03/04/2017

Carcassonne a t-elle oublié sa soeur Mosellane de Lorry-lès-Metz ?

Nous l'avons vu dans un précédent article, le département de l'Aude a accueilli un très grand nombre de réfugiés d'Alsace-Lorraine en 1940. Annexés à l'Allemagne hitlérienne, les habitants des communes de cette région française n'ont pas eu d'autres choix que de fuir. Le nettoyage ethnique des nazis s'opéra en cherchant à remplacer les Mosellans par des Germains. L'école Jean Jaurès de Carcassonne servit de point de regroupement, à partir duquel les familles furent renvoyées vers différents villages : Conques sur Orbiel, Pexiora, Bram, Montréal d'Aude, etc..

http://musiqueetpatrimoine.blogs.lindependant.com/archive...

LES LORRAINS A CARCASSONNE EN MARS 1942.jpg

Les Alsaciens-Lorrains à Carcassonne en mars 1942

Ces familles sont restées dans l'Aude jusqu'à la fin de la guerre. A jamais dans leur coeur, l'accueil des Audois demeura exemplaire de générosité malgré les restrictions. Ils travaillèrent dans les champs, les enfants allèrent à l'école du village et s'intégrèrent parfaitement tout en gardant leurs coutumes. Certains se marièrent avec des femmes du pays et d'autres y restèrent. Des liens de fraternité se tissèrent mais les générations passent et le temps fait son oeuvre. Que reste t-il de ces souvenirs ?

Cérémonie Monument aux morts de Carcassonne. 3 Décembre 1944.jpg

Le 3 décembre 1944, les Mosellans de Carcassonne fêtèrent la libération de Metz et de Strasbourg lors d'une cérémonie au monument aux Audois, place Davilla. En réalité, Metz est encore sous le feu des forts qui entourent la ville côté ouest et où résistent encore les Allemands. La ville ne sera "nettoyée" que vers le 15 Décembre, alors qu'elle est libérée depuis le 28 Novembre 1944.

018.jpg

Cérémonie d'adieu des Alsaciens-Lorrains

Fin avril 1945, les Mosellans déposent une plaque au monument aux morts de Conques-sur-Orbiel et devant les tombes des maquisards de Trassanel. C'est un marbrier de Conques qui l'a faite, mais il n'a pas voulu être payé. 

016.jpg

Famille Mosellane à Conques-sur-Orbiel pour les adieux

2200003921.jpg

Le 1er mai 1945, en présence du préfet et des autorités civiles et religieuses de l'Aude, une plaque est dévoilée au pied de la statue de Jeanne d'Arc, boulevard Barbès. Les réfugiés d'Alsace-Lorraine remercient les Audois pour leur accueil.

111779695.jpg

Cette plaque avait été déplacée en même temps que la statue de Jeanne d'Arc sur le parvis de la cathédrale Saint-Michel. Aujourd'hui, des travaux sont en cours à cet endroit. La statue et la plaque ont été récemment enlevées pour réhabiliter le jardin. Nous avons signalé aux services municipaux ces témoins de l'histoire et la plaque devrait être remise en place.

Drapeau Lorry les Metz 2 copie.jpg

Au cours des cinquante dernières années, Carcassonne et Lorry-lès-Metz ont perpétué le souvenir de leur tragique destin. Le maire de la commune Mosellane est venu avec une délégation à la fin des années 1970 participer à une cérémonie à Carcassonne. On aperçoit M. Antoine Gayraud, le maire de notre ville.

Drapeau Lorry les Metz 3.jpg

Les autorités de Lorry-lès-Metz déposent une gerbe au pied de Jeanne d'Arc et de la plaque de 1945, dans le jardin du parvis de la cathédrale Saint-Michel.

Capture d’écran 2017-04-03 à 11.01.18.png

Aujourd'hui, les liens se sont distendus entre les deux communes. Pourtant, à 900 km d'ici, nous avons remarqué que Lorry-lès-Metz possède une rue de Carcassonne. L'inauguration du nouveau jardin sur le parvis de la cathédrale St-Michel serait une formidable occasion de réunir encore nos deux villes. Pourquoi donc ne pas inviter une délégation de la ville de Lorry-lès-Metz ?

http://musiqueetpatrimoine.blogs.lindependant.com/archive...

_____________________________

© Tous droits réservés / Musique et patrimoine / 2017

Commentaires

Hélas... la ville l'a déjà maintes fois prouvé, elle a la mémoire trop courte pour ce genre de célébrations !

Écrit par : Christian Viguié | 03/04/2017

Répondre à ce commentaire

pourquoi pas un jumelage ??

Écrit par : jpp | 10/04/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire