08/09/2017

La construction de la Cité Paul Lacombe

Le 21 avril 1952, eut lieu la pose de la première pierre de la future Cité Paul Lacombe, sur l'ancien parc au matériel de la ville de Carcassonne ; précisément à l'angle de l'avenue Achille Mir et de la rue Paul Lacombe. Cette cérémonie officielle se déroula en présence de MM. le préfet de l'Aude accompagné de M. Manière (Chef de cabinet), Guille (Président du Conseil général), Francis Vals (député), Courrière (sénateur), Larche (Commandant de gendarmerie), Noubel (Conseiller général), Lespinasse (Président des HLM) et bien entendu, M. Marcel Itard-Longueville (Maire de Carcassonne). A l'origine de ce projet, citons le conseil municipal de Carcassonne présidé par le Dr Philippe Soum qui, dans sa séance du 27 février 1948, décida d'instituer un concours pour la construction de logements à cet endroit. Le 12 juillet 1948, le jury désignait Henry Castella, jeune architecte D.P.L.G, comme lauréat du concours. Après approbation définitive le 12 juin 1950 par le ministre de la Reconstruction et de l'Urbanisme, l'adjudication revenait le 31 août 1951 à l'entreprise Fiorio. Le montant total des travaux s'élevant à 97 millions de francs. 

21427505_10213425960471122_3230922902801385346_o.jpg

La Cité Paul Lacombe en 1955

Le président de l'Office départemental des HLM signala que cette réalisation n'était que le prélude à beaucoup d'autres sur toute l'étendue du département de l'Aude : Coursan, Castelnaudary, Bram, Alzonne, Pexiora, Axat, Caunes-Minervois, La Nouvelle. A Carcassonne, il est prévu l'édification de 200 logements sur le terrain de Saint-Jacques. 

Capture d’écran 2017-09-08 à 08.07.46.png

Vingt-deux ans après la construction du théâtre municipal, l'entreprise Fiorio se voyait à nouveau confier un chantier par la ville de Carcassonne. A cette époque encore, seules les entreprises du bâtiment n'ayant pas été exclues des marchés publics pour avoir travaillé pour le compte des Allemands, pouvaient postuler. Elles se sont bien rattrapées depuis... Dans l'entreprise Fiorio, le grutier M. Pépino avait participé à la construction du théâtre municipal en 1935.

Capture d’écran 2017-09-08 à 08.08.33.png

Le groupe comprend trois immeubles fournissant au total trente-six logements. Ils se répartissent de la façon suivante : 20 logements du type III B et 16 logements du type IV B. Les premiers possèdent chacun deux chambres, une salle à manger et une cuisine. Les seconds disposent d'une chambre supplémentaire. Aujourd'hui, la Cité Paul Lacombe entame sa 65e année de règne. 

Source

Midi-Libre / 22 avril 1952

___________________________

© Tous droits réservés / Musique et patrimoine / 2017