22/08/2017

Quand le domaine de Fontgrande était un centre artistique au pied de la Cité

Au pied de la Cité et au milieu des vignes, une vieille bâtisse allait être remise en état par la force et la volonté d'un certain nombre de Carcassonnais, amoureux des arts. Qui pourrait se douter aujourd'hui que le domaine de Fontgrande, situé en bordure du chemin des Ourtets, avait été dès le début des années 1960 un centre artistique de premier plan ? Hélas ! Le temps passe et l'oubli vient refermer les pages de gloire de notre bonne vieille ville de Carcassonne. Au milieu de cette vaste campagne, la maison vétuste mais richement empierrée, isolée au cœur d'un vaste jardin, fut remarquée par quelques concitoyens. Ceux-ci pensèrent qu'il se pourrait créer là, une sorte de foyer où seraient regroupés les arts et les artistes. Ils ont donc imaginé un ensemble d'ateliers et de salles d'exposition, le tout assorti d'une salle de réunion rustique, familière et accueillante où librement les artistes et leurs amis pourraient se retrouver et où, le grand public serait admis. Dans l'idée des créateurs, il s'agissait de donner à la Cité de Carcassonne, un complément de bon goût avec la participation d'authentiques artistes.

Fontgrande.jpg

Fontgrande en 1962

Quels étaient ces créateurs et mécènes de la vie artistique Carcassonnaise ? Au premier rang, citons Madame Ginette Lauer, propriétaire d'une librairie et d'une galerie dans la rue Clémenceau. Citons ensuite MM. Galabert, Jean Deschamps (Directeur du Festival), Ramon Marti, Henri Castella (Architecte), Clément Cartier (Avocat), Georges Rousset, André Bousquet, Vialas (Verrier), Lauca (Ferronnier), Dauré (Entrepreneur des Monuments historiques), Claude Tarlier (Artiste peintre), Raboul et Mme Ganechine.

Capture d’écran 2017-08-22 à 08.55.08.png

Fontgrande aujourd'hui, propriété de Madame Pujol.

Ce foyer de l'art - unique dans la région - ouvrit ses portes le 20 juin 1962 pour une durée saisonnière de trois mois. Bien entendu, il ne s'arrêta pas de si tôt. L'inauguration débuta par le vernissage d'une exposition de Roland Biège, à laquelle succéda le peintre hollandais Daemen. Claude Tarlier, s'était aménagé dans les soupentes un atelier capable de susciter l'admiration des grands peintres, il furent avec Georges Rousset les premiers artistes de Fontgrande.

Bernard_Buffet_crop.jpg

© Danièle Buffet

Bernard Buffet

Parmi les artistes ayant exposé leurs œuvres à Fontgrande de leur vivant : Bernard Buffet (1928-1999), Jean Lurçat (1892-1966), Marc Saint Saens (1903-1973), François Fau dit Farvèze, Roger Froisser (1924-2003), Jacqueline Bez, Boris Veisbrot (Emailleur), Geneviève Duboul (Céramiste), Jean Camberoque (1917-2001), Ernest Ziller (1897-1976), etc.

coll copie.jpg

© Droits réservés

Fontgrande accueillit également des soirées musicales avec des artistes de jazz. On reconnaît de gauche à droite : Roger Alonso, Jean Osmont, ?, Loulou Boyer, René Coll, ? et le Dr Barrière.

______________________________

© Tous droits réservés / Musique et patrimoine / 2017

Commentaires

Soirée poésie : j'ai entendu Guy Vassal qui déclamait des vers de Rimbaud. On pouvait aussi dîner avec des grillades. C'était magique.

Écrit par : Sylvie David | 22/08/2017

Répondre à ce commentaire

merci martial

Écrit par : md | 22/08/2017

Répondre à ce commentaire

grande découverte pour moi ! quel dommage qu'il n'y ait pas eu de suite --- encore une déception en ce qui concerne la culture - que ce passe t-il à carcassonne ,?

Écrit par : marcelle | 22/08/2017

Répondre à ce commentaire

De la maison des arts au parking.

Écrit par : Marie | 22/08/2017

Répondre à ce commentaire

les débuts furent prometteurs, les idées fusaient de tous côtés, mais il nous manquait..."le nerf de la guerre ..." nous gardons de cette période d'excellents souvenirs... si nous avions pu continuer...!!!
Pierre-Baptiste

Écrit par : Pierre-Baptiste | 22/08/2017

Répondre à ce commentaire

J'ai eu la chance d'assister à la création de Fontgrande en 62 et d'y vivre les plus beaux moments de mon adolescence ...Des rencontres inoubliables ...un véritable "bateau-lavoir " au pied de le Cité où se réunissaient artistes et comédiens .
Merci pour l'homage rendu à ma mère et à tout ceux qui l'ont soutenue dans cette passionnante aventure

Écrit par : bénédicte Lauer | 22/08/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire