25/03/2017

La création d'une déviation dans le quartier de la Barbacane

Au fil des années, le trafic automobile était devenu exsangue à l'intérieur de la rue Barbacane à tel point que les véhicules n'arrivaient plus à se croiser. Traverser cette artère comprise entre la route de Saint-Hilaire et le jardin Pierre Sire relevait de la gageure. Au cours de l'année 1984, la ville de Carcassonne décide avec l'aide financière du Conseil général de l'Aude qu'il sera réalisé une voie de contournement de la rue Barbacane. Une nouvelle route passant à proximité du Moulin du Roi puis du béal sera créée afin de fluidifier la circulation. A l'issue des travaux d'une durée d'un an et demi, les voitures emprunteront la rue Barbacane en sens unique à partir de la route de St-Hilaire. Les autres feront le chemin inverse par la nouvelle artère ainsi réalisée, depuis la ville vers la route de St-Hilaire.

barbacane.jpg

Le 25 avril 1985, le conseil municipal fait l'acquisition de plusieurs parcelles de terrains comprises entre la rue Dujardin-Beaumetz et l'actuel giratoire, à l'entrée de la rue Barbacane. A Charles Crouzet on prend deux parcelles de 254 m2 et de 309 m2 payées 100 francs / m2. A Georges Crouzet, 2816 m2 achetés 20 francs /m2, comprenant une maison et un bâtiment agricole acquises pour 171 860 francs. A Philippe Crouzet, 1372 m2 avec reconstruction à l'identique des bâtiments. A Monsieur Pradel, 1284 m2.

plan.jpg

© Bulletin municipal / Mars 1985

Les travaux sont prévus en deux tranches. La première débutera en 1985 par le Pont vieux, la rue Barbacane, la petite côte de la Cité et enfin la déviation. Une partie du jardin Pierre Sire sera amputée afin d'élargir la chaussée. La seconde en 1986 concernera l'aménagement de la rue Barbacane entre la Petite côte de la Cité et le chemin des Ourtets. Le coût total des travaux est de 4 753 000 francs.

déviation.jpg

La nouvelle déviation par la rue Dujardin-Beaumetz

L'inauguration en présence de Raymond Chésa - Maire de Carcassonne - et de Robert Capdeville - Président du Conseil général de l'Aude - a lieu durant l'automne 1986.

"Je suis heureux d'inaugurer avec vous aujourd'hui cette petite rocade intérieure. Heureux aussi, du débat qu'a suscité cette initiative parmi la population. Il a prouvé qu'à Carcassonne toutes les opinions peuvent s'exprimer et que la démocratie participative, chez nous est une attitude réfléchie et une pratique quotidienne. On parle souvent d'un quartier historique comme d'un coeur. Mais que vaut un coeur dont les artères se bouchent, le menant, lentement mais sûrement à l'asphyxie ? Avec la mise en service du doublement de la Barbacane, je suis certain que vont se succéder aux traditionnels embouteillages une grande facilité de circulation et, aux difficiles conditions de stationnement de naguère, des possibilités jamais atteintes en places de parking. Jusqu'alors, on ne faisait que passer dans le quartier , s'y arrêter relevant du défi. Aujourd'hui, on pourra s'y attarder."

lifting.jpg

Au cours de l'année 1987, c'est toute la rue Barbacane qui subit un lifting de la voirie. Ce quartier si vivant avec ses commerces n'est aujourd'hui que l'ombre de ce qu'il fut autrefois. Espérons que l'Opération Grand Site donnera un coup de fouet à ce passage ignoré des touristes vers la Cité.

Sources

Carcassonne, ta ville / Mars 1985

La dépêche du midi

Conseil municipal / 25 avril 1985

________________________________

© Tous droits réservés / Musique et patrimoine / 2017

11:09 Publié dans Vieux quartiers | Tags : déviation | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

les facilités de parking prévues par Mr Chesa ont été revues à la baisse !! avec la cloture hideuse du parvis de l'église St Gimer qui a chassé entre autre ,le cabinet médical ,très utile pour tout ce quartier !!! bravo !

Écrit par : marcelle | 25/03/2017

Le cabinet médical existe tjs face à St-Gimer ?

Écrit par : Charles | 25/03/2017

Les commentaires sont fermés.