17/01/2018

Le tournage de Robin des bois avec Kevin Costner à la Cité de Carcassonne en 1990

Les Anglais possèdent de nombreux et beaux châteaux médiévaux, mais aucun ne s'impose comme celui de Carcassonne. C'est sans doute ce qui a poussé le réalisateur américain Kevin Reynolds à choisir notre Cité avec ses deux kilomètres de remparts, pour le tournage de Robin hood, prince of thieves. Ainsi, figure t-elle à l'écran dès la vingtième minute, comme étant le château de Notthigham, propriété du terrible shérif du même nom. Les Carcassonnais ne sont évidemment pas dupes de cette supercherie. Qu'en est-il du reste du monde ?

Capture d’écran 2018-01-17 à 09.48.43.png

Le château de Nottingham ? Mais, non...

Ce film dispose d'un budget de 40 millions de dollars, dont 8,5 millions pour le seul Kevin Costner. Lorsque l'équipe de tournage composée d'une centaine de personnes débarque à Carcassonne, plusieurs scènes ont déjà été filmées depuis trois mois en Angleterre. Aux studios Shepperton, Nothumberland et au parc national de Yorkshire Dale. En ce début de mois de décembre 1990, il fait un froid de canard à Carcassonne. Le vent engouffré dans les ruelles de la vieille ville, glace le sang du plus résistant des britanniques.

Robin des bois..jpg

© Richard Picheric

Kevin Costner est bien là près de la porte Narbonnaise, tout auréolé du succès de son dernier long métrage : Danse avec les loups. 

Porte narbonnaise.jpg

Autour du Pont-levis, on a installé un vieux marché : miches de pains, légumes, volailles. Beaucoup de paille et et de terre pour cacher le bitume. Au quatre coins du plateau, des hommes munis de talkie-walkies, veillent au déroulement des opérations. Plusieurs répétitions sont nécessaires...

img497.jpg

© Richard Picheric

Enfin, après plusieurs heures de retard, en début d'après-midi, la première scène peut être tournée. "Rolling camera", lance un assistant ! Action, lui répond un autre.

img501.jpg

La scène ne durera que quelques minutes à l'écran. Sous les oripeaux d'un mendiant, Robin de bois pénètre  dans le château de Nottingham pour sauver Marianne. Les paysans les bousculent, les gardes armés le prennent à partie et lui refusent l'entrée. Il finit tout de même à franchir le barrage.

img508.jpg

Les figurants Carcassonnais sont crasseux, mais prennent le temps de se restaurer entre deux prises.

img507.jpg

Kevin Costner ? Non ! Sa doublure pour la cascade, lorsqu'il se lancera dans le vide depuis la tour du Tréseau. 

Petit.jpg

© Richard Picheric

"Petit Jean" alias Nick Brimble

Au cours des trois jours de tournage, Kevin Costner logea à l'hôtel de la Vicomté. Aujourd'hui, Hôtel Mercure dans la rue Camille Saint-Saëns. L'établissement était tenu à cette époque par Eddie Aguilar. 

aguilar.jpg

© Droits réservés

Alain Andrieu, Kevin Costner et Eddie Aguilar

freeman.jpg

© Droits réservés

Eddie Aguilar et l'acteur Morgan Freeman

Guidé par Richard Picheric, Kevin Costner entreprit de faire la tournée des grands ducs. On le vit dans les tribunes de Domec, où il assista à un match de l'ASC XIII. Il continua son périple au restaurant Dame Carcas, place de la basilique Saint-Nazaire. Enfin, il dansa le flamenco au Rabbit Show.

Le story Board

26734505_10214442189996225_6848029212320109725_n.jpg

La scène du marché, porte Narbornaise

Capture d’écran 2018-01-17 à 11.49.46.png

Dans le film...

26733778_10214442189636216_4193863510091976089_n.jpg

Dans la barbacane du château comtal

Capture d’écran 2018-01-17 à 11.52.42.png

Dans le film...

26991692_10214442189356209_1150295645974197463_n.jpg

Cette scène ne figure pas à l'écran... A t-elle été coupée ?

Capture d’écran 2018-01-17 à 12.12.07.png

"Robin des bois, prince des voleurs" aura été vu par près de 5 millions de spectateurs en France. Certainement, beaucoup plus aux Etats-Unis et dans le monde. Une belle promotion pour la Cité de Carcassonne qui ne deviendra patrimoine mondial UNESCO que sept ans plus tard.

Sources

Notes et synthèse / Martial Andrieu

Remerciements à Richard Picheric et Eddy Aguilar

————————————————

© Tous droits réservés / Musique et patrimoine / 2018

Commentaires

Un grand merci pour toutes ces révélations.
Eh oui notre cité est magnifique et un lieu unique pour des tournages de films.
Cordialement

Écrit par : Raga | 18/01/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire