01/06/2017

Henri Castella, cet architecte Carcassonnais qui dessina La Grande Motte

Au gré de nos recherches multiples et variées, nous avons découvert le nom d'un Carcassonnais qui marqua de son empreinte, l'histoire architecturale du XXe siècle dans notre région. Comme toujours chez nous, on oublie sans s'intéresser vraiment aux grands hommes de notre temps. Henri Castella, né en 1921 à Carcassonne occupait dans les années 1950 la fonction d'architecte départemental. On lui doit dans la capitale audoise les logements HLM de St-Jaques - Le Viguier, le Square Gambetta dessiné selon ses plans en 1973, la salle du Chapeau rouge (rue Trivalle)... On se souvient sans doute des canaux avec les cygnes et de la fontaine en béton. Tout ceci disparut en 2003 lors de la construction du parking souterrain Gambetta.

Capture d’écran 2017-06-01 à 17.20.14.png

Le Grand voilier lors de sa construction en 1970

La Grande Motte est conçue à partir de 1960 selon les dispositions ministérielles de la Mission Racine, visant à développer le littoral de la Méditerranée. L'architecte Jean Balladur se voit confier le chantier de La Grande Motte et de Port Camargue. Autour de ce projet, Henri Castella et Pierre Lafitte aménageront l'embouchure de l'Aude ; Georges Candillis (Barcarès-Leucate), Raymond Gleize et Edouard Hartané (Gruissan), Jean Lecouteur (Cap d'Agde). 

Reymar.jpg

Le Reymar, 220 place des Tritons (1970)

Henri Castella dessina les plans de quatre immeubles de La Grande Motte, tous d'une hauteur de 33 mètres : Le Reymar, Le Grand voilier, Le Babylone et l'Impérial. Or, l'architecte Carcassonnais n'est jamais cité comme contributeur à ce "Patrimoine du XXe siècle".

blog-balladur-architecte-1.jpg

Le Babylone (1969)

7981971727-478x368.jpg

L'impérial

Dans les années 60, Henri Castella avait son cabinet d'architecte dans la rue de l'Aigle d'or. Il déménagea ensuite au 65, rue de Verdun. Il possédait une résidence à Montréal d'Aude avec des chevaux et s'était lié d'amitié avec l'acteur Philippe Noiret. 

castella

Toutes les maisons de ce type au Viguier sont l'œuvre d'Henri Castella

Sources

L'aventure balnéaire de la Grande Motte de Jean Balladur / Ed. Parenthèses

Mémoire Cavalière / P. Noiret / R. Laffont / 2007

__________________________

© Tous droits réservés / Musique et patrimoine / 2017 

Commentaires

merci pour ces recherches et ces chroniques toujours intéressantes
pierre fontecave

Écrit par : fontecave | 02/06/2017

Répondre à ce commentaire

A PROPOS DE H. CASTELLA . Il n'a pas conçu la Grande-Motte ; il a fait parti des architectes qui ont participé à LA MISSION RACINE créée en 1963. il était chargé avec P. Lafitte de l'embouchure de l'Aude qui ne sera pas réalisée. LA GRANDE-MOTTE c'est Jean Balladur. Ecrire qu'il n'est pas cité pour sa contribution est relativement faux... Il suffit de taper sur Google MISSION RACINE ... Ensuite chercher...Personnellement j'ai écrit sur Port Gruissan...

Écrit par : Daniel LECLERCQ Urbaniste | 03/06/2017

Répondre à ce commentaire

Je vous renvoie Daniel à cette page :
http://www.pss-archi.eu/architecte/8399/

Martial Andrieu

Écrit par : Andrieu Martial | 03/06/2017

Répondre à ce commentaire

Il fut l'architecte de la maison parentale à Verzeille, et j'ai bien connu son fils Jean-Claude au Lycée Paul Sabatier, qui avait un talent fou d'imitateur, mais que j'ai complètement perdu de vue. Et le frère d'Henri Castella dirigeait une entreprise de chauffage-plomberie. Tout ça date des années 50-60, mais je me souviens encore très bien de son cabinet d'architecte rue de l'Aigle d'Or.

Écrit par : Christian Viguié | 04/06/2017

Répondre à ce commentaire

je connais pss.-archi.... etc. 4 immeubles ne font pas LA GRANDE MOTTE...

Écrit par : LECLERCQ | 04/06/2017

Répondre à ce commentaire

le REYMAR? PERMIS DE COSNTRUUIRE DEPOSE EN 1967. les architectes sont Jean de Richemont et Paul d'Outreligne ; le Babylone avec Geoerges Marc...

Écrit par : LECLERCQ | 04/06/2017

Répondre à ce commentaire

Daniel Leclercq,

Merci de citer votre source comme j'ai cité la mienne. Cela fera avancer le débat contradictoire et donnera davantage de crédibilité à vos affirmations

Martial Andrieu

Écrit par : Martial Andrieu | 05/06/2017

Répondre à ce commentaire

quelques précisions sur Henri CASTELLA
fin des années soixante l'Agence était au 25 de rue de la république
de plus il a réalisé la salle du Dôme à Carcassonne ;
dans les années 80 en tant qu'Architecte en Chef de St Cyprien il a conçu le complexe Grand Stade des Capellans dans les P O.
Il a également aménagé la propriété de Mr Philippe Noiret à Montréal
il également était architecte en Chef de la station de Gruissan
a la suite de Mr Gleize

Écrit par : BAUDIS | 05/06/2017

Répondre à ce commentaire

j'ai aussi connu Jean-Claude Castella au lycée Paul Sabatier, rue de Verdun. Nous avions le même prof. de math. Mr. Bastien dit Dédé. Une figure de Carcassonne, qui fut le président du festival international du cinéma amateur.

Écrit par : Charles | 05/06/2017

Répondre à ce commentaire

Castella à la suite de Gleize à Gruissan ? En 1988 Gleize travaillé encore sur PORT GRUISSAN dans un bureau de la Capitainerie... Source pour LA GRANDE MOTTE, les ouvrages de GILLES RAGOT dont le dernier paru en juin 1996...Pour PORT GRUISSAN mes contacts avec la famille Gleize et UN LIVRE PARU EN 2013...

Écrit par : leclercq | 06/06/2017

Répondre à ce commentaire

UNE EQUIPE A GEOMETRIE VARIABLE
Les revues spécialisées de l’époque (1963 /1970) listent la même équipe de base,
L’équipe de base : Président G. Candilis qui s’occupera de Port Leucate et Port Barcarès.
Secrétaire Jean Balladur pour La Grande Motte.
Le Couteur pour Le Cap d’Agde ;
Pierre Laffite et Henri Castella pour l’embouchure de l’Aude qui ne sera pas réalisé ;
Raymond Gleize et Edouard Hartané pour Port-Gruissan ;
enfin le paysagiste Elie Mauret
D’autres sources leurs adjoignent de nouveaux confrères.
Ainsi : « […] identification de chaque unité d’aménagement non seulement au niveau du plan-masse, mais aussi d’apparence extérieure générale grâce à la désignation d’un architecte en chef (souvent prestigieux : G. Candilis, J. Balladur, J. Le Couteur, L. Arretche, M. Breuer, X. Arsène-Henry, etc.) chargé de superviser les divers programmes de détails. » selon G. CAZES, R. LANQUAR ET Y.RAYNOUARD, PUF, Que sais-je ? N° 1882, 1990.
Station d’Agde, Jean Le Couteur, architecte en chef, collaborateur Denis Sloan.
Station de Carnon, René Gagès, architecte en chef.
Station de Balaruc-les-Bains, André Gomis, architecte en chef.
Station de Saint-Cyprien, Eugène Beaudouin et Joachim Gérard architectes en chef. » selon URBANISME n°86, 1965.

Projet d’aménagement touristique du littoral Languedoc-Roussillon, France. Agence d’Urbanisme : Candilis président, Balladur secrétaire, Herbé(+), Castella, Glaize (Gleize, note de l’auteur), Hartané, Laffite, Le Couteur, Lods, Mauret » selon URBANISME N° 86, 1965
« Unité touristique du bassin de Thau, Jean Le Couteur architecte en chef, D. Sloan et F. Lopez collaborateurs ;
Centre d’équipement balnéaire pour le littoral du Languedoc-Roussillon, G. Candilis, A. Josic, S. Woods et R. Suzuki architectes. » selon Architecture d’aujourd’hui, pp. 24/32, N° 118, décembre 1964/févier 1965.

Écrit par : leclercq | 06/06/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire