et diversifier son commerce. Il y a trois ans, Nathalie s'est mise à vendre du tabac. Bien plus qu'un simple dépositaire de presse, ce commerce offre un choix conséquent d'ouvrages sur l'histoire locale. Et toujours avec le dévouement de Nathalie...

Capture d’écran 2017-03-03 à 10.53.13.png

La Maison de la presse

76, rue G. Clémenceau

11000 Carcassonne

______________________________________

© Tous droits réservés / Musique et patrimoine / 2017

Commentaires

Bonjour et merci pour cette article.
Je suis née à Carcassonne, Je connais et fréquente la Maison de la Presse depuis toujours. Mon mari et moi n'habitons plus la région depuis plusieurs années, mais à chaque fois que nous revenons à Carcassonne, nous allons faire un tour dans ce commerce, pour faire un petit coucou à la propriétaire. Passez leur le bonjour des Nordistes (mon mari est un ancien du 3), je pense qu'elle nous reconnaîtra. Et merci pour vos articles, ça me permet d'apprendre des choses sur ma ville de naissance. Cordialement, de la part d'une "Carcassonnaise" chez les Ch'tis !

Écrit par : Rouchet | 03/03/2017

Répondre à ce commentaire

L'ancienne devanture avait beaucoup plus d'allure, dommage.

Écrit par : Marie | 03/03/2017

Répondre à ce commentaire

Enfin un commerce qui a compris comment fonctionnent les personnes qui travaillent en ville: rester ouvert entre midi et deux heures, c'est du service en plus et une intelligente stratégie pour capter une partie de la clientèle !!!!
La majeure partie des commerce en centre-ville ferment le temps du midi et tous se plaignent du manque de chiffre d'affaire: pas étonnant vu leur leurs horaires et surtout l'accueil plus que limite.....
Heureusement quelques-uns, comme La Maison de la Presse, ont su allier commerce et service rendu !!!!!!
Et que dire de la place Carnot avec tous les bars fermés le dimanche !!!
Et ils se désolent que les touristes de la Cité ne descendent pas en Bastide......
Sont-ils allés voir ce qui se passe le dimanche sur les places du Capitole et de la Comédie, ces deux villes que sont Toulouse et Montpellier !!!!!!!!
Bravo et Merci à la Maison de la Presse et à Marcial Andrieu.

Écrit par : Jean-Claude DAL ZOTTO | 03/03/2017

Répondre à ce commentaire

bonjour
avant cette période mon oncle et ma tante(jean et rose labazuy) ont tenu pendant de nombreuses années un petit kiosque a journaux (et ils livraient le journal a domicile
bien cordialement jean louis perxachs

Écrit par : perxachs | 04/03/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire